Les deux jeunes entrepreneurs souhaitent ouvrir le Jack & Phill Musique d’ici la fin octobre, au Carré Davis.

Un magasin d’instruments au Carré Davis

Le magasin d’instruments de musique Jack & Phill Musique devrait ouvrir ses portes, au Carré Davis, d’ici la fin octobre. Jacob Bellemare et Philippe Gaudreault se lancent dans ce nouveau défi pour offrir une nouvelle expérience aux amateurs de musiques en offrant un choix unique d’instruments.

Les deux jeunes entrepreneurs souhaitent que le local devienne un endroit où les visiteurs peuvent venir « triper et se rassembler ». Ils misent sur une atmosphère conviviale pour que les gens ne se sentent pas mal d’essayer.

« On veut vraiment offrir quelque chose de différent au niveau de l’offre de produit que l’on retrouve dans la région. On se met beaucoup de pression, mais on voudrait que ça devienne l’endroit de référence. On aimerait que des gens de partout au Québec connaissent notre magasin de musique à Saguenay », a-t-il ajouté.

Ils miseront sur les produits de compagnies émergentes et espèrent qu’il y aura un partage de connaissances entre les propriétaires et les clients et qu’ils puissent transmettre leur passion. Rêveur, Jacob Bellemare a avoué : « On dit que ça prend seulement que cinq minutes pour tomber en amour avec la musique. Moi, c’est ce que ça m’a pris. »

Il a comparé l’expérience de se lancer en affaires comme celle de se lancer dans le vide. Heureusement, les copropriétaires ont reçu beaucoup d’aide de Mathieu Simard, du Centre d’entrepreneuriat et d’essaimage de l’Université du Québec à Chicoutimi. Ils ont d’ailleurs remporté le concours Création et Démarrage d’Entreprise du centre, ce qui leur a valu une bourse de 5000 $.

Ils ne pensent pas que la compétition est trop forte dans la région alors qu’il y aurait de la place pour tous les magasins. Selon lui, il y a de nombreux talents dans la région et leur offre sera complémentaire à celle des autres détaillants.

+ UN PREMIER EP EN ROUTE

Les leçons apprises lors de son périple l’auront certainement formé pour des projets intéressants qui s’offrent maintenant à lui. Jacob Bellemare est maintenant dans l’enregistrement d’un premier EP, avec son groupe Séquoia, qui devrait sortir à la fin du mois d’août ou en septembre.

Il était « extrêmement important » pour lui de revenir au pays afin de procéder à son premier enregistrement officiel de chansons originales. Le groupe s’appelle Séquoia et le musicien le qualifie de formation métal progressive. « On essaie vraiment de toucher à plein de styles, donc c’est une expérience », a noté le guitariste.

La formation est composée de Guillaume Bergeron-Proulx, diplômé en musique, de Jean-Philippe Dufour-Bolduc, étudiant en musique au Collège d’Alma et Jérémie Dakin-Perron, qui a déjà été dans Québec Issisme quelques années. « Malgré notre jeune âge, on a de beaux backgrounds. Ça donne quelque chose de super coloré ! »

L’album conceptuel imagine l’histoire de l’humanité telle que les membres de la formation la perçoivent. Des sujets comme la guerre et l’évolution sont abordés dans cet album. « Le but de la musique progressive, selon moi, c’est d’être transporté, de faire voyager. »

À la suite de la sortie du démo, le groupe vise le marché international. Grâce aux contacts connus lors de ses voyages, Jacob Bellemare pense qu’il serait possible de faire des spectacles un peu partout sur la planète. Mais tout d’abord, la formation devrait visiter la province afin de dévoiler les résultats du EP.