Aucun perdant, aucun gagnant

La communauté régionale se réjouit de la fin du confit des employés de garage. Il n'y a aucun perdant, il n'y a aucun gagnant parmi les parties concernées. Il faut fermer cette plaie au plus vite, on ne saura jamais le total de la facture, conflits familiaux, insécurité financière, besoins d'enfants non comblés, l'image des investisseurs futurs par rapport à la région, etc. En fait, il ne faut pas se taper la bedaine et s'en réjouir. Tout cela se termine tel que je l'écrivais dans ce journal, il y a presque trois ans: un conflit entre fermiers pour une parcelle de terrain qui se termine à la Cour supérieure.
Le syndicalisme est un besoin de base au même titre que le premier échelon de la pyramide de Maslow, il est le fort contre les abus de toute sorte. L'entêtement est un défaut qui ne mène nulle part, tu es le plus fort: restreins tes forces. Tu es le plus faible: défends-toi. Regardez l'humanité. La dualité est en guerre constante. Tout cela pour vous dire que la bonne volonté et l'attitude positive auront toujours meilleur goût. Nous devons dans notre belle région en tirer la leçon afin que tout cela ne se reproduise plus jamais.
Bonne chance, bon retour au travail. Une bonne journée de travail est une satisfaction sans mesure.
André Tremblay, Chicoutimi