Contenu commandité

MISSION [+] SKI

Vive l’hiver et les sports de glisse!

Lorsqu’on tape «les joies de ­l’hiver» sur Google, les trois premiers sites qui s’affichent pointent vers la vidéo des Têtes à claques montrant un Québécois qui sacre en grattant le pare-brise de sa voiture. S’il est vrai que la saison froide apporte son lot de désagréments, ceux-ci sont largement compensés par la beauté des paysages hivernaux et, surtout, par les plaisirs des sports de glisse tels que le ski alpin et la planche à neige, le ski de fond et autres.

La différence entre les Québécois qui aiment l’hiver et ceux qui le détestent est que les premiers sont des adeptes de plein air, alors que les autres évitent le plus possible de mettre le nez dehors entre novembre et mars. 

Si vous faites partie du deuxième groupe et que vous n’avez pas goûté aux joies de l’hiver depuis quelques années, vous risquez de trouver que l’offre s’est grandement accrue. Fatbike, escalade de glace, ski cerf-volant, canyoning de glace, ski-attelé, canicross, Snowkayak, ski cerf-volant, Yooner; toutes ces nouvelles ­disciplines n’existaient pas ou presque au Québec à la fin du XXe siècle. 

Les sports d’hiver traditionnels ont encore la cote. Même que quelqu’un a eu la brillante idée de combiner différentes disciplines, soit le vélo, le patin, le ski de fond, la raquette et la course à pied. Le 15e Pentathlon des neiges, qui sera présenté à Québec du 22 février au 3 mars, est aujourd’hui le plus grand événement multisport ­d’hiver au monde. 

Et il y a bien sûr l’après-ski ! Au terme d’une journée au grand air, il n’y a rien de tel que de relaxer près d’un feu de foyer ou encore dans un spa bien chaud. Des petits moments qui vous feront apprécier l’hiver. Convaincu?

Mission [+] ski

Super Glissades Saint-Jean-de-Matha: du plaisir à profusion

Le paradis de la glissade sur chambre à air québécoise, vous connaissez ? Reconnues comme étant la destination par excellence pour pratiquer la glissade sur chambre à air au Québec depuis plus de 25 ans, les Super Glissades Saint-Jean-de-Matha ont en effet de quoi en mettre plein la vue.

Situées à seulement une heure de Montréal dans la magnifique région de Lanaudière, les Glissades Saint-Jean-de-Matha font partie d’un itinéraire reconnu depuis longtemps pour les sorties sécuritaires et palpitantes en famille, entre amis et pour les sorties scolaires, grâce à leurs deux versants distincts.

Pour les amateurs de sensations fortes, le versant rafting de la montagne offre les pistes les plus rapides du Québec. « Dans de bonnes conditions, lors des journées froides par exemple, la vitesse moyenne en rafting atteint plus de 100 km/h », précise Michel Guérette, vice-président au Centre de villégiature et de congrès Lanaudière. Pour les jeunes enfants, ou pour ceux qui préfèrent les glissades moins extrêmes, 17 pistes familiales sont destinées exclusivement à la descente sur chambre à air. 

MISSION [+] SKI

Conditions de glisse: la nivologie ou l’étude de la neige

Les Inuits ont une douzaine de mots pour désigner la neige et la glace. On distingue entre autres la neige qui tombe (qanik), celle au sol (aputi), celle qui sert à faire de l’eau (aniu), la glace en général (siku) et celle qu’on fait bouillir au bord de la mer (qinu).

Certains Québécois possèdent également une grande expertise de la neige reconnue mondialement. C’est le cas de Pierre Langevin qui, depuis 30 ans, fait profiter les autres amateurs de glisse de ses observations et de ses connaissances. 

En collaboration avec des ingénieurs informatiques, ce nivologue, moniteur de ski et ex-ingénieur a conçu le programme SkiCast, une base de données mondiale sur les prévisions des conditions de glisse sur sept jours disponible sur les applications SkiCast pour téléphones intelligents et sur de nombreux sites Internet, dont skicast.ski. Nous sommes présents partout en Amérique du Nord et en Europe depuis des années, ­explique le vice-président de SkiCast et de Sport Activités. Nous venons de percer le marché de l’Argentine, du Chili et de la Nouvelle-Zélande cette année.»    

MISSION [+] SKI

Le Club de golf Les Cèdres: On vous attend… même l’hiver!

Pour une onzième saison, le Club de golf Les Cèdres vous accueille durant la saison hivernale avec une foule d’activités sportives à faire en solo, en famille ou entre amis ! En plus de pouvoir y pratiquer la raquette, le skijoring, la trottinette des neiges (avec chien), le canicross, le VPS (les fameux vélos équipés de pneus surdimensionnés pour la neige) et la randonnée pédestre, les amoureux de sentiers enneigés seront comblés grâce au magnifique réseau de pistes de ski de fond du Club de golf Les Cèdres!

Une qualité de pistes incroyable!

Que vous optiez pour le ski de fond de style classique ou encore pour le pas de patin, le Club de golf Les Cèdres vous propose pas moins de 17 kilomètres de sentiers aménagés vous offrant une qualité de glisse exceptionnelle. Pour ceux qui souhaiteraient s’initier à ce sport d’hiver, il est possible de s’inscrire à des cours privés et de louer l’équipement complet sur place. Même les tout-petits trouveront leur compte en prenant part au cours Jeannot Lapin, offert à partir de la mi-­janvier. Soucieux d’offrir la meilleure expérience possible à sa clientèle, le Club de golf Les Cèdres invite les fondeurs à jeter un coup d’œil à son site Web chaque jour (golflescedres.com) afin d’y voir les conditions des pistes. Grâce à son lexique des plus précis, les conditions des pistes n’auront plus aucun secret pour vous! 

Le Club de golf Les Cèdres vous attend en grand nombre cet hiver!

MISSION [+] SKI

La dameuse Leitwolf de Prinoth: Chef de meute en matière de puissance et d’efficacité!

L’entreprise Prinoth, dont le siège social nord-américain est situé au Québec, détient l’une des innovations les plus sophistiquées en matière d’aménagement de pistes pour les domaines skiables: la dameuse Leitwolf. Déjà présent sur de nombreuses pentes au Québec, le Leitwolf poursuit son ascension puisqu’encore plus d’unités seront bientôt déployées sur d’autres sommets de la province!

Implantée au Québec depuis de nombreuses années, Prinoth (anciennement Bombardier Industriel) est fière de compter parmi ses rangs des professionnels de haut calibre œuvrant dans divers domaines tels l’ingénierie, le design, le service après-vente, etc., pour des résultats à la hauteur des attentes les plus élevées des skieurs québécois!

Une puissance inégalée, des conditions de ski parfaites

Grâce à sa motorisation ultraperformante, à ses différents systèmes d’assistance à la manœuvre et à sa large surface de ­travail, le Leitwolf offre un rendement extraordinaire. Ces caractéristiques notables lui permettent de déplacer et de pousser encore plus de neige sur un vaste territoire, et ce, en moins de temps que les véhicules similaires. En plus d’apprivoiser tous les sommets possibles, le Leitwolf de Prinoth offre aux skieurs rien de moins que la perfection en termes de damage. 

Alliant puissance extrême et technologies de pointe, cet engin spectaculaire au design audacieux signé par nul autre que le designer de Ferrari s’attaque à tous les types de pentes, des plus douces aux plus abruptes, pour des pistes impeccables, peu importe les conditions!

MISSION [+] SKI

Cantons-de-l’Est: tombez sous le charme du Mont Sutton!

Reconnu au Québec et au Canada, mais aussi dans le monde entier (il figure parmi le Top 50 des meilleures stations du monde !), le Mont Sutton vous séduira assurément avec ses bordées de neige légendaires et son ambiance des plus chaleureuses et authentiques. Il suffit d’ailleurs d’une seule visite pour tomber sous le charme de ses panoramas à couper le souffle!

Unique en son genre!

Grâce à son concept unique de sous-bois toutes catégories couvrant 45% de son domaine skiable, concept pour lequel il s’est vu décerner le Prix des meilleurs sous-bois au Canada, le Mont Sutton est la destination par excellence pour les amoureux de ski… et de nature enchanteresse. Comptant plus de 200 jonctions sur ses pentes, il vous offre la chance de jouer avec le terrain tout en créant un parcours entièrement personnalisé lors de chacune de vos descentes pour encore plus de plaisir!

Entre deux descentes de ski alpin ou encore de planche à neige, de télémark, de Snowscoot et de Yooner, une sorte de kart des neiges unique en Amérique du Nord, pourquoi ne pas en profiter pour découvrir la boutique Expérience Sutton au design exceptionnel située à même la montagne? Peut-être préférerez-vous vous réchauffer près d’un des foyers ou dans l’un de ses quatre chalets, dont deux situés tout au sommet?

Ouvert depuis le week-end dernier, le Mont Sutton vous attend aujourd’hui et demain, puis 7 jours sur 7 à compter du 15 décembre!

MISSION [+] SKI

Initiation au ski: une pépinière de nouveaux skieurs

L’industrie du ski fait face à un sérieux problème de rétention. À peine 20% des personnes qui s’initient pour la première fois au ski alpin persévèrent pour devenir des adeptes réguliers de ce sport.

Le hic, c’est que bien des néophytes choisissent de se lancer du haut de la montagne sans avoir pris de cours au préalable. Résultat, ils multiplient les chutes et repartent avec de mauvais souvenirs de leur expérience.

La clé est dans la prise en charge des ­nouveaux skieurs, comme l’ont compris les propriétaires de Ski Saint-Bruno. Considérée comme un modèle québécois pour l’apprentissage du ski, la station de la Montérégie compte sur une brigade de 565 moniteurs et monitrices pour accueillir quelque 32 000 élèves par année. Afin de mieux suffire à la demande, les dirigeants ont également élaboré le parcours d’apprentissage autodidacte Skigö pour guider les débutants à progresser étape par étape, une première nord-américaine. « Notre parcours pour débutant est une zone sécurisée», explique Michel Couture, directeur de Ski Saint-Bruno. Nous ne laissons jamais les nouveaux skieurs prendre les télésièges sans d’abord se familiariser avec l’équipement et maîtriser les rudiments de base. Ils commencent sur le plat pour ensuite progresser peu à peu vers les tapis de remontée.»

MISSION [+] SKI

Enneigement artificiel: composer avec les changements climatiques

Difficile de croire au réchauffement climatique cette année, alors que plusieurs stations de ski ont ouvert leur porte vers la mi-novembre, du jamais vu. Toutefois, lorsqu’on fait la moyenne des dernières années, on se rend bien compte que nos hivers sont beaucoup plus doux qu’ils ne l’étaient.

«Aujourd’hui, à l’exception de Valinouët au Saguenay et du Massif du Sud dans la Chaudière-Appalaches, les stations de ski du Québec ont toutes recours à l’enneigement artificiel dans l’ensemble de leurs pistes pour pouvoir opérer pendant toute la saison», explique le nivologue Pierre Langevin de SkiCast. «Certaines régions comme la Montérégie et les Cantons-de-l’Est vivent des périodes de redoux accompagnées de pluie en janvier et en février au lieu de froid soutenu.»

Cette situation n’est pas unique au Québec. Dans un récent article publié dans La Presse, les athlètes Érik Guay, Marie-Michèle Gagnon et Alex Harvey ont tous remarqué que la neige est moins abondante un peu partout sur la planète.

Selon Pierre Langevin, la technologie a beaucoup évolué en matière d’enneigement artificiel, mais cela reste des granules de glace. «La neige naturelle est plus douce, elle ne fait pas le même son quand on glisse dessus. La neige poudreuse a une densité d’environ 100 à 125 kg/m3, alors que la densité de neige artificielle est autour de 400 à 450 kg/m3. »

À l’aide d’un camion réfrigérant, on peut produire de la neige artificielle en plein été. Les Industries Samson, une entreprise de Lévis, a en effet mis au point le Snöflake, une machine utilisant un système de réfrigération afin de fabriquer de la neige à des températures bien au-dessus du point de congélation. Dame Nature a parfois besoin d’un coup de main!  

MISSION [+] SKI

Le plaisir de travailler au grand air

Comme la plupart des secteurs de notre économie, les stations de ski et autres entreprises de plein air font face à un cruel manque de main-d’œuvre. Comment convaincre les jeunes et moins jeunes de venir travailler à la montagne avec des horaires atypiques et des conditions météorologiques parfois difficiles?

Selon Marc Éthier, coach professionnel, mentor d’affaires et conférencier, ce n’est pas une question de salaire, mais de plaisir. «Les jeunes de moins de 30 ans ne veulent pas être dirigés, ils veulent être coachés», explique celui qui a coécrit le livre Donnez les rênes aux Y avec le regretté Yvan Dubuc. «Au Parc Safari d’Hemmingford, où j’agis comme consultant, ce sont les employés qui recrutent et ils n’ont aucun mal à trouver des candidats. Pourtant, les autres commerces se trouvant à proximité, comme la boutique hors taxes de Lacolle, offrent de meilleurs salaires. Environ 94% des employés y retournent été après été pour retrouver leurs amis. Le parc thématique est situé loin des grands centres, mais les jeunes font du covoiturage pour s’y rendre.»

MISSION [+] SKI

OuiCanSki: transmettre la passion de l’hiver aux nouveaux immigrants

Ils viennent de la Colombie, du Cameroun, d’Israël et de la Côte d’Ivoire. Certains n’avaient jamais vu de neige avant d’arriver au Québec. Le 13 mars 2018, une quarantaine de nouveaux arrivants provenant de 13 pays différents se sont rassemblés au Mont Chanteclerc à Sainte-Adèle afin de s’initier au ski alpin.

Cette journée d’intégration et de familiarisation, qui a lieu deux fois par année, s’inscrit dans le cadre de OuiCanSki, un programme en français destiné à aider les immigrants nouvellement arrivés non seulement à s'adapter, mais aussi à profiter de l'hiver en leur apprenant à aimer le ski et le plein air. L’activité a été organisée en collaboration avec le Centre d’appui aux communautés (CACI), qui a notamment recruté les 40 participants, comprenant à la fois des enfants et des adultes. Les ambassadeurs officiels de OuiCanSki sont les athlètes olympiques Jean-Luc Brassard et Kim Lamarre.