De grands défis à relever ensemble pour la planète

OPINION / Sans approuver l’invitation à la désobéissance civile du groupe international Extinction Rebellion, je suis quand même très favorable à l’utilisation de gestes spectaculaires pour alerter la population à l’urgence de moyens concrets pour sauver la planète et assurer ainsi l’avenir de nos jeunes générations.

D’ailleurs, toutes les personnes qui ont participé au coup d’éclat pour le climat au centre-ville de Montréal, mardi après-midi dernier, ont démontré beaucoup de courage, de générosité et d’abnégation en marchant d’abord pacifiquement, en se couchant ensuite sur la chaussée, en n’offrant finalement aucune résistance aux policiers qui les ont arrêtés.

En vérité, ces militants et militantes écologistes n’ont-ils pas raison de s’impatienter devant l’inertie de nos dirigeants et de nos financiers à poser des gestes concrets suite à l’imposante et impressionnante grève ou marche pour le climat du 27 septembre dernier ?

Ici, dans notre belle région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, n’est-on pas en droit de nous demander quand GNL Québec comprendra enfin que son projet de gazoduc et d’usine de liquéfaction n’a pas l’aval de la population, du « monde ordinaire » ? Ne pourrait-elle pas diversifier ses placements et les utiliser dans des moyens de transition énergétique qui représentent l’avenir ?

Et nos gouvernants, à tous les niveaux, ne font-ils pas la sourde oreille aux messages pourtant clairs de nos jeunes qui les supplient de ne plus appuyer ou favoriser des projets qui contribuent à produire des gaz à effet de serre qui amincissent dangereusement la couche d’ozone qui nous protège ?

Les défis sont grands. Accepterons-nous de les relever collectivement ?

Florent Villeneuve

Chicoutimi