Utiliser ou non un strap-on?

COURRIER D'UNE LECTRICE / Allo Myriam, Bien que j’aie toujours su avoir une attirance pour les filles, j’ai 20 ans et c’est ma première relation sérieuse lesbienne. J’adore le sexe avec ma blonde, mais elle me parle souvent d’utiliser un strap-on. Je ne me vois pas l’utiliser sur elle et je ne l’imagine pas l’utiliser sur moi. Je sens qu’elle est déçue même si elle tente de ne pas le laisser paraître, mais je ne peux pas m’empêcher de voir le strap-on comme un pénis. Et je ne veux rien savoir que ma blonde ait un pénis ou d’en avoir un moi-même ! Que faire ? J’ai peur que ça la frustre sexuellement et que ça gâche notre relation à la longue.

CHRONIQUE / Bonjour à vous jeune amoureuse en questionnement.

D’entrée de jeu, pour les novices des joujoux sexuels, les néophytes des ébats pornographiques lesbiens ou encore ceux voyant le strap-on comme une façon d’attacher tout objet solidement sur un camion-remorque, permettez-moi de définir le tout.

Définition

Traduit en français comme étant un gode ceinture, je vous décrirais cet engin comme un simili pénis, de taille aléatoire, attaché à une ceinture, un harnais, voire une bobette de fantaisie. Il a pour usage d’assurer une pénétration chez le « pénis-less », celui en ayant un « hors fonction » ou encore de taille insatisfaisante.

Pas pour vous

Deux femmes ayant une sexualité active se voient exposées à un large éventail de possibilités.

Cela dit, tel que mentionné ci-dessus, la pornographie montre souvent les lesbiennes comme des vedettes émancipées que par la pénétration, par je-ne-ne-sais-que-trop. Pas surprenant qu’un grand nombre d’entre elles la croit nécessaire, pour ne pas dire obligatoire.

Cette réalité est d’autant plus vraie s’il faut prétendre que cette pratique doit se faire par un objet se rapprochant le plus de la « vraie nature hétéronormative », soit le phallus. Balivernes. Il y a bien d’autres choses pour ça !

Mademoiselle, le fait que vous voyiez le strap-on tel un pénis ne me surprend aucunement pour la simple et bonne raison qu’il vise effectivement à imiter le pénis et ses fonctions masculines ! Chapeau ! , que penserait possiblement son fabricant.

Une logique pour certaines amantes qui souhaitent s’en appareiller, mais aussi une absurdité pour celles n’ayant rien à envier à ce membre dont elles n’ont jamais rêvé. Louable que cette réflexion.

Respect de soi

Quelle que soit la nature de toute relation amoureuse, le respect de soi se voit essentiel et commence certainement par la reconnaissance de ses propres besoins en termes d’activités sexuelles.

Prendre conscience que vous n’avez pas envie de pratiquer telle chose, que vous ne souhaitez avoir recours à un tel objet ou que vous ne voulez pas vous adonner à une nouvelle tendance, en voilà un grand pas !

Faire des compromis dans un couple est essentiel dans divers contextes autres que celui de la sexualité. De se livrer à une demande allant au-delà de vos besoins, de vos désirs et de vos volontés pour faire plaisir à chérie représente certes un manque de respect envers soi-même.

Puisqu’une relation saine oblige la compréhension des deux partenaires, accueillir l’autre avec ses ouvertures et ses restrictions ouvre aussi la porte à de nouvelles possibilités menant vers des avenues meilleures.

Merci de me lire et de m’écrire et, surtout, restez sur vos positions !