Où déguster cet automne?

CHRONIQUE / Dans les semaines à venir, le vin, le gin et même le saké déferleront à grands flots sur Montréal et Québec. N’en manquez pas une goutte grâce à cette chronique qui revêt une allure d’agenda communautaire pour les besoins de la cause. De Montréal à Québec, l’offre est dangereusement excitante cette année.

Le Salon des vins d’importation privée (vin vegan)
27 et 28 octobre - Montréal et 30 octobre - Québec

Déguster des importations privées, c’est bien, mais pouvoir le faire en compagnie du vigneron, c’est mieux! Plus de 120 artisans des quatre coins du monde viennent présenter plus de 1000 produits non offerts à la SAQ. Attendez-vous à y découvrir des vins issus de vignobles de petites et moyennes tailles, en agriculture conventionnelle, bio et biodynamique. Ce sera aussi l’occasion de déguster les lauréats du Jugement de Montréal 2018 mettant en vedette des vins rouges natures. Notez que si vos papilles s’emballent, il sera possible de commander vos vins préférés sur place, à la caisse ou à la bouteille!

Prix : 25 $ en prévente (30 $ à la porte), incluant 15 $ en coupons de dégustation

La Grande Dégustation de Montréal
1, 2 et 3 novembre - Montréal

Vous rêvez de brunello di montalcino, de barolo, de supertoscans et de franciacorta? Arrêtez de faire votre valise parce que le plus grand rassemblement vinicole de l’est du pays célèbre l’Italie pour sa cuvée 2018. Les amateurs de gin seront heureux d’apprendre que le spiritueux tiendra une place centrale à la LGDM, au même titre que le pinot gris. Plus de 220 producteurs, 18 pays et 1300 produits, dont 800 en importation privée (disponibles en commande à l’unité!) et 500 en SAQ... une journée, c’est pas assez!

Prix : 15 $ en prévente (ou 18 $ à la porte) + 1 $ par coupon de dégustation

Raw Wine
1er novembre - Montréal

Grande nouveauté cette année, Montréal accueille pour la première fois le salon Raw Wine qui mettra de l’avant des vignerons produisant des vins biologiques, biodynamiques et natures. Ils seront une centaine, dont quelques-uns de chez nous (Négondos, Les Pervenches et Nival), à y présenter des jus peu manipulés en provenance de l’Autriche, de la Hongrie, de la Slovénie, de Grèce et d’ailleurs.

Prix : 45 $ tout inclus

Kampaï
25 octobre - Montréal

Vous ne comprenez rien au saké et vous n’avez toujours pas éclairci l’épineuse question à savoir s’il faut le servir chaud ou froid? Ne vous en faites pas, l’alcool de riz japonais dégage une aura de mystère pour nombre d’entre nous. Bonne nouvelle, un 1er festival de saké débarque au Québec cet automne avec une centaine de variétés de saké, dont une cinquantaine qui ne s’est jamais retrouvée en SAQ. Plus 4 restaurants sur place pour vous faire découvrir les délices de la gastronomie japonaise.

Prix : 50 $ en prévente (ou 70 $ à la porte)

Récits millésimés
22 au 25 octobre - Montréal

Échelonné sur 4 jours, Récits millésimés est une série d’événements mettant en vedette le grand collectionneur de vins Michel-Jack Chasseuil. Il y sera question, entre autres, d’anecdotes et de péripéties entourant sa caverne d’Ali Baba réunissant quelque 40 000 bouteilles de vins mythiques (avec Véronique Rivest), de vins du Québec (avec Nadia Fournier) et d’accords vins et desserts.

Prix : Entre 55 $ et 104 $

Pouilly-Fuissé 2016, Jean-Claude Boisset

25,45 $ | 11 675 708 | 13 % | 1,8 g/l | 

Direction Bourgogne du sud, dans le Mâconnais, où les blancs sont rois. Le pouilly-fuissé — à ne pas confondre avec le pouilly-fumé, du Val de Loire, élaboré avec le sauvignon blanc — offre une expression intéressante du chardonnay. Fermenté aux levures indigènes et élevé dans une petite proportion de fût neuf français, il incarne subtilité et netteté. On se laisse emporter par sa texture soyeuse pour songer à des accords automnaux réconfortants, tel un potage à la citrouille. 

Franciacorta, Extra brut, Le Marchesine

31,75 $ | 13 593 319 | 12,5 % | 2,8 g/l

Après le prosecco la semaine dernière, voici le franciacorta. Cap sur la Lombardie cette fois, à quelque 200 km à l’est. Ce mousseux puise son effervescence dans la méthode traditionnelle, un procédé différent et plus laborieux que celui dont est issu son congénère. Non dosé et fermenté avec des levures indigènes, cet extra brut brille par sa précision et sa persistance. L’expression du trio chardonnay, pinot blanc et pinot noir converge sur des notes de biscuits au gingembre et d’abricots. Les bulles se dégourdissent finement laissant place à une finale délicatement saline. On s’éclate!