Myriam Bouchard
Le Quotidien
Myriam Bouchard
Existe-t-il un âge limite pour vivre sa première fois ?

Sexologie

Existe-t-il un âge limite pour vivre sa première fois ?

CHRONIQUE / Le long métrage 40 ans, toujours puceau, qui date de 2005, proposait, avec un humour discutable, la réalité d’un quadragénaire exempté, par la force des choses, de toute activité sexuelle. Être adulte et ne jamais, au grand jamais, avoir connu les plaisirs de la chair avec une tierce personne, est-ce le fruit de l’imagination de scripteurs ou une réalité possible en 2020 ? Voyons-y.

La virginité est définie, la plupart du temps, comme le fait de ne jamais avoir eu de relations sexuelles, mais n’y a-t-il pas lieu de se questionner sur ce que signifie cettedite notion de « relations sexuelles » ?

Myriam Bouchard
Le Quotidien
Myriam Bouchard
Le deuil blanc d’un grand amour

Sexologie

Le deuil blanc d’un grand amour

COURRIER DU LECTEUR / Bonjour, La crainte de perdre mon amour après 55 ans de mariage passionné m’amène à être en réflexion. Voici le pourquoi de mon stress, mon angoisse et mon insécurité envers la vie.

Depuis un an, mon épouse est atteinte de la maladie d’Alzheimer et est placée dans un CHSLD, pour ne plus jamais en ressortir. Ce n’est plus mon épouse. Mon amour est toujours existant et je lui dois beaucoup. Si j’ai réussi ma vie, c’est bien grâce à elle. Vous comprendrez alors que j’ai eu tout un choc, nécessitant même une hospitalisation, et divers suivis pour ma santé mentale. [...]

Avec l’aide et les conseils de divers professionnels, j’ai brisé mon isolement, qui me rendait prisonnier de mon corps. J’ai connu une autre personne. […] Une personne au grand coeur, capable de partage et ayant une belle personnalité. Elle est sensible à ma souffrance.

Mais mon épouse, c’est ma vie. Mon point d’arrêt concerne la culpabilité et les remords que je ressens. Je vis ce moment sans la délaisser, en étant très attentif à ses demandes […] bien que nos accolades physiques et rapprochements intimes n’aient rien à voir avec autrefois. J’ai pitié en la voyant dans cet état.

Madame Myriam, j’ai besoin de votre aide pour savoir si c’est bien ou mal d’avoir cette nouvelle démarche avec cette personne. Je me sens perdu dans ce chemin de vie future. […]

Myriam Bouchard
Le Quotidien
Myriam Bouchard
«J'ai une chlamydia!»

Sexologie

«J'ai une chlamydia!»

CHRONIQUE / «Allo, ça va? Juste pour te dire, j’ai une chlamydia. Donc, probablement toi aussi. Bye ! Bonne journée!»

La nouvelle est tombée. Telle une douche froide, vous apprenez subitement avoir contracté une infection transmise sexuellement. Il en va de soi : quelqu’un vous l’a refilée et vous l’avez peut-être partagée à votre tour. La belle affaire !

Myriam Bouchard
Le Quotidien
Myriam Bouchard
La télépathie ne suffit pas

Sexologie

La télépathie ne suffit pas

COURRIER DU LECTEUR / Madame Bouchard, Je suis marié depuis plus de 20 ans à une femme volubile et impulsive. Sauf quand on parle de sexualité. Elle est alors muette comme une carpe. J’ai fini par découvrir qu’elle s’attendait à ce que je devine ses désirs. Mes capacités télépathiques étant nulles, je l’ai souvent déçue… Quand je ne satisfais pas ses attentes, j’ai droit à une montée de lait. Elle peut se montrer parfois cinglante. Avec le temps, j’ai travaillé fort à réduire ma libido à zéro. Si je ne tente rien, elle ne peut pas m’en vouloir d’avoir mal fait. Notre vie sexuelle s’est donc réduite comme une peau de chagrin. J’ai tenté de lui expliquer ma situation à plusieurs reprises. Elle en est désolée. [...] Elle déborde de bonne volonté, mais ne réussit pas à se contrôler. Nous sommes donc tous deux frustrés. Elle, de ne pas avoir assez de relations à son goût, et moi, parce que je tente de réduire le nombre de relations à son strict minimum, pour éviter de me faire dire que je ne suis pas à la hauteur de ses attentes, que je ne connais pas. Il est aussi possible que mon épouse souffre de TDA (trouble déficitaire de l’attention), d’où son impulsivité difficile à contrôler. Je me doute que ce n’est pas sa faute. […] Y a-t-il moyen de sortir de cette situation ? 

CHRONIQUE / Monsieur, quel témoignage ! Commençons du début avec ces histoires de devinettes. N’ayez crainte, vous n’êtes pas le seul à avoir des « capacités télépathiques nulles », comme vous le dites si bien.

En fait, je vous passe le message à vous et à votre épouse, mais aussi à tous les lecteurs. Si vous attendez après la télépathie pour comprendre sexuellement l’autre, la mort arrivera possiblement avant l’atteinte de votre objectif. Croyez-moi !

Myriam Bouchard
Le Quotidien
Myriam Bouchard
Tout savoir sur le pénis

Sexologie

Tout savoir sur le pénis

CHRONIQUE / Après le vagin la semaine dernière, c’est au tour du pénis d’avoir son moment de gloire ! Pendant masculin de l’appareil génital féminin externe, cet organe, autant glorifié que calomnié, ne laisse aucun propriétaire indifférent. Par ses allures générales, l’apanage de ses capacités, l’étendue de ses vertus et sa propension à définir une supposée masculinité, il y en a long à dire et redire sur celui-ci. Voyons-y.

Apparence

« Trop » comme dans trop long, trop court, trop gros, trop petit, trop large, trop svelte, trop rouge, trop blême... Combien sont ceux qui qualifient leur pénis par ce « trop » ?

Myriam Bouchard
Le Quotidien
Myriam Bouchard
Le vagin sous la loupe

Sexologie

Le vagin sous la loupe

CHRONIQUE / Le vagin, le connaissez-vous vraiment de A à Z ? Propriétaire ou non, puisqu’il y a toujours lieu d’en apprendre davantage sur l’organe sexuel féminin, je me joins aux auteures du livre V pour vagin, tout savoir de A à Z, Alyssa Dweck, gynécologue, et Robin Westen, journaliste américaine spécialisée en santé, pour vous informer, voire vous éduquer, sur cette voûte pleine de surprises !

Organe interne

Fort souvent confondu avec la vulve ou les organes génitaux externes, tant dans sa description, dans le cadre de l’hygiène ou dans un contexte sexuel, le terme « vagin » est régulièrement usé à mauvais escient. N’importe quelle planche anatomique vous prouvera, chers lecteurs, que le vagin se retrouve à l’intérieur du corps.

Myriam Bouchard
Le Quotidien
Myriam Bouchard
Limiter la propagation... des ITSS!

Sexologie

Limiter la propagation... des ITSS!

CHRONIQUE / Qui dit activités sexuelles, dit obligatoirement risque d’infection. Et c’est aussi vrai pour le paquet d’adolescents et d’adolescentes nouvellement actifs sexuellement que pour le nombre important d’adultes, jeunes et moins jeunes, qui s’adonnent, ici et là, à la nouveauté ou à une certaine liberté.

Pour diminuer les risques d’infections transmises sexuellement et par le sang (ITSS), diverses stratégies existent. La principale voie reste certainement l’éducation à la sexualité, afin que chacun soit outillé pour adopter des pratiques sexuelles sécuritaires. Et ça, aussi bien le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) que l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) le proclament. Bien que les grandes lignes soient connues, plusieurs ignorent certaines subtilités de la transmission. Pour éviter les infections, voici quelques informations pratiques.

Myriam Bouchard
Le Quotidien
Myriam Bouchard
Un couple sans sexe, vraiment ?

Sexologie

Un couple sans sexe, vraiment ?

CHRONIQUE / « Et si ce n’était pas du maudit sexe, tout irait si bien entre nous… »

Voilà le témoignage d’une dame qui mettrait bien une croix sur le volet sexuel de son couple, au grand dam de son homme. Lui, vous l’aurez compris, n’est aucunement prêt à abdiquer et revendique haut et fort la nécessité du sexe dans leur vie ou, du moins, dans la sienne.

Myriam Bouchard
Le Quotidien
Myriam Bouchard
Se faire justice soi-même

Sexologie

Se faire justice soi-même

CHRONIQUE / Dénoncer le harcèlement, la violence, les abus ou les agressions sexuelles sur les réseaux sociaux; voilà une polémique qui fait couler beaucoup d’encre par les temps qui courent. Pour ou contre? Les opinions quant à ce type de dénonciations sont farouchement opposées. Certains comprennent ou encensent cette prise de parole; d’autres, non seulement la déplorent, mais conduisent carrément la présumée victime au bûcher. Cette forme de justice populaire a pris du galon sur Internet avec, entre autres, le mouvement #MeToo et nécessite de s’y pencher.

Quelle que soit la nature des allégations, dénoncer est plus facile à dire qu’à faire! Le Regroupement québécois des centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (RQCALACS) illustre cette réalité par des statistiques saisissantes.

Myriam Bouchard
Le Quotidien
Myriam Bouchard
S’embrasser pour les bonnes raisons

Sexologie

S’embrasser pour les bonnes raisons

CHRONIQUE / L’art du baiser ! Pour le développer, encore faut-il en avoir la volonté ! De nombreux couples me rapportent qu’ils ne s’embrassent plus ou que rarement, ici et là, lors d’événements marquants, de circonstances exceptionnelles ou encore à Noël, si l’offrande justifie la demande !

Au-delà du petit bec sec ou de la fameuse bise sur les joues, des marques de familiarité et de simple politesse, le baiser a-t-il encore sa place au sein du couple actuel ? Est-il une nécessité ?

Myriam Bouchard
Le Quotidien
Myriam Bouchard
La dépendance affective

Sexologie

La dépendance affective

CHRONIQUE / Ressentez-vous un constant désir d’être avec l’autre ? La crainte de perdre son amour vous habite-t-elle ? Avez-vous une propension à dramatiser l’inattendu ? Recherchez-vous constamment son attention ? Avez-vous peur de le froisser avec un « oui » ou un « non » ? Êtes-vous prêt à tout pour être aimé ? Bref, êtes-vous un dépendant affectif ? Puisque j’en croise ici et là, des gens comme ça, un retour sur ce mal d’aimer, mais aussi sur ce mal d’être aimé, s’impose.

La dépendance affective se pointe généralement le nez insidieusement une fois le « tout nouveau, tout beau » achevé. Lorsque la lune de miel s’émiette pour laisser place au juste équilibre des besoins solitaires et des besoins de couple, une insécurité persistante fait office de signe avant-coureur du malaise ressenti.

Myriam Bouchard
Le Quotidien
Myriam Bouchard
Le déséquilibre du désir

Sexologie

Le déséquilibre du désir

CHRONIQUE / L’un souhaite tant ; l’autre se montre distant sexuellement parlant. Quand le métronome de la libido n’est pas sur le même tempo, que reste-t-il du couple ? Bien que pouvant sembler extrémiste, ce questionnement est légitime pour ceux qui recherchent cet équilibre sexuel si difficile à établir. Puisqu’il n’y a pas de données quantifiant un appétit sexuel dit « normal » ou « attendu », attardons-nous à cette réalité ô combien constatée et rapportée par tant d’amoureux n’étant pas au même diapason.

« Se forcer »

Étant souvent très conscientes des besoins sexuels de l’autre, certaines personnes font l’amour une, deux ou trois fois par semaine même s’ils n’en ressentent aucunement l’envie. Je constate cette réalité avec étonnement dans ma pratique.

Myriam Bouchard
Le Quotidien
Myriam Bouchard
Ressentir un inconfort

Sexologie

Ressentir un inconfort

CHRONIQUE / Malaise ! Cette fréquente sensation d’inconfort que suscite la sexualité est-elle présente chez vous ? Réagissez-vous à la simple idée d’en entendre parler ? Osez-vous aborder ses motifs ? Vous arrive-t-il de vous y intéresser ? Fermez-vous les yeux devant la nudité ? Allez-vous même jusqu’à éviter ses allusions ? En êtes-vous dégoûté ? Voilà un sujet qui laisse rarement indifférent !

Symptômes

Autant l’écoulement nasal appartient au rhume de cerveau, le rire est selon moi le principal symptôme de l’embarras associé à la sexualité. Les petits comme les plus grands passent du sourire niais au ricanement saccadé au son du mot « pénis », par exemple. Imaginez, maintenant la vue du pictogramme ! Blaguer, faire le clown et en offrir plus que le client en demande sont souvent de belles façons de briser ce désagrément.

Myriam Bouchard
Le Quotidien
Myriam Bouchard
Relations sous emprise

Sexologie

Relations sous emprise

CHRONIQUE / Manipulateur, qui ne l’est pas un peu, des fois, ici et là ?

Je pense aux enfants capables de tout, aux parents stratégiques comme pas un pour en arriver à leurs fins, aux amis aussi perspicaces qu’un éléphant dans un magasin de porcelaine ou aux animaux faisant preuve de mille et une manoeuvres pour obtenir un câlin !

Myriam Bouchard
Le Quotidien
Myriam Bouchard
Refaire l’amour après une séparation

sexologie

Refaire l’amour après une séparation

CHRONIQUE / On ne montrera certainement pas à un vieux singe comment faire des grimaces... et encore moins à faire l’amour !

Voilà une de vos convictions que vous aviez possiblement avant de vous séparer de votre partenaire des dernières années. Une relation sexuelle avec lui ou elle, n’importe quand, n’importe comment, n’importe où ! Sa nudité, ses préférences, ses volontés, ses exigences, ses attentes et ses limites n’avaient plus aucun secret pour vous. Exit gêne, questionnement, fébrilité et nervosité. Vous étiez en terrain connu, il n’y a peut-être pas si longtemps.

Myriam Bouchard
Le Quotidien
Myriam Bouchard
Tourner la page sur sa rupture

Sexologie

Tourner la page sur sa rupture

CHRONIQUE / Assez, c’est assez ! C’est aujourd’hui que commence votre nouvelle vie ! Celle, bien entendu, sans ce ou cette partenaire qui, malgré une séparation, vous hante 24 heures sur 24, sept jours sur sept. Cette personne qui, malgré son absence, vous colle encore à la peau, coule dans vos veines, occupe toutes vos pensées, meuble vos rêves, nourrit vos espoirs et rend votre existence dépourvue de sens. Parce que la Terre continue de tourner après une rupture, je me joins à l’auteure Anne Boutelant pour vous aider à en finir pour de bon avec votre séparation. Merci, bonsoir !

« Une brûlure vive, un écartèlement ou, pire encore, un piétinage de moissonneuse batteuse. » Voilà comment je définissais la peine d’amour en 2016 dans cette même rubrique.

Myriam Bouchard
Le Quotidien
Myriam Bouchard
La tentation de l’anticonformisme

Sexologie

La tentation de l’anticonformisme

CHRONIQUE / Une sexualité différente et inhabituelle, ça vous parle ? Tous et toutes ne font pas l’amour hebdomadairement le samedi soir, à la noirceur et dans la position du missionnaire. Mais qu’est-ce qui caractérise ces pratiques sexuelles dites moins ou non conventionnelles ? Pour s’y retrouver, voici un bref débroussaillage des limites du hors-norme.

Évidemment, tout est relatif. Ce qui est marginal sexuellement parlant pour vous l’est-il réellement pour moi ou pour l’autre ? Allons savoir !

Myriam Bouchard
Le Quotidien
Myriam Bouchard
La curiosité sexuelle chez l’enfant

Sexologie

La curiosité sexuelle chez l’enfant

CHRONIQUE / Parce qu’ils posent parfois toutes sortes de questions sur la manière de faire des bébés, parlent de pénis et de vagin comme on parle des cheveux ou du nez, se manipulent l’attirail génital au vu et au su de tous, jouent au docteur avec les voisins, font frencher leurs poupées Barbie à bouche que veux-tu et classent les propos grivois au top de n’importe quel show d’humour, comment distinguer les comportements sexuels sains et préoccupants chez les petits ?

Voilà un questionnement pour lequel on m’interpelle semaine après semaine, comme conseillère pédagogique en éducation à la sexualité. Les parents, les éducateurs, les enseignants et les directions sont tous confrontés, un jour ou l’autre, à un agissement ou à un propos allant au-delà de leur entendement. De ce fait, voici un portrait de la petite enfance.

Myriam Bouchard
Le Quotidien
Myriam Bouchard
Du temps pour se faire plaisir

Sexologie

Du temps pour se faire plaisir

CHRONIQUE / Qui s’ennuie ? Possiblement vous, lui, elle et moi. Autant la masturbation que l’appel de la nouveauté sexuelle semblent avoir la cote chez l’individu en confinement. En parcourant les réseaux sociaux de certains commerces de jouets sexuels, j’ai été plus ou moins surprise de constater qu’ils ont la broue dans le toupet... et pas à peu près ! Comme quoi la crise rapporte à certains !

Affirmant voir une demande grandissante des diverses commandes, ces derniers m’ont exprimé détenir la preuve que l’adulte isolé, en couple ou non, mise sur le sexe pour remplir les pages de son agenda. Voyons ça !

Myriam Bouchard
Le Quotidien
Myriam Bouchard
Jeunes, amoureux et confinés

Sexologie

Jeunes, amoureux et confinés

L’amour au temps du confinement n’est facile pour personne, et encore moins pour nos adolescents séparés de l’être adoré. Parce qu’à cet âge, ils aiment vraiment, de tout leur coeur, avec toute leur innocence et leur vulnérabilité, la plupart de ces tourtereaux souffrent. Le saviez-vous ? Comment pallier ce mal bien réel alors que vous, comme adultes, vous raisonnez probablement autrement ? Voici quelques trucs, chers parents, pour aider votre enfant dans ce tourment.

« Amourette »

Le terme « amourette » me glace le sang. La relation amoureuse à l’adolescence n’est en aucun temps une histoire anodine que l’on doit minimiser. Oh non ! En fait, cette première union sérieuse consiste possiblement à LA fois où votre jeune aimera si candidement. Une trame digne du roman-savon.

Myriam Bouchard
Le Quotidien
Myriam Bouchard
Trop, c’est comme pas assez

Sexologie

Trop, c’est comme pas assez

COURRIER DU LECTEUR / Bonjour ! J’ai un nouveau conjoint depuis quelques mois. Nous faisons l’amour plusieurs fois par semaine, souvent matin et soir. Il m’attire ! En fait, il m’excite tellement que je lubrifie énormément ! Au point que ça devient « malaisant » parfois tellement je suis mouillée. À l’occasion, je ne sens rien tellement ça glisse. Je me doute que plusieurs femmes peuvent s’inquiéter d’un manque de lubrification. Ça m’est d’ailleurs déjà arrivé dans le passé. Mais le contraire est aussi un défi. Est-ce qu’il existe des positions mieux que d’autres dans ce temps-là ? Faut-il s’arrêter pour s’essuyer ? Est-ce que la taille de son gros pénis y est pour quelque chose ? Il est circoncis. Est-ce que ça veut dire qu’il me pénètre autrement que mon ex, faisant en sorte que je suis plus stimulée et plus lubrifiée ? Avez-vous des conseils pour en tirer profit ? Merci !.

Comme quoi « trop » semblerait aussi problématique que « pas assez ». C’est à se demander où diable se situe le juste milieu de la lubrification ! Excellente question... que seul le corps humain saura justifier.

Effectivement, en fonction de cette première phase de la réponse sexuelle qu’est l’excitation, il est possible que le corps humain réagisse au-delà des souhaits de la gent féminine.

Myriam Bouchard
Le Quotidien
Myriam Bouchard
Les yeux dans l’eau; l’orgasme était si beau

Sexologie

Les yeux dans l’eau; l’orgasme était si beau

CHRONIQUE / Voilà ce que des gens m’ont confié : l’orgasme dans l’humidité. Ils ont effectivement versé des larmes pendant ou après être montés au septième ciel. Pour certains, c’était une première ; pour d’autres, ça arrive régulièrement.

« Impossible de me contrôler. Sans savoir pourquoi, je me suis mise à pleurer. »

Myriam Bouchard
Le Quotidien
Myriam Bouchard
Quand les médicaments s’invitent

Sexologie

Quand les médicaments s’invitent

QUESTION / Bonjour Myriam. J’aurais un questionnement. Pouvez-vous m’aider ? Depuis quelque temps – je dirais environ deux ou trois mois –, mon conjoint n’arrive plus à éjaculer. Il a changé plusieurs fois de médication (antidépresseurs) puisqu’il avait des effets secondaires tels que des problèmes d’érection et la baisse de libido. Maintenant que la médication semble correcte, voilà que l’éjaculation n’est plus au rendez-vous ! Est-ce que ça peut être réversible ? Il est bien triste de cette situation et craint que ça ne revienne jamais. Merci. 

CHRONIQUE / Des conjointes bienveillantes comme vous, j’en ai vu beaucoup. Poser les questions, prendre en charge les consultations, initier les réflexions, faire preuve de responsabilisation, consoler, aller au-devant, est-ce votre cas ?

Si vous répondez par l’affirmative, peut-être est-ce grand temps de redonner à César ce qui appartient à César et faire en sorte que chéri se mobilise. Bien que vous fassiez partie de l’équation sexuelle de votre couple, comprenez qu’une prise en charge personnelle, allant au-delà de vous, est précurseure de grands changements. À lui de jouer !

Myriam Bouchard
Le Quotidien
Myriam Bouchard
Blocage et baisse de libido

Sexologie

Blocage et baisse de libido

CHRONIQUE / Salut Mimi! J’ai une mini question pour toi. J’ai une baisse de libido assez frappante. J’ai aussi un blocage avec mon chéri. Je ne vais jamais vers lui. Et je ne prends plus plaisir aux préliminaires. Existe-t-il des pistes pour m’aider à débloquer ? Ça fait 15 ans que je suis avec. Je l’aime toujours, mais il manque peut-être de variété dans nos ébats ? Je ne sais pas. Je suis comme gênée, ce que je trouve vraiment ridicule. Je ne voudrais que me coller. Par contre, un coup commencé, j’adore ça. Il me satisfait durant l’acte bien que je ne sois plus capable de m’évader. Quand j’étais jeune, la sexualité était très taboue dans ma famille. Pas question de parler de ça et de prononcer les mots s’y rattachant. Je ne sais pas si c’est relié. J’aimerais être bien avec le sexe. Mon chum est parfait. Il patiente, mais je le comprends d’être un peu tanné d’être repoussé, en quelque sorte. Merci.

CHRONIQUE / Salutation à vous madame et chère lectrice de ma chronique,

Myriam Bouchard
Le Quotidien
Myriam Bouchard
Juste une p’tite vite?

SEXOLOGIE

Juste une p’tite vite?

CHRONIQUE / La petite vite, une relation sexuelle nécessairement faite pour tout le monde ? Au mode rapido-presto, expéditive, efficace, voire pressée, louable de se questionner à savoir si elle honore réellement vos critères de satisfaction. Mesdames, messieurs, êtes-vous adeptes de cette dernière ?

Qui a deux minutes ?

Sans tambour ni trompette, tantôt pratiquée dans la voiture ou la garde-robe, entre deux rendez-vous ou juste avant le retour à la maison, avec l’inconnu ou la douce moitié, son appréciation semble parfois douteuse.

Myriam Bouchard
Le Quotidien
Myriam Bouchard
Infidélité virtuelle

Sexologie

Infidélité virtuelle

COURRIER D'UNE LECTRICE / Bonjour Myriam, Je viens de découvrir complètement par hasard que mon partenaire est accro au cybersexe. S’il s’en tenait à regarder des films pornos de temps en temps, je ne serais pas offusquée. Il a droit à son jardin secret et je respecte le fait qu’il a besoin de se masturber de temps à autre puisque nos relations sexuelles se limitent à une fois par semaine. Je me sens trahie parce qu’il se livre très souvent à des séances érotiques avec des vraies personnes à l’aide d’une caméra. Je considère qu’un homme qui pratique presque tous les soirs en cachette la cyber sexualité (avec une caméra) est un homme infidèle. Qu’en pensez-vous ?

CHRONIQUE / Bonjour madame. Un constat double que cette découverte. Celui de reconnaître que votre chéri semble consommer en grande quantité de matériel sexuellement explicite, mais qu’au-delà de ça, il franchit une autre ligne. Celle de se servir de l’écran pour avoir des contacts virtuels à caractère sexuel avec de vraies de vraies personnes. Tout un dossier.

Dépendance au sexe

Vous le qualifiez d’accro, mais l’est-il vraiment ? La dépendance au sexe, tout comme au jeu, à toutes substances ou à je ne sais trop, impose un diagnostic précis d’un corps médical, psychologique ou sexologique.

Myriam Bouchard
Le Quotidien
Myriam Bouchard
Laissez tomber les étiquettes

Sexologie

Laissez tomber les étiquettes

CHRONIQUE / Bonjour Myriam,En parcourant vos chroniques, je comprends que tous les goûts sont dans la nature en matière de sexualité. Néanmoins, j’ai l’impression de manquer de virilité. Concrètement, cela se traduit par un comportement passif qui n’est pas toujours au goût de mon épouse. Ainsi, je prends peu d’initiative quand il est question de pénétration, je préfère qu’elle me chevauche que l’inverse. En outre, j’ai souvent l’envie d’être pénétré durant le coït, ce qui laisse mon épouse interrogative sur mon orientation sexuelle. Qu’en pensez-vous ? Pouvez-vous m’éclairer ? Cordialement.

Bonjour à vous,

La perception du manque de virilité, un mal que vous n’êtes pas le seul à vivre, Monsieur Cordial. Des hommes ne se valorisant pas sexuellement parlant, j’en ai vu un et un autre. La confiance en soi en tant qu’individu sexuellement actif, un fondement à développer, le saviez-vous ? Facile nécessairement ? Aucunement !

Myriam Bouchard
Le Quotidien
Myriam Bouchard
La porno et la vraie vie

Sexologie

La porno et la vraie vie

CHRONIQUE / Pornographie, est-ce la vraie vie ? Ce questionnement est louable puisqu’il y en a qui semblent penser que oui ! À bon escient, n’ayant pourtant qu’une visée récréative, ce divertissement pour adulte apporte certes son lot de confusion. Tel le tout dernier James Bond bourré d’invraisemblances indéniables, eh bien sachez qu’il en va de même pour les films Rodéo sur Juliette, Cyrano de Vergerac ou Le Tour du monde en 80 trous. Pour s’y retrouver, voici quelques distinctions à ne pas négliger.

Excitation sexuelle

Bien que visiblement omniprésente au moindre effleurant de l’orteil pour Branda l’expressive, rien n’est tel pour la gent féminine, mais aussi masculine. L’excitation étant la prémisse initiale à la réponse sexuelle suggérée par Master et Johnson, soyez au fait qu’elle tarde souvent à venir pour le commun des mortels. De ce fait, difficile de se mettre dans le bain et de se voir disposé aux restes.