C’est en 1991 que le finlandais Linus Torvalds lance le premier noyau Linux qui va faire de lui un homme riche et célèbre.

Linux, ce grand oublié

CHRONIQUE / À la suite d’un courriel d’un lecteur qui déplorait l’absence du système d’exploitation Linux sur les tribunes médiatiques, j’ai décidé cette semaine d’y remédier et de vous parler de ce système d’exploitation libre ou open source. Il est évident que je ne pourrai qu’effleurer en surface ce système d’exploitation qui est désormais le moteur de bien des produits actuels.

La leçon d’histoire

Pour vous faire une histoire courte, Linux est la base d’un système d’exploitation, c’est-à-dire un logiciel permettant d’effectuer différentes tâches sur un ordinateur. Dans l’univers informatique, il y a la dualité populaire entre Microsoft et son Windows, puis Apple et son système Mac OS, deux univers qui se livrent bataillent depuis près de 40 ans. Mais en 1991, un Finlandais du nom de Linus Torvalds lance un système d’exploitation rudimentaire basé sur MINIX qui lui-même est basé sur Unix, un système dédié alors aux plus puissants serveurs de l’époque. Au départ, Torvalds distribuait gratuitement sa création afin qu’un plus grand nombre d’utilisateurs puissent contribuer à l’amélioration de celui-ci en rapportant les divers bogues. Bon an mal an, à force de contribution de ses utilisateurs, Linux devint officiellement libre quelques années plus tard et plusieurs distributions basées sur celui-ci voient le jour, dont Debian et Red Hat. Cette dernière fut rachetée par IBM pour 34 milliards de dollars en octobre dernier.

Pourquoi autant de distributions ?

Une distribution est un ensemble de logiciels et de configurations constituant un système d’exploitation avec à la base le noyau Linux. Chaque distribution a ses particularités, certaines étant axées pour certaines tâches serveur, tandis que d’autres sont orientées vers l’utilisation plus classique avec un environnement de bureau se rapprochant de Windows ou Mac. Personnellement, j’utilise la distribution Ubuntu depuis une dizaine d’années et elle constitue un excellent choix pour les débutants en raison de sa simplicité, d’autant plus que son interface est à mi-chemin entre Windows et Mac. Pour les néophytes qui désirent un environnement de bureau riche et simple d’utilisation, Ubuntu se veut la distribution par excellence.

Ubuntu est une distribution Linux conviviale et facile d’installation.

Pourquoi opter pour Linux ?

Il est possible d’effectuer sur Linux la majorité des tâches que vous faites actuellement avec votre ordinateur Windows ou Macintosh. Il est certain que si vous utilisez des logiciels spécialisés, il sera probablement plus difficile, voire quasi impossible, de vivre uniquement dans l’univers libre linuxien. Mais si vous n’utilisez votre ordinateur que pour naviguer sur Internet ou pour emmagasiner vos documents, photographies et autres archives numériques, une distribution Linux peut constituer un excellent choix étant donné que les virus se tiennent généralement très loin de ce système d’exploitation. Si votre ordinateur est actuellement en Windows 7, sachez que Microsoft abandonnera son support dès janvier 2020. Il est donc très fortement conseillé de faire le saut vers Windows 10, mais ce dernier n’étant pas très frugal sur les ressources matérielles, il se peut que votre vieille bécane ne soit pas adaptée à son utilisation.

Si vous désirez conserver votre vétuste machine, car vous ne l’utilisez que pour naviguer sur le Web, Linux devient pour vous une bonne alternative en raison de sa faible utilisation des ressources matérielles, ce qui vous permettra ainsi d’allonger de quelques années la durée de vie de votre ordinateur.

L’invasion linuxienne

Chez les professionnels, Linux occupe une place de choix au niveau des serveurs Internet en raison de sa grande stabilité et sécurité. Selon une étude de W3Techs, 67 % des serveurs Internet sont actuellement avec un système d’exploitation basé sur Unix dont la majorité est Linux. Dans le vaste monde des serveurs, la virtualisation est un incontournable et les hyperviseurs, c’est-à-dire les serveurs qui hébergent des machines virtuelles, carburent en grande majorité avec la plate-forme Linux.

Une majorité d’entre vous utilise Linux quotidiennement sans le savoir, car le système d’exploitation se retrouve désormais dans les téléviseurs intelligents, les voitures et bien sûr dans les appareils tournant sur Android, qui est en quelque sorte une distribution de Linux. L’humble projet de Linus Torvalds, axé sur la liberté et le partage, a néanmoins fait de lui un homme riche grâce à la Fondation Linux, un organisme sans but lucratif qui développe le noyau du système d’exploitation, ainsi qu’à l’entreprise Red Hat, qui en 1999 a offert un million de dollars d’actions à celui-ci en guise de remerciement. En 1999, une action de Red Hat s’échangeait à 42 $ et, en 2018, IBM a payé 190 $ l’action. Faites le calcul !