Vendre de la drogue pour manipuler ses parents

CHRONIQUE / Dans la toute nouvelle télésérie Fugueuse, diffusée à TVA le lundi soir à 21 h, on raconte l’histoire d’une jeune fille mineure qui coupe légèrement les liens avec sa famille afin de s’adonner avec une nouvelle gang d’amis. Attentif envers elle, ce nouveau réseau criminel lui apporte un sentiment de liberté.

Ça me rappelle une histoire… 

Quand j’étais au secondaire, il y avait une super belle fille qui débordait de confiance en elle. Tous les gars avaient un œil sur elle. Elle accordait davantage d’attention aux populaires sportifs, qui avaient une voiture et qui venaient de familles riches. Elle fréquentait souvent des gars plus vieux. 

Elle était entourée de parents aimants, ayant un nom de famille prestigieux, et qui vivaient dans un petit quartier huppé. Entre le travail et l’entretien de leur terrain, ils travaillaient fort à maintenir une apparence parfaite. Leur fille assumait bien ses décisions. « Plus tard, je veux me marier avec un gars riche pour rester à la maison, avoir des enfants et magasiner », répétait-elle, le sourire aux lèvres. Ses parents admiraient son rêve ambitieux, sa beauté, son fort caractère et son sens de la débrouillardise pour obtenir tout ce qu’elle voulait. 

Cette magouilleuse adorait se chicaner avec ses amies, comploter et n’endurait personne de trop heureux autour d’elle, et surtout, pas de filles plus belles qu’elle. Elle ne se gênait pas pour foutre la bisbille dans les couples. Le vendredi, elle feuilletait le bottin téléphonique, à la recherche des propriétaires de grosses entreprises, pour tenter de dénicher les futurs héritiers de ces hommes d’affaires. Elle courait ensuite vers les bars pour croiser ses futurs prétendants. Elle tassait même les blondes déjà existantes. Aujourd’hui, Facebook est encore plus facile pour ce genre de commando. 

Elle aimait bien flirter avec le beau gars de l’école, réputé pour être le vendeur de drogue officiel. Il se faisait suspendre régulièrement de l’école. C’était un batailleur assidu qui réglait tout à coup de poings. Elle voyait en lui un protecteur hors pair. Pour garder sa place, du côté passager de son gros pick-up de l’année, la belle fille acceptait même de vendre de la drogue. Elle en cachait dans le mur de sa chambre. Pour éviter d’être seule, si jamais un scandale arrivait, elle avait embarqué son petit frère dans son complot. Le jeune garçon venait tout juste de commencer son secondaire. Elle se foutait bien que son frère se mette à consommer. Ce qu’elle voulait, c’était l’argent. Sous les consignes de sa grande sœur, le garçon avait pris soin de faire un trou dans le bas du mur de sa chambre, derrière un meuble, pour cacher la drogue. 

Ses parents ne se rendaient pas compte que la garde-robe de leur fille débordait de vêtements signés et de sous-vêtements coquins. Par contre, ils s’inquiétaient de ses sorties qui s’étendaient jusqu’aux petites heures du matin. Pas question de faire de reproche à leur princesse, sans quoi ils avaient droit à une crise terrible et une grève du silence pendant plusieurs jours. Pour éviter les conflits, ils préféraient se taire. 

Par un beau matin de printemps, le paisible quartier eut droit à un brusque réveil alors que des voitures de police débarquaient chez la famille aux apparences parfaites. Les policiers retrouvèrent une petite quantité de drogue, sous le regard scandalisé des pauvres parents qui ne se doutaient jamais de ce trafic sous le toit de leur maison. 

Une fois la tempête passée, le père demanda à sa fille pourquoi elle s’était embarquée dans ce commerce illégal. « Parce que je veux une voiture, mais vous ne voulez pas m’en acheter une », avait répondu la misérable enfant âgée d’à peine 16 ans. Quelques jours plus tard, une belle voiture, modèle et couleur convoités par les jeunes, brillait dans l’entrée de la maison. Quelle joie ! Sans remords, elle avait agrippé les clés, soulignant au passage que ces parents étaient les meilleurs parents du monde. 

Mais la couleur n’était pas tout à fait à son goût, car la mode change si vite. Quelques mois plus tard, après un fâcheux accident, comme des réparations s’imposaient, elle supplia papa de faire repeindre la voiture d’une autre couleur… Le père accepta de payer la totalité de la facture. 

Cachette

Aux parents qui doutent des activités illégales de leur enfant, saviez-vous qu’il existe des propriétaires de chiens détecteurs de drogue qui offrent leurs services pour les entreprises, mais aussi pour les particuliers ? C’est le cas de K9 Inspection, qui a pignon sur rue dans le coin de Sherbrooke. Mais si jamais vous avez un doute, avant d’investir des sommes d’argent, commencez par inspecter les murs de la chambre de votre enfant. Intensifiez les recherches derrière les meubles. Pour ceux dont des chambres sont au sous-sol, vérifiez dans les plafonds suspendus.