Le 12 décembre, les élèves et le personnel de l’école Le Tandem présentaient la deuxième édition de leur marché de Noël.

Une vie scolaire des plus dynamiques!

CHRONIQUE / À l’école Le Tandem de Jonquière, on retrouve 26 activités parascolaires, passant par les sports, les arts, le chant et le journalisme, entre autres. Tout le personnel de l’école est impliqué pour offrir ces divertissements sur l’heure du midi et après l’école.

Plus de 340 élèves, sur 400, sont inscrits à l’une de ces activités. Les 45 membres du personnel, dont le directeur, Alain Doré, animent ces ateliers en dehors des heures de cours. « Les élèves établissent des liens avec les enseignants, autrement qu’en classe, et tout le monde finit par se connaître et s’entraider. Ça aide à créer un sentiment d’appartenance », souligne M. Doré.

Depuis le mois d’octobre, les 16 enfants de premier cycle inscrits à l’activité parascolaire du marché de Noël s’affairent à fabriquer des recettes en pot, des biscuits pour chien, des sacs à collation réutilisables et des bombes de bain. Les enseignantes Julie Bourassa et Sabrina Riverin, ainsi qu’Anne Larouche, au soutien pédagogique, ont supervisé tous les ateliers. « Nous restions souvent après l’école pour terminer certains projets ou compléter les étapes plus difficiles pour les petits, notamment au niveau de la couture », précise Mme Anne.

Le 12 décembre, c’était le grand jour. Parents et amis étaient invités à venir festoyer et faire quelques achats, tout en applaudissant la talentueuse chorale. Pour l’occasion, l’enseignant en éducation physique Jean Ménard avait même fait un petit feu dehors. Ces activités contribuent à dynamiser la vie scolaire, au grand bonheur des élèves, des parents et du personnel.

+

UN MARCHÉ DE NOËL POUR FINANCER UN PLANÉTARIUM MOBILE

Dans une galaxie près de chez vous est la thématique de l’année scolaire 2018-2019 de l’école Notre-Dame-du-Rosaire (NDR) de Chicoutimi-Nord. 

À la mi-janvier, en guise de privilège et en lien avec toutes les connaissances qu’ils ont acquises sur les planètes, les élèves et le personnel recevront un planétarium mobile pour trois jours. L’argent amassé, grâce à cette structure gonflable, présentée par Stéphane Simard, servira à aménager un observatoire dans le secteur de Sainte-Rose-du-Nord. 

Comme ce projet nécessite des coûts, l’école NDR a eu l’idée d’organiser son tout premier marché de Noël. Pendant quelques semaines, tels de petits lutins, les élèves se sont mis à l’ouvrage pour créer des objets originaux, dans un souci de récupération. L’école a aussi reçu l’appui de nombreux commanditaires. 

Le 5 décembre, de 15 h 30 à 19 h, les gens étaient conviés à venir découvrier le fruit de ce travail, dans une ambiance festive. 

Les visiteurs, dont plusieurs parents et amis, étaient accueillis dehors avec un réconfortant bouillon chaud et de la musique de Noël. Dans le gymnase de l’école, tous les enfants et les enseignants étaient installés à leur kiosque, pour présenter, avec fierté, leurs créations. Certaines classes avaient fait preuve d’entraide en s’unissant aux plus petits pour, par exemple, créer des flocons décoratifs à l’aide de morceaux de casse-tête recyclés. 

Les produits fabriqués à l’aide de jeans récupérés ont connu un grand succès. Les élèves des deux classes de sixième année utilisaient les poches pour fabriquer des étuis de recharge pour cellulaire. Les restes de jeans étaient ensuite envoyés aux élèves de troisième année, qui en faisaient des décorations de Noël et des sacs réutilisables. 

L’entraide, le dévouement et la motivation des élèves et des enseignants ont permis de faire de cet événement un succès. Sans oublier les parents, dont le taux de participation est toujours impressionnant.