L’échangisme en cadeau ?

CHRONIQUE / Noël ! Parce que c’est Noël et qu’il faut me réinventer pour cette quasi-veille des célébrations, j’ai eu recours à mes collègues chroniqueuses, histoire de m’inspirer. D’une fille à l’autre, c’est d’abord cette plus foncée qui a lancé l’idée. L’échange de cadeaux coquins, du déjà-vu. L’échange de couple par exemple, en voilà du nouveau ! Et la plus blonde de confirmer de son magnifique sourire. M’y voilà donc…

Tellement 2009 que ces présents aux rubans ! Comprenez-moi bien, en plus des cent quinze mille surprises à offrir à vos enfants-filleules-neveux-nièces-cousins-chérubins, de l’énergie pour surprendre matériellement parlant chéri d’amour, peut-être en avez-vous moins ? Puisqu’il a de tout, en plus d’une édition par-dessus le marché, allons donc savoir si l’échangisme s’avérerait la surprise de l’année? 

Un cadeau qui se prépare avant le 23 au soir, sachez-le ! Avant de se concrétiser, il faut minimalement le préparer à commencer par savoir s’il y a d’abord ouverture ! Effectivement, si la valeur du couple fermé plane à la puissance dix dans l’aura de votre minou, possiblement que vous ferez patate au moment du dépouillement ! Tâter le pouls…

Pour ce soir ? Pas nécessairement prévu pour l’événement du post-réveillon que ce troc. Non. Mais pourquoi pas dans un futur rapproché ? D’impliquer le ou la gâtée dans l’organisation de la « réception » peut s’avérer certainement comme étant la belle marque de considération.

Plan établi

L’échange de couple pour plusieurs se définit seulement et simplement par un « je couche avec sa femme pendant que lui couche avec la mienne » ou vice et versa ! Je vous apprendrai que ce n’est pas juste ça et que ça ne se rend pas tout le temps jusque-là ! Plusieurs variantes s’offrent à vous. Les gars avec les gars, les filles avec les filles, l’équipe à quatre, alouette. Idem pour le rôle à jouer. Certains se verront plus à l’aise dans le rôle du voyeur, de l’acteur voire même du metteur en scène ! C’est selon.

Et les pratiques dans tout ça

Maudites idées préconçues laissant encore et toujours planer que la sexualité, c’est seulement et uniquement une histoire de génitalité. J’ai une petite nouvelle pour vous. Pas généreuse de mon homme comme je le suis, possiblement qu’un souper au restaurant avec une tiers pourrait s’avérer comme un échange de couple à mes yeux de lionne ! Le saviez-vous ? 

Comprenez ainsi que des limites préétablies, quand on parle d’échangisme, ça en prend « une pis une autre » comme dirait l’autre. Une feuille 8x4 séparée en deux établissant les pratiques admissibles et celles inconcevables se voit plus que nécessaire. Frenchage, flattage, effeuillage, mot doux, fessé, amour oral, sodomie, tout doit être réfléchi ! 

Avec qui ?

Parce que des fois, c’est comme de chercher une aiguille dans une botte de foin, trouver le couple idéal s’avère une tâche nécessitant de l’ardeur. Loin de l’homme-sandwich exhibant son libertinage au coin Talbot-Barrette ou des voisins dignes du téléroman Les Simone, les recherches se voient de mise. 

Bien sûr qu’il y a des places officielles pour ça, mais au Saguenay Lac-Saint-Jean, vous me le direz. 

Sinon, survient alors l’univers 2.0 se transformant en encyclopédie le temps d’un moment.  

Un cadeau pas comme les autres, l’échange de couple en est tout un. De grand calibre à part de ça ! Ceci dit, le donner, c’est une chose, l’appliquer en est une autre. 

Généreux donateur, serez-vous à la hauteur de recevoir ce présent à double tranchant ? 

Pensez-y... Joyeux Noël !