Two girls holding each other hands. Ladies couple on the beach

Une libido à des kilomètres

CHRONIQUE / L’amour à distance est rarement jojo comme situation ! Aux allures effervescentes, de par ses lunes de miel répétitives, sachez qu’une vie conjugale exempte de routine comporte aussi son lot de difficultés, tel que vous me le témoignez.

Dans votre présente question, plusieurs points peuvent expliquer votre manque d’envie, d’intérêt ou d’énergie pour toutes activités sexuelles. Voyons-y.

Dans un premier cas, autant l’éloignement peut devenir une source de proximité au moment des retrouvailles, autant il risque de provoquer un certain besoin d’adaptation.

À l’instar, peut-être, du comportement de celles que l’on qualifiait jadis de vieilles filles ou de vieux garçons, la présence d’un tiers dans votre vie nécessite une acclimatation, et ce, malgré tout l’amour du monde !

Gêne, impatience, inconfort, malaise ou timidité : toutes ces émotions peuvent être ressenties aux premiers contacts de l’autre. Voilà de quoi freiner, chez quelques-uns, tout besoin de rapprochement.

La pression ! Cette maudite pression liée au tic-tac de l’horloge, aux jours filant à vitesse grand V ou aux cases du calendrier tantôt insuffisantes, tantôt trop abondantes. Vos jours ensemble étant calculés, il est concevable que le sexe puisse devenir un devoir !

Au diable l’adage voulant que l’occasion fasse le larron, vous, c’est à cette date précise que vous devez vous contentez sexuellement parlant. Autrement, vous passerez sous la table pour ça aussi ! Le stress de performer peut rapidement devenir cette source d’anxiété à l’antipode du désir comme tel.

Je veux aussi vous parler de la hiérarchie des besoins fondamentaux. Bien qu’importantes dans la pyramide des priorités, les besoins physiologiques, comme le repos, passent bien avant ceux de la satisfaction sexuelle. Le corps n’étant qu’une belle machine, l’assouvissement préalable de ses priorités peut dicter la suite. Un peu de dodo, s’il vous plaît !

Parlons de la boisson ! Certes, il n’y a rien de dramatique à prendre un petit verre. Une consommation peut même accentuer votre libido, en raison des vertus aphrodisiaques de l’alcool et ses effets relaxants. L’alcool peut vous désinhiber. Ceci dit, entre le verre et le baril, il y a une marge, et la ligne entre les deux peut être plus mince qu’on ne le pense. Un pourcentage d’alcool sanguin variable peut avoir chez vous un effet sédatif. Accompagné d’un repas copieux, l’alcool peut vous assommer et vous pousser à troquer les bras de votre conjointe contre ceux de Morphée.

Finalement, un appétit sexuel différent chez les partenaires amoureux, c’est le problème du siècle ! Trouver le juste milieu pour obtenir satisfaction est le défi de bien des couples.

Communication, compromis, indulgence, compréhension, consultation et stimulation de libido : en voilà des avenues de solution !

Pour le reste , je vous souhaite tout le bonheur du monde !