[MATIÈRE À RÉFLEXION] Wikipédia, l’éléphant dans la pièce

Mélanie Côté
Mélanie Côté
Le Quotidien
Simon Villeneuve est professeur de sciences au Cégep de Chicoutimi. Récemment, il a été qualifié de « champion québécois de Wikipédia » par la revue L’Actualité. Tour d’horizon sur cette encyclopédie en ligne souvent critiquée, mais abondamment consultée. Propos recueillis par Le Progrès

Q: D’abord, pouvez-vous nous expliquer dans vos mots ce qu’est Wikipédia ?

R: Wikipédia est un projet d’encyclopédie libre, en ligne, multilingue et basée sur des wikis publics hébergés par la Wikimedia Foundation. Les quelque 300 versions linguistiques de Wikipédia sont gérées de manière indépendante par les communautés de contributrices et contributeurs qui les constituent. Depuis environ 15 ans, Wikipédia est l’un des dix sites les plus consultés de la planète et le premier site à but non lucratif. Sa licence libre fait en sorte que plusieurs dizaines de millions d’autres sites Web reprennent en tout ou en partie son contenu. En éducation, Wikipédia est devenue, avec le temps, un incontournable. Wikipédia est également un iceberg dont les lectrices et lecteurs ne voient que la pointe. Le site possède ainsi une panoplie d’espaces connexes « immergés » où se retrouvent matériel et discussions nécessaires à sa construction.

Q: À quel moment et pour quelle raison avez-vous pris la décision de collaborer à cette encyclopédie en ligne ?

R: En 2006, le professeur de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) Patrick Giroux a présenté à la communauté du Cégep de Chicoutimi divers outils du Web qui pouvaient être utilisés dans le cadre de notre travail, dont Wikipédia. Je connaissais déjà le site, mais ma perception de son fonctionnement me rendait sceptique. Je me demandais ce qui empêcherait un Internaute d’effacer un travail de plusieurs heures que je pourrais y faire. M. Giroux m’a montré l’onglet « historique » des pages wikis et comment on pouvait facilement remettre en place un texte effacé. J’ai alors compris que ce site avait des mécanismes qui faisaient en sorte que le travail bénéfique demeurait visible la plupart du temps. À ce moment, j’ai eu une bouffée d’espoir en l’humanité. Bien que j’aie fait quelques contributions cet été-là, c’est un an et demi plus tard, lorsque j’enseignais la notion de pyramide de la complexité, dans mon cours d’astronomie, que j’ai constaté son absence de l’encyclopédie libre. J’ai donc créé l’article. Quand j’ai vu qu’après quelques ajustements, « mon » article demeurait en ligne, j’ai continué à faire des ajouts. De fil en aiguille, j’ai découvert et exploré ce vaste univers, ainsi que d’autres projets semblables basés sur des wikis publics.

Q: À ce jour, combien d’interventions avez-vous faites sur Wikipédia ? Avez-vous des sujets de prédilection, comme ceux liés à votre domaine d’enseignement, ou votre contribution varie-t-elle ?

R: J’ai fait environ 250 000 contributions sur Wikipédia en français, allant de l’ajout de virgules jusqu’à la création et au développement de longs articles. Il m’est évidemment plus facile de faire des contributions dans mon domaine d’enseignement, mais je suis plutôt un contributeur éclectique, faisant des modifications au fur et à mesure que je surfe sur la Toile. Ainsi, sachant l’influence qu’a l’actualité sur l’achalandage des articles de l’encyclopédie, je vais souvent explorer et améliorer des notions liées à l’actualité.

Q: Cette encyclopédie a souvent eu mauvaise presse. Comment défendez-vous les informations qu’on y trouve ? Comment faire pour savoir si la source est fiable ? Et quel pourcentage de fiabilité donnez-vous au site ?

R: L’encyclopédie a eu mauvaise presse, car la vaste majorité des gens ne comprennent pas comment fonctionne sa construction. Une fois qu’ils prennent connaissance de son fonctionnement, en général, ils révisent leur jugement. Wikipédia est principalement attaquée par des personnes qui ont tout à perdre de la démocratisation du savoir. Sa nature ouverte et collaborative ébranle les colonnes du temple éducatif, édifié durant des millénaires sur la notion de maître-apprenti, sur la hiérarchisation du savoir et des savants, sur une direction à sens unique de la transmission du savoir des experts vers les néophytes. Enfant du XXIe siècle, Wikipédia sait tirer le meilleur du Web 2.0 en offrant aux passionnés la possibilité de se nourrir et de faire leur part dans la construction du plus grand édifice de connaissances libres qu’a jamais connu l’humanité. Comme pour tout médium d’information, la fiabilité de Wikipédia dépend des sources utilisées pour rédiger ses contenus. Cela n’est pas uniforme pour l’ensemble de l’encyclopédie libre. Le nombre et la qualité des sources varient fortement d’un article à l’autre. Wikipédia ne se substitue pas à votre médecin ou à votre architecte pour votre santé ou vos constructions immobilières, mais elle fait relativement bien le travail pour vous faire une idée générale sur un sujet particulier, ce qui est, après tout, la définition même d’une encyclopédie.

Q: Si un Internaute lit une information erronée sur Wikipédia, que doit-il faire ?

R: La corriger ! Il s’agit simplement de cliquer sur l’onglet « modifier » en haut de la page. C’est la manière wiki, qui mise sur la facilité de corriger une erreur plutôt que sur la difficulté d’en insérer une.

Simon Villeneuve est professeur de sciences au Cégep de Chicoutimi.

Q: Comment avez-vous intégré Wikipédia dans votre enseignement ?

R: Un an après y avoir plongé, à l’automne 2008, j’ai initié mes étudiantes et étudiants au travail collaboratif sur Wikipédia dans le cadre de mon cours d’astronomie. Pendant cinq ans en astronomie au Cégep de Chicoutimi, puis cinq ans en astrophysique au Cégep et à l’UQAC, j’ai développé et peaufiné divers travaux pédagogiques sur le site. Vous pouvez voir les résultats détaillés de ces projets aux adresses suivantes https://fr.wikipedia.org/wiki/wp:cchic et https://fr.wikipedia.org/wiki/wp:UQAC.

Q: En 2017, vous avez publié l’ouvrage Wikipédia en éducation: guide pour une utilisation optimale de l’encyclopédie libre par les étudiants, enseignants et autres intervenants en éducation. Pourquoi avoir ressenti le besoin d’écrire ce livre ?

R: Wikipédia est devenue omniprésente en éducation. Tous les élèves, professeurs, bibliothécaires et autres intervenants en éducation s’y retrouvent à un moment ou à un autre, de manière plus ou moins avouée. C’est l’éléphant dans la pièce. En conséquence, comme intervenant en éducation, il est de notre devoir d’apprendre comment fonctionne cet outil d’éducation de masse afin, notamment, d’en comprendre les forces et les faiblesses, ainsi que ses limites. Ainsi, Wikipédia peut servir d’outil pour trouver des références pour un travail scolaire, mais elle ne peut pas servir elle-même de référence. C’est donc pourquoi je consacre une partie de l’ouvrage à montrer comment mieux y naviguer et comment étudier avec Wikipédia. Comme je l’ai dit précédemment, la vaste majorité des gens ne comprennent pas comment se construit Wikipédia. La participation à l’encyclopédie libre est devenue de plus en plus difficile avec les années et la plupart des néophytes qui tentent d’y écrire n’y arrivent tout simplement pas, pour diverses raisons. On a déjà dit que pour le contributeur, « Wikipédia est un labyrinthe sans murs ». C’est pourquoi je consacre l’autre partie de mon ouvrage à montrer comment mieux y contribuer et comment enseigner avec Wikipédia. Au cours des quinze dernières années, j’ai fait énormément d’essais et j’ai réalisé beaucoup de succès et d’erreurs. Si je peux faire bénéficier de mon expérience les autres intervenants en éducation, ils pourront partir avec une longueur d’avance que je n’avais pas et nous amener encore plus loin dans cette quête sans fin, mais ô combien passionnante, qu’est le développement du savoir humain.

Simon Villeneuve est professeur de sciences au Cégep de Chicoutimi.