Musée Goulbourn

Ottawa

Réseau des musées d’Ottawa: les gens de la place

Ottawa compte de grands musées nationaux. Mais pour vraiment connaître l’histoire de la ville, il faut connaître l’histoire des gens ordinaires qui l’ont bâtie. Les musées communautaires d’Ottawa nous parlent de cette «petite histoire» de tous les jours.

Le Réseau des musées d’Ottawa regroupe onze musées qui nous donnent un aperçu de l’histoire sous un angle personnel. C’est l’histoire des pionniers, des bâtisseurs de la région. Ce sont des perles à découvrir. À travers ces musées, on voyage d’avant la construction du canal Rideau jusqu’au 21e siècle. 

Le Lieu historique national du domaine Billings, au cœur ­d’Ottawa, se targue d’avoir la plus vieille maison en bois de la ville. Très bien conservée, elle a abrité cinq générations de Billings. L’été, on y sert encore le thé sur la pelouse. La Maison historique Fairfields est bâtie sur une ancienne ferme et appartenait à la famille Bell. Le bâtiment de près de 200 ans raconte ­l’histoire de la région. Ses espaces verts invitent au pique-nique et aux activités familiales. Le Moulin Watson est un des rares exemples restants des moulins du 19e siècle. Situé à Manotick, un peu au sud d’Ottawa, on peut encore le voir moudre le grain les dimanches après-midis.

Le domaine Billings
Le moulin Watson

Pour sa part, le Musée Bytown, situé aux écluses, là où le canal Rideau se jette dans la rivière des Outaouais, raconte l’histoire de la ville depuis son origine. Le Musée-village du patrimoine de Cumberland relate la vie rurale des années 1920 et 1930, y compris des échoppes et des industries en fonction. Situé dans le parc Richelieu, le Muséoparc Vanier est le seul musée dédié à la Francophonie à Ottawa. À vocation communautaire, on y préserve l’histoire du quartier Vanier, seule enclave francophone de la ville. Il recèle aussi ce qui est probablement la seule cabane à sucre citadine au Canada. 

Base militaire du début du 19e siècle, un peu à l’ouest d’Ottawa, tout près de Stittsville, le Musée Goulbourn nous fait revivre le quotidien des soldats et des premiers pionniers qui s’y sont installés. Un fier reflet de la vie rurale depuis 1826, le Musée du canton d’Osgoode recèle 10000 objets, équipements agricoles et autres, ainsi que des photographies de la vie de tous les jours. C’est une mine d’information sur la généalogie de la région.

Hier et aujourd’hui. Voilà ce qu’on peut voir au Musée de Nepean à travers des photographies anciennes et récentes des mêmes endroits. De plus, des œuvres faites avec les matériaux disponibles et créées par les militaires de la « Grande Guerre » rappellent les événements et les gens qui leur étaient chers. Le Lieu historique de Pinhey’s Point retrace la progression et le déclin de cinq générations d’une famille de pionniers à travers son manoir et ses ruines. Situé sur la rivière des Outaouais avec une vue spectaculaire, c’est un endroit idéal pour les pique-niques. 

Musée du canton d’Osgoode
Musée de Nepean

Le Diefenbunker, Musée canadien de la Guerre froide est dans une classe à part. Abri nucléaire bâti de 1959 à 1961, il était destiné à abriter les membres clés du gouvernement du Canada et des forces militaires en cas d’attaque nucléaire. Heureusement, il n’a jamais été utilisé. À 22 mètres sous terre, il y a quatre étages à visiter. Le Diefenbunker est ouvert à l’année. 

Les musées du réseau nous ouvrent une fenêtre sur une époque révolue. On peut facilement imaginer la vie de nos grands-parents et arrières-grands-parents à travers les histoires et les artéfacts présentés dans les différents musées.

Lieu historique de Pinhey’s Point
Diefenbunker, Musée ­canadien de la Guerre froide

RÉSEAU DES MUSÉES D’OTTAWA
OTTAWA ET ENVIRONS
613 234-1999
ottawamuseumnetwork.ca