Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Bibliothèque de La Baie : rétablissons les faits

Carrefour des lecteurs
Carrefour des lecteurs
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
OPINION / [En réplique à la lettre de Ghislain Harvey publiée le 12 mars 2021] Tout d’abord, rétablissons les faits. C’est en 1999 que le comité des usagers de la bibliothèque de La Baie demandait la réfection de cette dernière, voyant déjà au-delà de la vision de la municipalité en aspirant à de belles opportunités pour l’église Saint-Édouard désaffectée. La Ville à l’époque, pour sa part, préconisait la relocalisation dans l’école Sainte-Cécile, à proximité. Puis, pour étouffer le projet, des analyses professionnelles ont été réalisées et ont laissé croire que les fondations de l’église ne permettaient pas l’accueil d’une bibliothèque. Pourtant, d’autres récentes études ont bien démontré le contraire.

Par Éric Simard, président d’arrondissement, et Martin Harvey, conseiller du district #15

C’est alors que les attentes des citoyens ont augmenté, avec la venue du village portuaire sous l’ancienne administration politique afin d’assurer leur pouvoir. L’une des raisons, entre autres, pour laquelle vos taxes ont été augmentées. Les villes ne se construisent pas sans effort! Pour ce qui est de la bibliothèque de Jonquière, ce projet ne reflète pas du tout le même dénouement. La Ville avait des visées dans un bâtiment neuf et a obtenu une subvention de 2,5 millions $. Encore une fois, un projet mis de l’avant, laissant en plan les attentes des citoyens de La Baie. À qui revient cette responsabilité maintenant, vous croyez?

Il ne s’agit pas seulement d’une bibliothèque, mais bien de mener de front deux projets communs qui concernent un nouveau milieu de vie, et qui permettront la sauvegarde d’un patrimoine inestimable pour les citoyens de Saguenay.

Redonner aux gens de La Baie ce qui a été promis depuis de nombreuses années, là est notre mandat. Déjà, de premières phases verront le jour cette année : pour le corridor de la rivière à Mars et la descente de mise à l’eau de l’ancien terrain de la Consol. Là où même un comité de citoyens a dû travailler à bout de bras pour valoriser et faire avancer le projet par des rencontres de consultations citoyennes et proposant un montage financier. Voilà des réalisations concrètes pour notre communauté.

Effectivement, les taxes ont augmenté durant les dernières années. Mais vous en connaissez sûrement les raisons puisqu’entre autres, lors des derniers mandats qui nous précèdent, l’indice d’inflation annuel n’a pas été pris en compte.

Vous ne devriez d’ailleurs pas confondre taxes et collecte de fonds. L’objectif d’une telle action est de permettre aux gens qui le désirent de contribuer volontairement par un geste concret à la réalisation d’un projet qui les rejoint, tout en offrant la latitude aux gens moins fortunés de mieux respirer. N’est-ce pas là, plutôt, un choix judicieux en cette période de pandémie? Nous y voyons même une opportunité de travail pour les gens de la région. Il ne faut pas cesser le développement en raison de la crise qui nous frappe, mais l’affronter ensemble pour continuer d’avancer dans nos réalisations tout en ayant davantage à offrir.

Vos humbles conseillers de La Baie comme vous le dites, mais élus pour décider.