Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Dix films à voir en ce moment

Éric Moreault
Éric Moreault
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
Vous hésitez ou êtes en panne d'inspiration pour une bonne soirée cinéma? Notre critique Éric Moreault vous partage ses œuvres favorites au gré du temps, sur grand écran et sur toutes les plateformes.

Renaître, Kornél Mundruczó 

Un film qui aborde avec délicatesse et réalisme un sujet qui demeure presque tabou : la mort d’un nouveau-né. Ce long métrage nuancé, empreint de mélancolie, s’attarde à l’impact de la tragédie sur un jeune couple mal assorti, porté par d’incroyables performances d’acteurs, notamment celle de Vanessa Kirby (The Crown, Mission : Impossible). Cette dernière a remporté le prix d'interprétation à Venise, où Renaître (Pieces of a Woman) était en compétition. Une œuvre remuante qui se distingue avec un magistral plan-séquence d’une vingtaine de minutes sur un accouchement à la maison. Plus vrai que vrai!

Offert sur Netflix.

Le son du silence, Darius Marder

Pour son premier long métrage, Darius Marder a opté pour le drame de Reuben (Riz Ahmed), le batteur d’un duo métal bruitiste qui perd soudainement l’ouïe. Un prétexte pour raconter les difficultés d’un homme à outrepasser ses dépendances, à accepter son sort cruel et à dépeindre avec beaucoup d’acuité le quotidien dans la communauté des sourds. Un film très puissant qui permettra à Riz Hamed de décrocher une nomination à l’Oscar du meilleur acteur.

Offert sur Le Clap, cinémas Beaubien, du Parc et du Musée, Cineplex, YouTube, Google Play et Apple TV.

Mank, David Fincher

Le magnifique long métrage de David Fincher — un pur régal pour les yeux et une offrande pour le cœur et l’esprit — regroupe tout ce qu’il faut pour les Oscars, à commencer par une performance extraordinaire de Gary Oldman dans le rôle-titre ainsi que des prodiges de réalisation et de cinématographie et un scénario comme on n’en voit plus à Hollywood. Respect.

Offert sur Netflix.

Âme, Pete Docter

Le long métrage d'animation est arrivé comme un véritable baume pendant la période des Fêtes et il s'avère particulièrement réconfortant pour la période. Parce que Docter (Là-haut) est un maître du genre, mais aussi parce qu'il nous suggère de lever le pied de l’accélérateur pour prendre le temps de savourer les petits moments qui, si on en croit le long métrage, peuvent agir comme épiphanie (le fameux carpe diem). Et comme d'habitude chez Pixar, l'animation est une fête pour les yeux.

Offert sur Disney +.

Le blues de Ma Rainey, George C. Wolfe

Comme le regretté Heath Ledger, en 2009, Chadwick Boseman pourrait bien décrocher un Oscar à titre posthume — à titre de meilleur acteur dans son cas. Il brille de tous ses feux dans ce long métrage implacable, tout comme Viola Davis dans la peau de la chanteuse Ma Rainey, dénonciation non équivoque de l’exploitation historique des artistes noirs par des producteurs blancs qui laisse aussi part à d’importantes réflexions sur les races, l’art et la religion.

Offert sur Netflix.

Alcootest, Thomas Vinterberg

Thomas Vinterberg retrouve Mads Mikkelsen, huit ans après l’excellent La chasse. Leur collaboration s’avère encore fructueuse dans ce film qui dépeint quatre profs une peu désabusés qui mettent à l'épreuve une théorie selon laquelle un léger et constant état d’ébriété est susceptible d’ouvrir l’esprit et d’accroitre la créativité... L'excellent réalisateur nous a habitués à une certaine gravité dans le propos, une vision presque nihiliste et parfois brutale sur la nature humaine. Il adopte pour Alcootest un ton nettement plus humoristique. Mais ce n’est pas parce qu’on rit que c’est drôle…

Offert sur Cineplex, YouTube, Google Play, Microsoft et Apple TV.

Sa maison, Remi Weekes

Il ne s'agit pas d'un film de peur au sens conventionnel du terme. Ce très réussi et stressant long métrage s’inscrit dans le renouveau de cinéastes qui se servent du genre pour explorer des enjeux plus fondamentaux, mélangeant drame psychologique et suspense. La maison hantée, ici, n’est pas celle qu’on pense… Car le drame sert de prétexte à exprimer l'horreur vécue par les migrants dans la réalité. Bouh!

Offert sur Netflix.

Été 85, François Ozon

Le réalisateur dit avoir puisé dans ses souvenirs de jeunesse pour Été 85, ce qui explique certainement qu’il livre son film le plus candide et léger de son illustre carrière. Mais la cruauté et la noirceur ne sont jamais loin dans cette histoire d’amour passionnel entre deux jeunes qui vire au drame… Mais que s'est-il passé pour qu'on en arrive là? Surtout qu'Alexis refuse obstinément de révéler ce qui s'est passé. Les nostalgiques vont adorer la trame sonore.

Offert sur Illico, entre autres.

Safety, Reginald Hudlin

Ceux qui aiment les histoires vraies vont être servis à souhait par ce film qui retrace la destinée de Ray McElrathbey, joueur de football (à Clemson!!!) doit prendre sous son aile son frère de 11 ans lorsque leur mère entre en cure de désintoxication — sans négliger ses études universitaires. Un peu arrangé avec le gars des vues, mais une histoire émouvante et inspirante.  

Offert sur Disney +

La vie devant soi, Edoardo Ponti

Il y a quelque chose de profondément émouvant dans cette relecture du classique de Romain Gary de voir le réalisateur diriger sa mère dans le rôle-titre, l'iconique Sophia Loren. La grande actrice interprète une ex-prostituée qui recueille un petit caïd de 12 ans et qui vont développer une relation particulière. Beau, émouvant et attachant.

Offert sur Netflix