Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Koena Photo Le Droit, Simon Séguin-Bertrand
Koena Photo Le Droit, Simon Séguin-Bertrand

Notre été en Outaouais

Claudia Blais-Thompson
Claudia Blais-Thompson
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Un arrêt en Outaouais, c’est profiter de bonnes tables, des produits du terroir, mais surtout des secrets les mieux gardés du Québec. Les paysages bucoliques et enchanteurs des quatre MRC de la région entourent l’urbanité de la quatrième ville en importance de la province. L’Outaouais, c’est aussi profiter d’une multitude d’activités en plein air pour recharger ses batteries ou pour vivre des sensations fortes!

Escapades nautiques

L’Outaouais jouit d’une grande diversité et de nombreux plans d’eau. Le solitaire qui rêve d’une escapade nautique calme et paisible a plusieurs options qui s’offrent à lui. Dans le secteur Buckingham, à Gatineau, le Centre nautique de la Lièvre permet la location de plusieurs types d’embarcations nautiques : planche à pagaie, canot et kayak. Situé à l’une des extrémités entre deux barrages, le solitaire peut remonter jusqu’à 18 km de voies navigables et se laisser porter par le courant pour le retour. Des cours de yoga sur planche à pagaie sont aussi offerts. Le parc national de Plaisance offre un tout autre type de paysage avec ses marais et ses baies échancrées. En kayak, le solitaire peut se balader sur la rivière Petite Nation jusqu’aux chutes de Plaisance pour admirer un spectacle de 63 mètres de dénivellation naturelle. À l’autre bout de l’Outaouais se trouve la rivière Désert qui s’étend sur 103 km. Elle prend sa source au sud de la réserve faunique de La Vérendrye et coule jusqu’à Maniwaki où elle se jette dans la rivière Gatineau. La ballade peut être décomposée en différents parcours puisque ce plan d’eau comprend notamment des rapides de classe I et II. Au cœur de Maniwaki, l’eau est plus calme et donne accès à quelques plages isolées.

Centre de vie de Ripon

Véritable havre de paix, le Centre de vie de Ripon est un centre d’hébergement en pleine nature dédié à la santé, au repos et au ressourcement.Sur l’immense terrain de 108 acres, le solitaire sentira le calme inéluctable se manifester lors de sa retraite personnelle. Yoga, mise en forme, pilates ou repos complet, il aura le choix d’opter pour les sentiers de marche ou quelques minutes dans le sauna construit dans un ancien silo à grains. Plusieurs chambres et la salle de cours de 1300 pieds carrés se trouvent d’ailleurs dans une ancienne écurie centenaire rénovée par les propriétaires.

14, chemin du Petit 5 Rang, Ripon, centredevie.ca

Parc de la Gatineau

Le parc de la Gatineau est un incontournable de l’Outaouais pour une immersion dans la région de la capitale fédérale. La Commission de la capitale nationale poursuit la deuxième année d’un projet pilote ayant pour but de réserver les promenades Champlain, de la Gatineau et du Lac-Fortune à la mobilité active. Le solitaire pourra emprunter à vélo une route sans autos puisque la circulation automobile est interdite sur ces promenades la majorité du temps, à l’exception des mercredis, samedis et dimanches dès 13h.

Le parc de la Gatineau.

Réserve écologique de la Forêt-la-Blanche

L’une des plus impressionnantes forêts de la région est située sur le territoire des municipalités de Mayo, de Mulgrave-et-Derry et de Saint-Sixte dans la MRC de Papineau. Véritable musée vivant, la réserve écologique de la Forêt-la-Blanche est parsemée de plans d’eau longés par des sentiers qui sillonnent l’une des dernières forêts anciennes du Québec. Le territoire est qualifié d’écosystème forestier exceptionnel en raison de l’âge très avancé et de la rareté de ces forêts. Certains arbres sont âgés de 300 à 400 ans. Certaines espèces de plantes désignées menacées et vulnérables se trouvent sur ce territoire conservé à l’état naturel. L’habitat d’une grande diversité d’oiseaux, dont la paruline azurée et une importante héronnière, est préservé grâce au statut de la réserve écologique. En 2003, la réserve écologique de la Forêt-la-Blanche est devenue la 69e réserve écologique du Québec, la plus grande dans le sud de la province et l’une des seules accessibles au public. Une série de panneaux d’interprétation renseignant sur la biodiversité de la Forêt-la-Blanche accompagnent les sept sentiers pour débutants à intermédiaires.

La Réserve écologique de la Forêt-la-Blanche.

Éco-Odyssée

Au milieu de la faune et la flore du secteur Wakefield, dans la municipalité de La Pêche, un labyrinthe d’eau de 6 km est aménagé dans un marais. Le parc nature Éco-Odyssée est un circuit composé de nombreuses intersections qui peut être visité en pédalo, canot ou planche à pagaie. Carte d’aventure à la main, on croise quelques visiteurs en chemin qui tentent de résoudre une énigme ou de trouver leur chemin. Sur l’eau tranquille du marais, cette ballade d’environ deux heures permet à l’œil attentif d’y apercevoir des tortues peintes, des grenouilles, des oiseaux, des canards, des insectes et des castors. C’est d’ailleurs grâce à ce rongeur et à ses barrages que ce vaste marais de 70 acres existe. Une nouveauté est ajoutée cette année : le parcours sur l’eau au crépuscule pour observer les couchers de soleil, à la lueur de la lune ou une fois la nuit tombée pour contempler les étoiles filantes au cœur du marais.

52, chemin des Sources, Wakefield, www.eco-odyssee.ca

L’Éco-Odyssée

Musée canadien de l’histoire

Pour explorer le riche patrimoine culturel du Canada, un arrêt au Musée canadien de l’histoire, sur la rue Laurier à Gatineau, est de mise. Dès le 2 juin, le Musée ouvrira ses portes du mercredi au dimanche où il sera possible d’accéder à la Grande Galerie qui donne un aperçu de l’histoire et du patrimoine culturel et spirituel des Autochtones de la côte ouest du Canada. La salle de l’Histoire canadienne, exposition phare de l’institution, met en valeur des récits et des trésors historiques. Les visiteurs pourront également se tourner vers l’exposition spéciale Reines d’Égypte et y admirer plus de 300 artéfacts prestigieux, dont des statues monumentales, des sarcophages, des objets funéraires et des bijoux qui sont associés à des reines légendaires telles que Néfertari, Néfertiti et Hatchepsout.

100, rue Laurier, Gatineau, www.museedelhistoire.ca

Koena Spa

Le Koena Spa est tout désigné pour le couple en quête de relaxation qui ne désire pas s’éloigner de la ville. Toute nouvelle, toute belle, l’institution de détente de 40 000 pieds carrés se veut le lieu de prédilection pour une expérience thermale abordable et urbaine. Situé à quelques pas du pont Champlain, dans le secteur Aylmer à Gatineau, le Koena Spa propose des saunas secs, des bassins chauds et froids, des salles de repos, de massothérapie, d’exfoliation et de soins et un bistro.

1172, chemin d’Aylmer, Gatineau, koenaspa.com

Le Koena Spa

Village Majopial

Pour un séjour complet en amoureux dans la Vallée-de-la-Gatineau, il faut se rendre au Village Majopial, situé dans la municipalité de Bouchette. Niché aux abords du lac des Trente-et-Un-Milles, le décor enchanteur transportera le couple dans un dépaysement total. Pour prolonger leur passage, les amoureux ont le choix d’opter pour l’un des 30 sites de camping, de s’installer dans l’un des chalets, dans l’une des quatre suites de l’Auberge du Poste d’Accueil ou dans l’une des six chambres luxueuses de l’Auberge Minitik. Les occupants de l’Auberge Minitik, qui signifie les îles en amérindien, ont accès à un spa pour se détendre après une journée passée sur les eaux limpides à taquiner le poisson ou à se prélasser sous le chaud soleil. Avant de quitter ce petit paradis, il faut s’arrêter au restaurant L’Huile d’Olive. L’impressionnante cave à vin vaut à elle seule le détour. Le chef, Marc Gervais, s’inspire des produits du terroir régional pour créer un nouveau menu chaque jour.

Soif bar à vins

L’une des meilleures sommelières au monde se trouve au centre-ville de Gatineau. Véronique Rivest partage ses connaissances et ses trouvailles dans son bar à vin, Le Soif, de la rue Montcalm. Elle propose une carte toujours renouvelée et un menu inspiré par les produits de la région et de la saison pour accompagner parfaitement le vin choisi. Le tout se déroule dans une ambiance détendue et parfaite pour les couples en quête de moments romantiques. La sommelière de réputation internationale saura trouver le nectar de l’amour idéal pour accompagner les discussions avec l’être aimé.

88, rue Montcalm, Gatineau, www.soifbaravin.ca

Marchés publics

L’achat local est sur toutes les lèvres depuis quelque temps et l’Outaouais a tout ce qu’il faut pour permettre au gourmand de faire le plein de fraîcheur. Pour la saison estivale, 14 marchés publics dispersés à travers la région offrent l’occasion de s’approvisionner en produits savoureux auprès des entreprises agroalimentaires de la région. Afin d’alimenter son esprit et ses connaissances, le gourmand profitera certainement de la proximité des producteurs et des transformateurs qui se feront un plaisir de partager leur savoir-faire agricole.

Fromage et bières

Le gourmand amateur de fromage ne regrettera pas un arrêt à la Fromagerie Montebello. Cette entreprise de la Petite-Nation a remporté deux prix pour son fromage à pâte molle, l’Adoray, fait à partir de lait provenant de quatre fermes du coin. Pour accompagner ce goût en bouche, direction Saint-André-Avellin pour rencontrer les propriétaires du dépanneur spécialisé en bières de microbrasserie, le Brasse-Camarade. Véritable référence quand on se questionne sur le mariage parfait entre mets et bières, Véro et Fred offrent aussi une section épicerie fine dont la plupart des produits proviennent de l’Outaouais. Viandes, fromages, chocolat ou condiments, on y trouve toutes sortes de petits trésors locaux.

Les camions de cuisine de rue

Avec le temps chaud, le gourmand veut certainement profiter d’un bon repas à l’extérieur. Il n’a qu’à suivre et les odeurs de pizza et de poutine qui se font sentir d’un bout à l’autre de Gatineau puisque la ville goûte à son tour à l’expérience des camions de rue. Près d’une trentaine de food trucks s’installent du jeudi au dimanche sur la voie publique. Les arômes, mais aussi la population, envahissent les 17 emplacements choisis pour ce projet pilote de la Ville qui prend place dans neuf quartiers de Gatineau.

Camion-restaurant.

Parc des montagnes noires

Un véritable terrain de jeu de 800 acres se situe au cœur de la Petite-Nation, dans la MRC de Papineau. Le parc des Montagnes Noires de Ripon est un massif rocheux donnant accès à la pratique d’activités de plein air tout en contemplant des paysages naturels. Récemment aménagée, une tour haute de 12 mètres fera monter le rythme cardiaque des amateurs de sensations fortes. Quatre paliers permettent une vue panoramique sur le Mont-Tremblant et l’intérieur du massif des montagnes noires. Tous les sentiers de randonnées convergent vers cette tour. Un belvédère perché au sommet du mont Grand-Pic, à 426 mètres d’altitude, offre une vue sur la région de la Petite-Nation et des villages avoisinants. Les adeptes de vélo de montagne ont accès quant à eux à 5 km de sentiers de catégorie intermédiaire.

39, chemin de la Montagne Noire, Ripon, ripon.ca/montagnes-noires

Arbraska

Le site d’Arbraska Laflèche, à Val-des-Monts, abrite la plus grande caverne du Bouclier canadien. Les plus férus de sensations fortes opteront certainement pour la tournée «explorateur» où l’excursion se rend dans les tunnels les plus étroits de la caverne afin d’y découvrir les mystères du monde souterrain. Il est même possible d’y passer la nuit en compagnie des chauves-souris. Arbraska Laflèche propose aussi huit tyroliennes géantes d’une longueur de plus de 213 mètres qui se succèdent le long d’un parcours aérien. De plateforme en plateforme, l’adrénaline et l’émerveillement se mêlent l’un à l’autre en survolant le sommet des arbres. Un parcours dans les arbres où on croise des filets à grimper, des balançoires et des passerelles permet de se surpasser pendant 3h30.

255, route Principale, Val-des-Monts, arbraska.com/parc/lafleche

Véloroute des Draveurs

Le moyen parfait pour découvrir la Vallée-de-la-Gatineau pour le sportif est certainement en pensant par la Véloroute des Draveurs. Cette piste cyclable de 72 km débute à Low et se termine dans la municipalité de Messines. Une portion de 28 km, entre Gracefield et Messines, a récemment été asphaltée. Aménagée sur l’ancienne voie ferrée de la Haute-Gatineau, cette piste cyclable est l’un des premiers tronçons du sentier Transcanadien identifié au Québec. La véloroute longe notamment le lac Blue Sea où on peut s’arrêter pour s’y baigner tout en prenant garde au monstre Misiganebic qui habite ces eaux. Plusieurs haltes ont été aménagées tout au long du trajet le rendant propice au cyclotourisme.

Great Canadian Bungee

Pour vivre le plus grand frisson de sa vie, direction le Great Canadian Bungee, sur la route 105 près de Chelsea, pour se jeter dans le vide. Située tout près de Gatineau, la carrière Morrisson est haute de 200 pieds et est surplombée par un plan d’eau de couleur turquoise d’une profondeur de 160 pieds. Il s’agit du plus haut site de bungee en Amérique du Nord. Si ce saut ne suffit pas pour combler le besoin de sensations fortes, il y a également la tyrolienne Ripride. Attaché à un harnais, le câble à glissière d’une longueur 1015 pieds est lui aussi à une hauteur de 200 pieds. Cette descente irréelle au-dessus des eaux claires est estimée à une vitesse moyenne de 85 km/heure.

La Great Canadian Bungee

Cette liste de lecture vous permettra de vous mettre dans l'ambiance lors de votre escapade. Elle est composée de chansons qui évoquent la région ou d'artistes qui en sont originaires.

Trame musicale préparée par Zacharie Couture et Clémence Tessier.