Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Myriam Bouchard
Le Quotidien
Myriam Bouchard

Les grandes blessures du couple

Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / Parce que rien n’est toujours rose, une vie conjugale est ponctuée elle aussi de ces événements marquant à jamais la relation. Infligées par l’un ou par l’autre des partenaires, avec ou sans préméditation, il y a effectivement de ces choses qui peuvent certes être pardonnées, mais aucunement s’oublier. Quelles sont ces estocades ? Quelles en sont les conséquences ? Comment les surmonter ? Un défi possiblement quotidien pour certains, mais insurmontable pour d’autres, voyons-y.

Adultère

Nombreux sont ceux mettant évidemment la tromperie au top du palmarès de ce qui fait mal ! Rares sont ceux se montrant indifférents à leur « cocufiage ». Peu importe sa tournure, l’impact d’une pareille bassesse n’est pas banal et amène son lot de conséquences négatives.

Peine, colère, incompréhension, remise en question, culpabilité, perte de confiance, alouette, tous des sentiments et émotions assassinant « net frette sec » l’amour innocent. L’adultère étant la plupart du temps découvert par le fruit du hasard, il amène un nombre incalculable d’interpellations aux réponses parfois floues, parfois trop franches. De quoi perdre la face et le lien unissant le couple. La belle affaire !

Attaque sournoise

Se faire mitrailler par ses propres vulnérabilités, c’est ainsi que je nomme ce déferlement ô combien lâche et injuste. Vous savez, celui où l’autre use de vos confidences assurément personnelles, vos peines les plus profondes, vos failles ou vos cicatrices datant de l’enfance pour vous transpercer. Telle une arme à double tranchant, vos secrets deviennent des arguments d’attaque, et ce, nécessairement au moment où vous vous y attendiez le moins. Bang !

Habituellement offertes naïvement dans un moment d’intimité absolue, c’est avec abandon que vous avez pu mettre vos tripes sur la table devant cet être adoré pour qui vous auriez donné le Bon Dieu sans confession.

Ce type d’ergotage ne laissant personne placide amène officiellement la victime à se refermer sur elle-même et à taire tout épanchement par peur de récidive. De glace, elle se montrera désormais sur ses fragilités.

Éternellement raison

Il sait tout, connaît tout et est donc bon ! Mine de rien, ce semblant de confiance en soi chez l’individu peut sembler de bon augure. Cela dit, de chercher encore et toujours à avoir le dernier mot ravage l’unité entre les concubins. Le site Femme actuelle, le Mag n’y va d’ailleurs pas de main morte pour définir ce fameux mal insidieux.

« L’individu s’exprime par la conviction d’avoir raison et le besoin de convaincre l’autre. Il se croit responsable et fort. Bien qu’il se force à tenir ses promesses, il a du mal à tenir ses engagements. C’est une personne qui a tendance à mentir facilement. Elle est souvent très séductrice et sa grande angoisse est la séparation... »

Doux Jésus ! Forme de contrôle palpable amenant lentement, mais sûrement la personne « tendrement aimée » à se sentir diminuée, rabaissée, humiliée, voire violentée. Danger !

Continuer ou s’en aller ?

La voilà la grande question. Puisqu’il y a nécessairement un « après », comment opérer la suite des choses lorsqu’il y a blessure ?

Telle une douche froide, à votre grande surprise, répondre à cette question peut constituer un mal pour un bien. Amenant une prise de conscience, elle est parfois la réinitialisation d’une vie de couple battant préalablement de l’aile. Encore faut-il être capable d’introspection, de communication, mais aussi de lâcher-prise.

Au contraire, il se peut que cette dernière représente l’élément déclencheur annonçant que le glas a sonné. Merci, bonsoir ! Impossible de recoller les morceaux et de poursuivre avec de pareilles trahisons. Un simple élément déclencheur sur un couple peut être boiteux, quoi !

N’étant parfait que la perfection, dit-on, gageons qu’il est possible autant de commettre une trahison que de la vivre. L’amour se devant d’être plus fort que tout, semble-t-il, certains couples en sortiront grandis alors que d’autres en seront dissous. C’est selon.