Facebook et ses nombreux pièges

CHRONIQUE / Sur internet, les pièges à clics ne datent pas d’hier. D’ailleurs, les programmeurs tentent depuis la nuit des temps d’exploiter certaines failles des navigateurs afin d’augmenter artificiellement l’achalandage des sites. Au début des années 2000, les pièges à clics consistaient à de simples fenêtres intempestives qui s’ouvraient dans l’espoir de générer un maximum de trafic vers un lien unique. La majorité des fenêtres indésirables sont désormais chose du passé, mais ne tenez pas pour autant les vilains pour vaincus. La venue de Facebook et son immense popularité allait devenir un terreau fertile aux pirates qui ont désormais la possibilité de rejoindre directement une masse quasi illimitée d’internautes plus dupes les uns que les autres.

Le succès phénoménal de Facebook amène son lot d’utilisateurs néophytes qui ne sont pas conscients que ce réseau social foisonne de pièges. Rien n’est totalement gratuit sur internet. Votre présence sur la toile vaut à elle seule son pesant d’or et les moyens pour le monnayer sont parfois fort insidieux. Même si Facebook resserre la vis des abuseurs de clics en série, n’en reste pas moins que plusieurs se frayent un chemin à travers les mailles du filet. Le complexe algorithme de Facebook vous propose différentes publications selon une multitude de facteurs déterminés par, entre autres, vos habitudes de navigation. Selon les pages que vous aimez ainsi que votre assiduité à interagir avec certaines publications, Facebook génère dynamiquement votre fil de nouvelles. Le génie derrière ce réseau social est sa capacité de susciter l’attention des utilisateurs en proposant un maximum de pertinence propre à chacun d’entre eux.

Vous êtes sûrement déjà tombés sur une publication où, en raison d’un léger défaut sur la peinture d’une rutilante Mercedes, elle sera attribuée à ceux qui aiment et partagent la publication en question. Même si le geste semble totalement inoffensif, sachez que vos informations, ainsi que celles de vos partages, seront ramassées par les pirates. Une grande majorité des «j’aime et partage» existent dans le but d’obtenir quelque chose de vous. Les pirates pourront ainsi utiliser cette récolte d’informations personnelles pour y faire bon nombre d’actes illégaux: piratage de votre profil; vol d’argent; collecte de vos informations personnelles (date de naissance, adresse courriel, liste de contacts, adresses IP et l’appareil que vous utilisez); ou l’installation de logiciels malveillants.

Comment différencier le vrai du faux ?

Même si les arnaques sur Facebook menacent grandement la sécurité de vos informations personnelles, il y a tout de même de nombreux concours qui sont bel et bien réels. D’ailleurs, de nombreux commerces de la région utilisent les concours afin d’augmenter la popularité de leur page Facebook. Il est alors tout à fait légitime et sécuritaire d’y participer, mais sachez qu’à la base, ce petit tirage sert uniquement à faire la publicité d’un commerce. Si vous êtes à l’aise avec le fait de devenir un vecteur publicitaire, il n’y a pas de mal à le partager, mais n’oubliez pas que si vous inondez votre fil de nouvelles d’un volume appréciable de contenu indésirable ou publicitaire, vous risquez de perdre de la pertinence auprès de vos contacts qui pourront ainsi bloquer vos publications. Les fausses publications sont tout de même assez simples à repérer et le meilleur moyen pour les éliminer est votre vigilance. Tout d’abord, avant de cliquer «j’aime» sur tous les concours et tirages sur votre fil de nouvelles, vérifier leur pertinence en vous posant cette question: est-ce une véritable entreprise avec un site internet et une adresse physique crédible?

Si l’émetteur du concours n’a qu’un obscur profil Facebook créé récemment, il y a anguille sous roche. Une entreprise sérieuse aura un site internet crédible ainsi qu’un profil Facebook avec une adresse physique et des informations de contact claires.

Prudence avec vos informations personnelles

Si, pour avoir accès au concours, vous devez vous inscrire via une plateforme nécessitant la divulgation de vos informations personnelles, soyez vigilant et ne donnez pas vos informations sans avoir fait des recherches à propos de la pertinence du concours. Cette récolte d’information est parfois à la base de l’hameçonnage et du vol d’identité.  

Prudence avec les autorisations sur votre profil

Certaines applications vous demandent l’autorisation d’accès sur votre compte Facebook, soyez extrêmement vigilants, car vous donnerez ainsi à des inconnus la possibilité d’utiliser votre profil Facebook. Cette technique est d’ailleurs utilisée par de nombreuses attrapes du genre «Vois ceux qui regardent ton profil» qui utilisent vos informations personnelles sans réellement vous donner qui regarde votre profil.

Servez-vous de votre logique avant de cliquer à tout vent ! Même si Facebook filtre désormais bon nombre de fausses publications, votre vigilance est la clé. N’hésitez pas à dénoncer ce genre de publications. Quand c’est trop beau pour être vrai, dites-vous qu’il y a un escroc à l’origine de ce concours, que votre «j’aime» n’est pas si inoffensif et qu’il peut compromettre à lui seul l’intégrité de votre identité. 

En passant, la NASA n’a jamais fait l’attribution d’une navette spatiale via un concours Facebook !