Carrefour des lecteurs

NOUS SOUTENONS LES TRAVAILLEURS DE L'INDUSTRIE DE L'ACIER ET DE L'ALUMINIUM

L’auteur de cette lettre d’opinion est Navdeep Bains, ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique.

En tant que ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique, j’ai la responsabilité de m’associer avec des entreprises de tous les secteurs de l’économie canadienne pour les aider à croître et à créer de bons emplois pour la classe moyenne. Dans le cas de l’industrie de l’acier et de l’aluminium, notre gouvernement a posé de nombreux gestes pour appuyer l’industrie et ses travailleurs, et nous continuerons à prendre toutes les mesures nécessaires afin de maintenir la vitalité de ce secteur au Canada.

En 2017, l’industrie canadienne de l’acier et de l’aluminium employait plus de 34 000 Canadiennes et Canadiens et contribuait 8,9 milliards de dollars au PIB du Canada. Notre gouvernement reconnaît que l’industrie de l’acier et de l’aluminium et ses travailleurs sont d’une importance vitale pour l’économie canadienne. En réponse aux tarifs imposés à nos producteurs, nous avons annoncé des mesures d’aide s’élevant à 2 milliards de dollars pour défendre et protéger les intérêts des travailleurs et des entreprises du Saguenay-Lac-Saint-Jean et de toutes les régions du pays. Grâce à ces mesures, nos entreprises disposeront de plus de ressources pour affronter les risques financiers accrus auxquels elles sont actuellement confrontées.

Pour que nos petites et moyennes entreprises puissent poursuivre leur croissance et innover, notre gouvernement dotera la Banque de développement du Canada (BDC) d’une enveloppe de financement commercial dont la valeur pourra atteindre jusqu’à 800 millions de dollars au cours des deux prochaines années. Ce soutien permettra aux PME du secteur de l’acier et de l’aluminium de traverser cette période de turbulence par la diversification de leurs marchés, l’amélioration de leur efficacité opérationnelle et environnementale ou la modernisation de leurs équipements. Également, un fonds de 900 millions de dollars pour les deux prochaines années sera alloué à Exportation et développement Canada (EDC) afin de favoriser le financement commercial et l’assurance des entreprises du secteur de l’acier et de l’aluminium, ce qui leur permettra de continuer à avancer dans cette période d’incertitude.

Afin d’encourager l’innovation et la croissance de nos entreprises, notre gouvernement a en outre bonifié l’enveloppe du Fonds stratégique pour l’innovation en y ajoutant 250 millions de dollars. Ces sommes s’additionnent au récent investissement de 559 millions de dollars réalisé en partenariat avec les deux plus grands producteurs d’aluminium du Canada, ALCOA et Rio Tinto Canada. Ce projet unique au monde favorisera la compétitivité du secteur manufacturier, en plus de créer plus de 1000 emplois directs et 2000 emplois indirects dans la chaîne d’approvisionnement canadienne.

Nous avons aussi posé des gestes concrets afin de soutenir les travailleurs plus spécifiquement. En étroite collaboration avec nos partenaires des provinces, des territoires et de l’industrie, nous avons prolongé de 38 à 76 semaines la durée des accords de travail partagé, tout en améliorant le délai de réflexion des employeurs dont le contrat était expiré, afin de les aider à conserver leurs employés qualifiés et de protéger plus d’emplois. De plus, notre gouvernement a prévu 2,7 milliards de dollars en soutien additionnel sur six ans pour aider les Canadiennes et les Canadiens à accéder aux programmes de formation et de perfectionnement professionnel offerts au niveau provincial.

Enfin, nous continuerons de protéger notre marché national de l’acier et de l’aluminium en empêchant le détournement vers le Canada de produits en acier de l’étranger.

Toutes ces mesures ont été élaborées pour défendre et protéger les entreprises canadiennes du secteur de l’acier et de l’aluminium et les 34 000 personnes qu’elles emploient.

Je suis fier de faire partie d’un gouvernement qui les défend.