Après avoir pédalé toute la journée, les participants sont attendus à l’hôtel, où leurs bagages auront été déposés par l’équipe.
Après avoir pédalé toute la journée, les participants sont attendus à l’hôtel, où leurs bagages auront été déposés par l’équipe.

Le vélo à son meilleur

Malgré la pandémie, RAVITO Gîte & Vélo veut offrir le vélo à son meilleur en amenant les amoureux de ce sport sur les plus beaux circuits de Brome-Missisquoi et Memphrémagog. L’entreprise, fondée par le couple Karine Delage et Alexi Richer, lance une nouvelle formule communément appelée le « séjour vélo en liberté » avec le transport des bagages inclus.

« C’est quelque chose qui était déjà en demande. Mais on n’avait pas pris le temps de le développer. La pandémie a permis de libérer du temps. Les cyclistes qui veulent faire un séjour vont se sentir en sécurité de le faire en étant un peu plus dans leur bulle », détaille Karine, qui croit que cette offre se prête bien au contexte de distanciation sociale.

Alors qu’auparavant les participants étaient hébergés dans des résidences privées des Cantons-de-l’Est, RAVITO a choisi de privilégier l’hébergement individualisé dans les hôtels afin d’éviter que trop de gens ne se côtoient dans un espace commun cet été.

Contrairement aux séjours encadrés en groupe que RAVITO offre depuis quatre saisons, le séjour en liberté offre davantage d’autonomie aux cyclistes, leur permettant de sillonner les routes des Cantons-de-l’Est à leur rythme, mais aussi de choisir leur heure de départ, sans avoir à dépendre d’un groupe. Ils n’ont qu’à suivre l’itinéraire établi par l’équipe de RAVITO.

Après avoir pédalé toute la journée, les participants sont attendus à l’hôtel, où leurs bagages auront été déposés par l’équipe.

La forme physique ne devrait pas être un frein à prendre part à l’aventure puisque RAVITO offre un circuit d’environ 50 km et un autre de 100 km.

Deux itinéraires sont planifiés sur quatre ou sept jours au cours desquels les cyclistes s’arrêteront dans les différents villages les plus appréciés de Brome-Missisquoi et de Memphrémagog.

Chaque jour, trois options de parcours, certains comprenant des secteurs en gravelle, sont proposées afin de répondre au niveau de tous les cyclistes.

Karine et Alexi assurent être en discussion avec les différents acteurs du milieu du tourisme afin de comprendre les restrictions auxquelles leur entreprise doit répondre. Si tout se déroule comme souhaité, le lancement de la saison devrait avoir lieu à la fin du mois de juin.

« On est tributaires des ouvertures des hébergeurs », souligne Karine.

« Nous avons également la chance de travailler en partenariat avec Ekilib, une entreprise qui possède une longue expérience dans les séjours vélo en liberté à travers le monde. Nous avons décidé d’unir nos forces », souligne-t-elle.

À travers le périple, l’objectif des deux entrepreneurs est aussi de faire découvrir des producteurs locaux. Malgré le contexte de la COVID-19, il n’est pas exclu que des départs s’effectuent à partir de vignobles ou de microbrasseries, le but étant de révéler au grand jour les trésors cachés de la région.

Les fondateurs de RAVITO Gîte & Vélo, Alexi Richer et Karine Delage

Séjours encadrés

Avec le déconfinement graduel, RAVITO maintient ses séjours encadrés, qui auront lieu une fois par mois, entre juillet et septembre.

Alexi et Karine assurent l’encadrement des participants sur la route.

Entraîneur professionnel de cyclisme, Alexi est disponible pour réparer un pneu brisé, mais aussi pour faire cheminer les rouleurs dans leur technique. « Il peut par exemple montrer à prendre de l’assurance dans les descentes », illustre Karine.

Cette formule a été revue dans le contexte de la pandémie. Ainsi, les groupes devront être composés d’un maximum de dix personnes et les cyclistes devront rouler deux par deux.

« Mais les choses peuvent évoluer au cours de l’été », prévient Karine.

Une fois de plus, l’hébergement individualisé plutôt qu’en résidence privée sera la norme pour cet été.