Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le village du Bic et le parc national du Bic avec ses îles
Le village du Bic et le parc national du Bic avec ses îles

Notre été dans le Bas-Saint-Laurent

Johanne Fournier
Johanne Fournier
Collaboration spéciale
Article réservé aux abonnés
Du Kamouraska à Sainte-Luce, en faisant un crochet vers le Témiscouata au sud, le Bas-Saint-Laurent est une fenêtre ouverte sur des paysages tout autant maritimes qu’agricoles et forestiers. Que l’on préfère respirer l’air salin du fleuve à pleins poumons ou que l’on recherche l’effet grisant de la montagne, le Bas-Saint-Laurent sait plaire aux sportifs, aux amoureux, aux gourmands et aux contemplatifs.

Parc national du Bic

Le parc national du Bic est situé dans l’estuaire maritime du Saint-Laurent, à proximité du centre-ville de Rimouski. Le panorama est à couper le souffle et l’ambiance paisible inspire la détente. Ce vaste espace de nature regorge de baies, d’anses, d’îles, de montagnes et de caps rocheux où fleurissent des plantes rares. Ses paysages sont uniques, principalement ses couchers de soleil, réputés parmi les plus beaux au monde. C’est autant d’invitations à tendre l’oreille pour écouter le chant des oiseaux marins qui y nichent, à humer l’air salin et à laisser le vent caresser nos joues. Des phoques curieux sortent la tête de l’eau comme pour venir saluer leurs visiteurs. La liste des activités est généreuse : géocaching, randonnées pédestres sur 25 km de sentiers, excursion en kayak de mer, excursions en vélo sur 15 km de piste cyclable ainsi qu’observation d’oiseaux de proie, d’eiders à duvet, de phoques, de porcs-épics, de pékans, de cerfs de Virginie et d’autres petits mammifères.

3382, route 132 Ouest, Le Bic, www.sepaq.com/pq/bic

Centre de santé de l’Auberge du Portage

Située à Notre-Dame-du-Portage, près de Rivière-du-Loup, l’Auberge du Portage se trouve au cœur d’un environnement en harmonie avec la mer, lovée contre une paroi de montagne aménagée de belvédères qui offrent une vue imprenable sur les îles qui parsèment ici et là l’estuaire du Saint-Laurent. Une marche dans des sentiers pédestres aménagés dans une forêt de conifères procure un sentiment de bien-être. Le centre de santé est l’endroit pour refaire le plein d’énergie. Une gamme de plus de 50 sortes de soins corporels, esthétiques et de massages est offerte : balnéothérapie, thalassothérapie, hydrothérapie, fangothérapie, pressothérapie, massothérapie.

671, route du Fleuve, Notre-Dame-du-Portage, aubergeduportage.qc.ca

Kayak en solo

À Saint-Joseph-de-Kamouraska, Zone Aventure propose des randonnées guidées ou non de canot, de kayak et de planche à pagaie sur la rivière du Loup. Leur durée varie d’une à huit heures. Pour agrémenter la sortie sur l’eau, un guide éco-interprète peut faire découvrir aux randonneurs les richesses naturelles de la rivière. Des sorties encadrées par des guides expérimentés sont aussi possibles en eau vive. Pour les plus zen, pourquoi ne pas s’initier à la méditation sur planche à pagaie?

354, rang 5 Ouest, Saint-Joseph-de-Kamouraska, www.zoneaventure.com

Du kayak en solo au Kamouraska

Musée Empress of Ireland et sous-marin Onondaga

Attraction phare de Rimouski, le Site historique de la Pointe-au-Père saura captiver le visiteur avide d’histoire et de traditions maritimes. Le Musée Empress of Ireland propose une exposition immersive à travers quatre grandes zones visant à en apprendre sur l’histoire tragique de ce paquebot : l’épave, la mémoire des passagers, le naufrage et le navire. Un spectacle en ligne permet de plonger dans l’atmosphère de son ultime et tragique destin. Ayant fait 1012 victimes, le naufrage de l’Empress of Ireland, qui s’est joué en 14 minutes au large de Pointe-au-Père dans la nuit du 29 mai 1914, demeure à ce jour la pire tragédie maritime de l’histoire du Canada. À proximité du Musée, l’Onondaga est le premier sous-marin accessible au public au Canada. Les visiteurs peuvent entrer dans le ventre de ce mastodonte d’acier de 90 mètres pour découvrir le quotidien des 70 sous-mariniers qui y étaient confinés. Nouveauté cet été : armés d’une tablette numérique, les visiteurs seront invités à prendre part à un parcours extérieur et à des jeux pour en apprendre sur le sous-marin.

Le Site historique propose aussi la visite du phare érigé en 1909. Les 128 marches du deuxième plus haut phare au Canada conduisent à son sommet haut de 33 mètres où une vue à 360 degrés sur Rimouski, le fleuve et le littoral est spectaculaire. Adjacents à ce géant du passé, la maison du gardien abrite une exposition itinérante et le hangar de la corne à brume nous plonge dans l’univers des systèmes de signaux sonores maritimes.

1034, rue du Phare, Rimouski et 1000, rue du Phare, Rimouski, www.shmp.qc.ca

Le sous-marin Onondaga.

Aster

Le visiteur fasciné par les étoiles et l’univers appréciera la visite d’Aster, situé à Saint-Louis-du-Ha! Ha!, au Témiscouata. La station propose d’observer le ciel étoilé avec un télescope de 16 pouces de diamètre. Son musée et son planétarium présentent l’astronomie au fil du temps au Bas-Saint-Laurent avec l’exposition Cap sur les étoiles.

170, chemin Jacques-Pelletier, Saint-Louis-du-Ha! Ha!, www.asterbsl.ca/fr

Île Verte

Grâce au bateau-taxi et au traversier Peter Fraser à partir du quai de L’Isle-Verte, il est possible de se rendre sur l’île Verte, la seule du Bas-Saint-Laurent à être habitée à l’année. Sa visite a quelque chose de dépaysant. Sur l’île, la marche, le vélo ou la navette demeure la meilleure façon de se déplacer. Il ne faut pas manquer la visite de l’école Michaud, une ancienne école de rang dont l’exposition renseigne sur la vie insulaire des Verdoyants d’hier à aujourd’hui. Unique en son genre, le Musée du squelette permet d’admirer, au fil d’une visite guidée, une impressionnante collection comportant plus de 300 squelettes, de parties de squelettes et de crânes. Plus petit que l’ensemble des phares qui jonchent le littoral du Saint-Laurent, celui de l’île Verte, construit en 1809, est le plus vieux construit dans le fleuve. Il abrite un musée. Ses cabanes du criard et à l’huile relatent l’histoire du phare et de ses gardiens. Du haut de sa tour, la vue panoramique est surprenante.

Le phare de l’île Verte.

Excursions aux baleines

Quelle belle idée, en couple, que de s’offrir une croisière… aux baleines! Au départ de Rivière-du-Loup, Croisières AML conduit ses passagers vers le meilleur site d’observation des mammifères aquatiques : le parc marin du Saguenay-Saint-Laurent. À bord du navire AML Levant, il est possible d’admirer les mammifères marins : bélugas, baleines bleues, phoques. Les plus chanceux pourront assister au ballet des baleines à bosse faisant des bonds vertigineux.

200, rue Hayward, Rivière-du-Loup, www.croisieresaml.com/notre-flotte/aml-levant

Plage de Sainte-Luce

Pour une escapade en amoureux au Bas-Saint-Laurent, la plage de Sainte-Luce-sur-Mer, près de Rimouski, propose une expérience qui va bien au-delà de la simple tentation de se baigner et de s’étendre sur le sable. Une marche sur la promenade aménagée en bordure du littoral permet non seulement d’admirer la mer, mais aussi d’observer ces maisons de toutes les couleurs qui donnent une teinte particulière au village. La plage de sable fin est située à l’Anse-aux-Coques. Elle dispose d’aires de repos avec tables et bancs sur surfaces gazonnées. L’accès à la plage et le stationnement sont gratuits. Plusieurs commerces, restaurants et lieux d’hébergement sont situés dans le village. De style néoclassique, l’église catholique de Sainte-Luce, construite de 1838 à 1840, donne l’impression de se dresser sur les rochers.

Le village de Sainte-Luce.

Randonnée pédestre

L’une des meilleures façons de visiter et de découvrir le Bas-Saint-Laurent est la marche. Une multitude de sentiers aménagés serpentent tout le territoire. Tantôt plat, tantôt montagneux, le Sentier national traverse 10 municipalités de la région du nord au sud sur 144 km. Quelques suggestions valent le déplacement : le Belvédère de la Croix à Saint-Pacôme, les randonnées offertes par l’organisme SEBKA à Saint-André, le sentier culturel de Mont-Carmel ainsi que la montagne à Coton et le parc des Sept-Chutes à Saint-Pascal, au Kamouraska; le sentier des Trois Frontières à Pohénégamook, au Témiscouata; le parc côtier Kiskotuk à Cacouna, près de Rivière-du-Loup; la randonnée pédestre du Canyon des Portes de l’Enfer à Saint-Narcisse-de-Rimouski.

Cantine côtière Chez Saint-Pierre

Pour une expérience de cuisine de rue gastronomique, où les produits locaux sont à l’honneur, la Cantine côtière Chez Saint-Pierre de Rimouski est un arrêt obligé. Nichée au Bic, la cantine aménagée dans deux conteneurs maritimes suggère des menus à emporter. Quelques exemples de plats qui font saliver : pintade marinée à l’estragon mexicain, filet de flétan mariné aux algues et au carvi sauvage, ratatouille poêlée aux légumes vert mouton. Toutes les sauces sont concoctées par la brigade de Colombe St-Pierre, qui figure parmi les chefs les plus réputés au Québec.

129,rue du Mont Saint Louis, Le Bic, chezstpierre.ca/cantine

Marché public de Rimouski

Implanté au cœur de la capitale du Bas-Saint-Laurent, le Marché public de Rimouski foisonne de produits locaux, régionaux et du terroir. Chaque samedi, le lieu est animé par des producteurs et des transformateurs régionaux qui proposent leurs produits aux consommateurs. Les kiosques du Marché public sont situés au parc de la Gare, sur la rue de l’Évêché Est à Rimouski. «Acheter auprès des producteurs d’ici, c’est un goût qui se développe», diront ses artisans agroalimentaires.

57, rue de l’Évêché Est, Rimouski, www.marchepublicrimouski.com

Le Marché public de Rimouski.

Côté Est

En attendant la réouverture de la salle à manger, pourquoi ne pas s’offrir un plat à emporter de chez Côté Est, situé dans le village de Kamouraska? Il suffit d’apporter son kit à pique-nique et le tour est joué pour vivre un délicieux moment! Pot de maquereau boucané mariné au cassis, trio de grelots au persil de mer et pissenlit, gravlax de flétan à la betterave et au miel, cake aux lardons et aux algues, salade de lentilles gaspésiennes et Tomme du Kamouraska Mouton blanc ne sont que quelques exemples des produits à savourer. Le lieu dispose d’un grand terrain aménagé avec vue sur le fleuve. Lorsqu’il sera permis de manger à l’intérieur, le plat signature du chef propriétaire vaut le détour : le «Phoque Bardot burger». Pour Kim Côté, c’est une belle façon de mettre une tranche de politique dans un burger pour créer un débat dans l’assiette!

76, avenue Morel, Kamouraska, www.cote-est.ca

Escalade

Le Bas-Saint-Laurent, dont notamment la MRC de Rimouski-Neigette, est un haut lieu de l’escalade au Québec. Plusieurs sites d’escalade en milieu rural offrent une expérience dépaysante. Pour conquérir le sommet d’une falaise, nul besoin d’être expérimenté. Avec la coopérative d’escalade Riki Bloc, le défi est réalisable. Ses guides accrédités par la Fédération québécoise de la montagne et de l’escalade encadrent l’activité de façon à la fois sécuritaire et ludique. La paroi de la chute Neigette, située à 20 minutes de route de Rimouski, est l’endroit idéal pour le sportif aventurier qui veut découvrir l’escalade de roche. Tout le matériel d’escalade est inclus. Les experts de l’escalade trouveront aussi leur compte.

Escalade de roche sur la paroi de la chute Neigette.

Vélo

Quoi de mieux que d’explorer le Bas-Saint-Laurent sur deux roues? Six circuits validés par Vélo Québec ratissent le territoire. Que l’on préfère longer tranquillement le fleuve, explorer les collines et les vallées du haut pays, sillonner les pistes balisées ou prendre la clé des champs par les routes de campagne, tous les goûts seront comblés. Partout, les découvertes seront au rendez-vous et les images de cartes postales resteront gravées. Un coup de cœur? De niveau intermédiaire, le circuit des Églantiers s’étire sur 42 km. En commençant par le centre du village de Kamouraska, il offre une vue sur de superbes maisons ancestrales le long de la route 132, aussi appelée la route des Navigateurs. De majestueux panoramas balisent le parcours, qui esquive les buttes rocheuses disséminées sur la plaine du Kamouraska, celles-ci donnant les tableaux naturels si distinctifs de ce territoire. D’autres boucles sont aussi envisageables, comme l’aller-retour de Kamouraska à Rivière-du-Loup sur 78 km ou de Kamouraska à La Pocatière sur 62 km.

Six circuits sont validés par Vélo Québec

Canyon des Portes de l’enfer

Situé à Saint-Narcisse-de-Rimouski, le Canyon des Portes de l’enfer s’étend sur près de 5 km entre des parois resserrées et abruptes qui atteignent parfois 90 mètres de hauteur. Un réseau de sentiers pédestres totalisant plus de 20 km ouvre sur des panoramas saisissants, dont celui de la chute du Grand-Sault. Un escalier de 300 marches vous conduit vers La Descente aux enfers… qu’il faut ensuite remonter pour en sortir! Haute de 63 mètres, la plus hautepasserelle suspendue au Québec surplombe les Portes de l’enfer. Le lieu propose une nouveauté : le Labyrinthe des secrets 2.0. Guidé par une application mobile, chaque joueur découvre 40 pastilles de couleur à l’aide de son téléphone intelligent. Un peu sous le concept d’une chasse au trésor, il peut ensuite évaluer sa performance par rapport aux autres.

1280, chemin Duchénier, Saint-Narcisse-de-Rimouski, www.terfa.ca/fr/terfa/canyon-des-portes-de-l-enfer

Cette liste de lecture vous permettra de vous mettre dans l'ambiance lors de votre escapade. Elle est composée de chansons qui évoquent la région ou d'artistes qui en sont originaires.

Trame musicale préparée par Zacharie Couture et Clémence Tessier.