COVID-19: appel à un geste de solidarité

OPINION / Depuis plusieurs semaines déjà, nous suivons avec beaucoup d’attention ce qui se passe autour du monde avec ce virus qui nous envahit un peu plus chaque jour. Nos sentiments partagés en ce moment sont l’impuissance et, à cause du confinement, un sentiment de solitude.

Dans le but de briser notre isolement, à la lumière de ce qui se fait dans d’autres pays, notamment en Italie – malgré la lourdeur de leur épreuve –, je propose qu’à tous les soirs, à 21 heures, pour cinq minutes, nous allumions une bougie ou une lumière bien visible à notre fenêtre dans un temps de silence et de prière commune à distance.

Cette prière ou cette pensée, chacun la fait selon sa foi, selon sa religion ou sa non-religion. Pour ceux et celles qui le désirent, elle peut revêtir une connotation d’intercession en faveur de ceux et celles qui sont concernés par la maladie.

Ici, pas question de faire de comparaison ou de discrimination, chacun y va selon son cœur et selon ce qu’il ou elle est dans son identité et chacun devrait bien sûr se sentir respecté dans sa démarche; il n’y a pas d’obligation ou d’imposition, c’est une proposition constructive.

Bientôt, le printemps sera arrivé. Lorsqu’il fera plus chaud, nous pourrions ajouter, après ces cinq minutes de silence, un chant ou une musique rassembleuse qui suscitera la joie sur nos balcons ou dans notre quartier, même si nous sommes encore confinés. Cela va nous permettre de briser l’isolement. Chanteurs et musiciens à vos instruments sur vos balcons!

Je souhaiterais que les chaînes de télévision et de radio fassent une place spéciale aux humoristes dans leur programmation respective, plusieurs fois durant la semaine, ce qui nous permettrait un peu de rire de nous-mêmes, même si nous sommes dans tous nos états actuellement.

Violaine Couture

Trois-Rivières

Les gnomes à la rescousse pour s’amuser un peu!

Si vous avez le goût de faire une activité qui va amuser tous les membres de votre petite famille, vous pouvez vous rendre au Parc des Gnomes, à Bécancour, afin de profiter du lieu enchanteur... et c’est gratuit!

Michel Marchand

Bécancour