Siri a contrôlé notre fin de semaine

CHRONIQUE / « Siri, choisis un chiffre de 1 à 3 ! »

« Ça fait 3. » Nous irons bruncher au McDonald’s !

« Ça doit faire 1. » Direction La Baie !

« Le résultat est 2. » Je serai vêtu de mon chandail « Hakuna Matata »...

Le concept est simple: identifier trois options pour chaque étape de votre journée et demander à Siri de choisir un chiffre de 1 à 3.

Siri, le système de commande vocale d’Apple, a ainsi dicté le programme de ma dernière fin de semaine, passée en compagnie de ma très bonne amie Vickie.

Comme sa visite n’a été prévue qu’à quelques heures de préavis, nous n’avions pas de plan précis. Et Vickie connaît bien la région, ayant étudié en Art et technologie des médias au Cégep de Jonquière, de 2011 à 2014.

J’ai donc proposé à mon amie d’appliquer un concept inspiré d’une vidéo YouTube que j’ai récemment écoutée.

Siri a tout choisi : les habillements, les souliers, le maquillage de ma complice, les déplacements, les activités, les restaurants, les repas, les breuvages... et j’en passe !

Chaque fois – ou presque, j’y reviendrai –, nous donnions trois choix à Siri ; un dément, un potable et un d’une nullité absolue. Note : le degré peut varier à l’occasion ! Ça ne doit tout de même pas devenir un supplice !

Jour 1 : Saguenay
Siri a bien mal entrepris son règne ! Après avoir opté pour des vêtements que nous porterions davantage pour lambiner à la maison un dimanche après-midi, loin de tous les regards, la dictatrice en herbe a décidé de nous envoyer bruncher... au McDonald’s, qu’elle a préféré au Bistro Café Summum et au Ben & Florentine. Disons que nous aurions préféré une des deux autres options ! Au moins, elle s’est rachetée en choisissant les crêpes !

Si Siri nous a déçus en nous envoyant bruncher au McDonald’s, elle s’est rachetée en sélectionnant les crêpes sur le menu!

Après le festin, nous avons demandé à Siri de choisir un arrondissement pour nos activités de l’après-midi. Bien consciente qu’elle s’immisçait dans une guerre de clocher, elle a jeté son dévolu sur La Baie. À notre grande satisfaction !

Sans que nous le sachions, la voix d’Apple venait d’entamer une série victorieuse. Plage, Musée du Fjord ou Île du Quilleur ? La plage ! Un choix judicieux lorsqu’il fait beau et chaud. Par contre, Siri n’avait pas consulté les marées, si bien que nous avons vite dû nous sauver pour éviter la noyade, la plage disparaissant à vue d’oeil !

Samedi, Siri a décidé que nous allions nous rafraîchir à la plage du quai d’escale de La Baie, plutôt que d’aller suer – et souffrir dans mon cas – en jouant aux quilles.

Ensuite, la commande vocale nous a envoyés sur la magnifique terrasse du Pavillon noir. L’une des autres options était L’Aventurier !

Samedi après-midi, nous avons pris un verre coloré sur la terrasse du Pavillon noir, à La Baie, tel que dicté par Siri.

C’est l’heure de passer aux aveux. Nous avons quelque peu triché pour sélectionner un restaurant. Il n’était pas question d’aller souper au Burger King. Siri a d’abord choisi l’arrondissement de Chicoutimi. Nous avons alors soumis trois possibilités qui nous convenaient, et Siri a décidé de nous faire découvrir le Boefish, de l’hôtel OTL de Chicoutimi. Pour les amateurs de viande, c’était une destination de choix !

Samedi soir, Siri nous a fait découvrir le Boefish.

Bilan du jour 1 : une journée en deux temps ! Après des décisions qui nous ont laissé un goût amer, Siri nous a réservé un après-midi et un souper du tonnerre !

Jour 2 : Lac-Saint-Jean
Après le chant du coq, dimanche, Siri a repris le boulot... à temps partiel. Nous avions promis à nos amis Andréanne et Jonathan d’aller passer une partie de la journée avec eux à la plage de l’Auberge des îles, à Saint-Gédéon. C’était non négociable. Pour le reste, Siri est demeurée aux commandes.

Une seule de nos activités de la fin de semaine n’a pas été décidée par Siri, et c’était notre après-midi à la plage, à Saint-Gédéon, avec nos amis Andréanne et Jonathan.

Cette fois, ses choix vestimentaires auraient comblé Jean Airoldi. Idem pour les souliers et le maquillage !

Siri a ensuite joué les Google Maps, en nous obligeant à prendre l’autoroute pour nous rendre au Lac, alors que nous voulions longer la rive nord du Saguenay. Il y a pire déception, j’en conviens. Cela nous a d’ailleurs permis un arrêt à la Fromagerie Saint-Laurent, à Saint-Bruno.

Au courant de l’après-midi, Siri a profité de la plage avec nous, étant limitée à quelques petits choix absolument pas déchirants, notamment en matière de nourriture et de breuvage. Elle a toutefois tranché sur un enjeu majeur : louer un paddleboard ou non. Une réponse positive et une heure plus tard, nos réservoirs à énergie étaient à sec. Oui, j’ai encore fait un peu de planche à pagaie, malgré mon handicap. Mais j’ai payé pour, ça m’apprendra !

Après un merveilleux après-midi entre amis, Siri a dû choisir une ville et un restaurant. Verdict : le nouveau bistro de la Microbrasserie du Lac-Saint-Jean, à Alma. L’absence d’air conditionné a nui à l’expérience générale, mais la bière et la nourriture étaient à la hauteur.

De retour à mon domicile, Siri a eu pitié de nous. Au diable, les Perséides ! Notre nouvelle amie nous a permis de tomber dans les bras de Morphée avant même que les étoiles commencent leur danse annuelle.

« Une super bonne idée »
Pour tous les gens, comme moi, qui ont de la misère à prendre une décision, ce concept est aussi reposant qu’un tout-compris ! Et si l’activité déçoit certaines personnes, Siri a le dos large ! Tout le monde en sort gagnant. En plus, c’est original et dynamique !

Vickie et moi avons eu un malin plaisir à nous laisser prendre au jeu. Durant ces 48 heures, nous avons relayé photos et vidéos, sur Snapchat, Instagram et Facebook. « C’est tellement une bonne idée ! C’est sûr que je vais l’essayer ! », ont écrit plusieurs.

« Siri, les lecteurs vont-ils tenter l’expérience ? »