La qualité photographique est la grande force des téléphones Google, et le Pixel 3a n’y fait pas exception.

Le Google Pixel 3a au banc d’essai

CHRONIQUE / Google frappe un grand coup avec sa nouvelle gamme de téléphones intelligents « abordables » Pixel 3a, disponibles en deux déclinaisons, soit le modèle à écran de 5,6 pouces et le XL, qui possède un écran de 6 pouces. Pour environ la moitié du prix d’un téléphone haut de gamme Pixel 3, les nouveaux téléphones de Google sauront plaire à un large public. Mais est-ce de bons appareils ?

Avec ces appareils, disponibles depuis quelques semaines, Google s’attaque directement au marché des téléphones abordables et offerts avec des forfaits de base.

Offrir un téléphone performant pour une fraction du prix n’est pas une mince tâche, et ce tour de force est rendu possible grâce à une multitude de petits détails, lesquels différencient le Pixel 3a de son grand frère, le Pixel 3. Tout d’abord, il y a le boîtier en polycarbonate au lieu d’un boîtier de verre. L’écran est recouvert de verre Dragontrail, moins onéreux que le traditionnel Gorilla Glass. Le processeur Qualcomm Snapdragon 670 remplace le 835. De plus, la recharge par induction n’est pas au menu, mais un bloc de recharge rapide est inclus pour la batterie de 3000 mAh – 3700mAh pour le XL.

Il y a aussi une prise conventionnelle pour écouteurs, de type 1,8 mm, ce qui est de plus en plus rare de nos jours. Enfin, le téléphone n’est malheureusement pas résistant à l’eau, ce qui devrait désormais être indispensable.

Cette cure d’amaigrissement technologique permet à Google de retrancher une bonne partie de la facture, sans toutefois négliger l’expérience utilisateur.

Le modèle que j’ai essayé est le Pixel 3a XL, lequel possède un écran de 6 pouces. La caméra est située dans le cadre supérieur, permettant un affichage plein écran sans la fameuse encoche. L’écran OLED offre des couleurs vives et lumineuses, avec une résolution suffisante.

Le téléphone se tient bien, malgré sa grande taille. Le déverrouillage par empreinte digitale est situé derrière le boîtier et est très efficace et rapide.

À l’utilisation, le téléphone est moins rapide et réactif que le Pixel 3, mais grâce au système d’exploitation épuré de Google, il est toutefois plus rapide que le Samsung A70, dont la surcouche vient engourdir la légère supériorité que ce dernier possède en puissance de calcul. Du côté de l’autonomie énergétique, il est aisément possible de faire une journée complète sans avoir besoin de recharge.

Sur le banc d’essai, les performances du Pixel 3a sont presque similaires à celles du Samsung A70, mais elles sont quand même 1,8 fois inférieures à celles du Pixel 3.

À titre d’exemple, l’actuel champion de la performance, le One Plus 7 Pro, est quant à lui presque 2,5 fois plus performant.

Malgré des performances qui peuvent paraître diminuées aux premiers abords, le Pixel 3a ne souffre d’aucun complexe par rapport à la majorité des téléphones intelligents sur le marché.

Pour ce qui est des jeux vidéo nécessitant de la puissance de calcul, ne vous attendez pas à une qualité graphique de premier plan, mais en diminuant les détails et la résolution, il est tout de même possible d’obtenir une expérience ludique acceptable.

La clé est dans la photo !

Pour la conception du Pixel 3a, les ingénieurs de Google ont écouté les besoins des consommateurs, pour qui la qualité photographique est désormais le critère principal lorsque vient le temps d’acheter un nouveau téléphone intelligent.

Pour la caméra frontale, elle est de 8 MP, ce qui donne un résultat de bonne qualité avec le désormais traditionnel mode portrait avec l’effet Bokeh avec un arrière-plan flou. La caméra arrière est quant à elle identique à celle du Pixel 3, soit de 12,2 MP, avec une ouverture à f/1,8.

Google opte encore une fois pour la simplicité et l’économie en proposant une seule caméra arrière, contrairement à la majorité des fabricants, qui optent désormais pour des caméras multiples. Cette monocaméra permet au Pixel d’être plus simple d’utilisation. Avec l’intelligence artificielle, il offre un rendu parfait à presque tous les clics.

La qualité photographique est la grande force des téléphones Google, et le Pixel 3a n’y fait pas exception.

Il n’y a toutefois pas de fonction grand-angle ou de zoom optique. Le mode nuit est rapide et donne de surprenants résultats.

La compétition est féroce dans cette catégorie d’appareils milieu de gamme, où l’on retrouve des produits comme le Samsung A70, le Huawei P30 lite et le « vétuste » iPhone 8. Google nous offre un téléphone efficace qui saura plaire à une majorité d’utilisateurs désirant un appareil abordable et performant, tout en bénéficiant d’un appareil photo digne d’un téléphone haut de gamme.

Dans cette catégorie de prix, n’est-il pas plus judicieux d’opter pour un appareil haut de gamme de génération précédente ? Cette question pose un certain dilemme, car les appareils d’ancienne génération peuvent paraître très intéressants, mais ont des technologies datant de quelques années.

En somme, le Pixel 3a est un téléphone d’un excellent rapport qualité-prix, avec son appareil photo haut de gamme, et il est unique en son genre.

Disponible en trois couleurs : simplement noir, plutôt violet et franchement blanc.

Prix à l’achat sans forfait

Pixel 3a : 549 $

Pixel 3a XL : 649 $

Ce que j’aime

Durée de la batterie

Chargeur rapide

Prise d’écouteurs 1,8 mm

Qualité photographique exceptionnelle pour ce type de téléphone

Prix

Ce que j’aime moins

Boîtier qui n’est pas étanche

Design terne

Stockage de 64 GO seulement