Appuyons nos projets

OPINION / Compte tenu des événements des derniers jours, en tant que fière citoyenne de ma région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, je veux lancer un appel aux élus et aux leaders : mobilisez-vous ! Impliquez-vous ! Il est temps pour vous de démontrer que vous croyez à l’avenir de la région, que vous voulez y créer des emplois payants et de qualité, diversifier son économie, assurer son développement de manière intelligente, mais forte.

Je suis fâchée que l’on ait dit, en pleine télé nationale, que l’on ne devrait pas appuyer des projets en région parce qu’il y a moins de main-d’œuvre disponible ici. Ben voyons ! Attirer de nouveaux citoyens et de nouveaux résidants, c’est ce que l’on veut, il me semble ?

J’interpelle nos élus et nos citoyens influents : manifestez-vous en faveur de GNL Québec. Appuyez Métaux BlackRock et Arianne Phosphate. Manifestez-vous pour montrer au reste du Québec que l’on veut se développer. Aidez les promoteurs actuels et futurs, à améliorer leur projet et à être meilleurs, au lieu de suivre la vague de désinformation poussée par certains, particulièrement à Montréal.

Aidez-nous à être toujours mieux pour concilier environnement et économie. C’est ça votre rôle. On ne vous demande pas de chèque en blanc pour n’importe quels projets, mais de travailler avec les promoteurs sérieux pour que leurs projets s’améliorent et profitent davantage à tous.

C’est clair, si la région ne s’aide pas, personne ne va l’aider à notre place. Nous allons continuer à dépérir et à courir après des visions de développement qui sont magnifiques sur papier, mais qui n’arrivent jamais. On le voit depuis des années : la ligne est mince entre vision et mirage, entre promesse et voeux pieux... Je sais, c’est plus facile de suivre la vague environnementale. Mais c’est bien plus courageux de démarrer une autre vague : celle de travailler avec les promoteurs pour rendre des projets meilleurs et plus porteurs, tout en étant respectueux de l’environnement.

C’est plus difficile, mais c’est la voie de notre avenir. Prenez-la ! Envoyez le signal au reste du Québec que nous, on est capable d’être innovants et de montrer la voie. Et soyons conscients que si on refuse des projets de l’envergure et de la qualité de GNL Québec, nous enverrons le signal clair, au reste du monde, qu’ici, ce n’est pas possible de faire des affaires. Alors, aussi bien tous déménager à Montréal, engorger les nouvelles autoroutes et les lignes de métro que nous contribuons à payer... sans être consultés !

Francine Tremblay

Chicoutimi