Le premier ministre Philippe Couillard.

Dans la bulle de M. Couillard

OPINION / Il n'y a pas si longtemps, plusieurs se réjouissaient d'apprendre que Philippe Couillard avait acquis une résidence à Saint-Félicien. Ils furent encore plus nombreux et heureux de voter pour lui à l'élection de 2014. Enfin, notre comté aurait le premier ministre comme député. En plus de pouvoir compter sur l'effet libéral pour relancer l'économie, bien des gens crurent, à tort, qu'avoir le premier ministre à proximité leur permettrait de pouvoir le rencontrer régulièrement et de faire avancer rapidement leurs dossiers.
Deux ans plus tard, force est de constater que le portrait de la situation est tout autre. L'effet libéral sur l'économie s'est bien fait sentir, mais négativement. Les nombreuses coupes, comme bien des experts l'ont déjà mentionné, ont plutôt nui à la trop faible croissance économique déjà observée. Ajoutons à cela le fait que le gouvernement n'a pas de plan de développement économique incitant les entreprises à investir. Cela est très préoccupant. À ce titre, le remaniement de la semaine dernière est une occasion ratée. 
Alors qu'il avait annoncé que ses choix seraient guidés notamment par le soutien aux régions, cela ne s'est jamais concrétisé. C'est un député de l'ouest de Montréal, Martin Coiteux, qui sera responsable de l'occupation du territoire et une députée de l'est de Montréal, Lise Thériault, qui s'occupera du développement régional. Il est quand même étonnant qu'un premier ministre demeurant dans le comté Roberval ne se rendre pas compte du ridicule de la chose! Il est curieux que des Montréalais s'occupent du développement des régions. 
À bien y penser, ce n'est pas si étonnant lorsque l'on considère qu'il démontre peu de sensibilité pour les dossiers de sa région et qu'il refuse systématiquement de s'en mêler. Décidément, le premier ministre ne demeure pas à Saint-Félicien, mais dans une bulle hermétique. Une bulle où tout va bien, même lorsque ça n'a aucun sens. Alors que de nombreux citoyens et citoyennes s'en inquiètent, Philippe Couillard considère malgré tout que ça va bien.
Il y a tout de même une consolation dans ce dossier, c'est que maintenant on sait pourquoi il est impossible de le rencontrer. C'est qu'il s'est réfugié dans sa bulle et qu'elle est trop petite pour y faire entrer ses concitoyens! 
Pauline Martin
Saint-Félicien