Des fans font la queue pour visiter un stand.

E3: peu de nouveautés en 2017

CHRONIQUE / Le E3, la grand-messe annuelle du jeu vidéo, s'est déroulé cette semaine à Los Angeles. Cette année ne semble pas un grand cru et les surprises se sont faites rares. Voici ce que j'ai retenu de l'édition 2017 qui s'est terminée hier.
Microsoft : Xbox One X la bête enfin révélée !
Sous le nom de code « projet scorpio », Microsoft a dévoilé son cheval de course ! Avec des spécifications impressionnantes, dont 6 téraflops de puissance graphique et 12 gigaoctets de mémoire vive, Microsoft prend la pôle des consoles de salon. Compatible avec la ludothèque de la Xbox One, la X sera disponible à partir du 7 novembre prochain pour 599 $. Microsoft a annoncé le Xbox Game Pass qui consiste à un abonnement mensuel vous permettant l'accès à une centaine de jeux. Un genre d'Apple Music du jeu vidéo ! Forza Motorsport 7 sera fort impressionnant avec sa résolution 4K - 60 images secondes - avec encore plus de détails, plus de voitures, plus de pistes ! Peu d'exclusivités ont retenu l'attention cette année. 
Nintendo : une agréable nostalgie
Depuis quelques années, Nintendo a abandonné la course à la performance graphique pour se concentrer sur le pur plaisir de jouer sans soucis ! 
En misant sur des franchises classiques faisant appel à la nostalgie, Nintendo semble avoir trouvé sa voie après l'échec commercial de la Wii U. Lors de son lancement, la Switch a battu des records de ventes grâce au merveilleux Zelda - Breath of wild
Toujours en jouant dans les classiques le très attendu Super Mario Odyssey a laissé une forte impression avec ses vastes niveaux où le moustachu plombier semble à son aise. La franchise de sport la plus vendue sur la planète fera son retour dans l'environnement Nintendo. Fifa 18 sera un test majeur pour le développeur tiers EA qui misera sur la mobilité de la Switch afin de séduire une clientèle qui n'est pas nécessairement acquise à Nintendo. Vivement NHL sur la switch !
Sony l'accent VR 
La réalité virtuelle représente probablement l'avenir du jeu vidéo et Sony se veut un leader dans le domaine avec le combo PS4 Pro et PSVR. 
Par contre, le prix de l'ensemble ainsi que le nombre de titres disponibles semblent en refroidir plus d'un. Afin de séduire un plus grand nombre de joueurs, Sony veut étoffer son offre en réalité virtuelle. Monster of the Deep : Final Fantasy XV est un jeu de simulation de pêche à la sauce Final Fantasy. Même si le concept semble plutôt étrange, je suis persuadé que l'immersion sera au rendez-vous, mouches noires en moins ! Le titre qui m'intrigue le plus est The Inpatient qui vous transportera dans un hôpital psychiatrique glauque à 60 ans avec les événements du jeu Until Dawn. La conférence de Sony en a laissé plus d'un sur son appétit mis à part la démo de Marvel's, Spider-man, qui est à couper le souffle !
Ubisoft impressionne
Chez les éditeurs indépendants, Ubisoft a volé la vedette, cette année, avec entre autres Mario + Rabbids Kingdom Battle, une incursion des lapins crétins dans l'univers de Mario via un rpg tour par tour ! Assasin's Creed Origins impressionne encore une fois par son graphisme à couper le souffle qui se déroulera cette fois-ci en Égypte antique.  
Le titre qui m'a le plus impressionné est Far Cry 5, dont l'histoire se déroule sur une secte aux États-Unis. Le méchant étant cette fois-ci le leader spirituel d'une secte dont les sbires sont prêts à tout dans ce monde au bord de l'apocalypse. Sortie prévue le 27 février 2018. 
Chez EA, nous avions droit à la présentation des classiques Fifa, Madden et NHL, rien de nouveau sous le soleil ! Nous avons eu plus d'informations sur Battlefront 2 qui inclura cette fois-ci une mission solo qui s'étalera sur 30 ans dans l'univers de la Guerre des étoiles. À noter que certains contenus téléchargeables jadis payants seront désormais gratuits dans Battlefront 2
L'industrie du jeu vidéo étant désormais une affaire de gros sous, les développeurs indépendants furent très discrets lors du E3 2017. Il est de plus en plus difficile de compétitionner les gros studios. Cette édition ne passera pas à l'histoire, car la majorité des annonces furent des renouvellements de franchises connues, d'ailleurs, du déjà-vu dans le monde du cinéma !