Simon Gilbert a lui-même rendu hommage à son enseignant en éducation physique de l’école Trefflé-Gauthier, Luis Arseneau Valenti. En mortaise, on voit la médaille remise à l’enseignant.

Une médaille pour son professeur

Simon Gilbert est bien fier de fréquenter l’école Trefflé-Gauthier de Jonquière. Il y a quelques semaines, il a demandé l’autorisation à la directrice de son école, Marie-Claude Harvey, pour rendre hommage à un prof qu’il admire particulièrement.

Évidemment, Mme Marie-Claude a accepté sans hésiter, charmée par la touchante initiative de cet élève de quatrième année. « Si j’aime autant cette école, c’est surtout grâce à M. Luis », précise le garçon de dix ans.

Pendant plus d’un mois, Simon a utilisé sa tablette pour filmer de nombreux témoignages, démontrant qu’il n’est pas le seul à apprécier ce généreux enseignant en éducation physique qu’est Luis Arseneau Valenti. Toutes les personnes impliquées avaient le mandat de garder le secret. 

Le 16 février dernier, les 168 élèves et le personnel de l’école étaient rassemblés au gymnase pour vivre ce moment émouvant. Mme Marie-Claude a présenté Simon en disant qu’il avait pris une très grande initiative en voulant souligner le travail remarquable de son prof d’éducation physique, Luis Arseneau Valenti. « On est tous gagnants de participer à d’aussi beaux évènements sportifs organisés par M. Luis », lance Simon. Pendant une quinzaine de minutes, l’élève a fait sa présentation avec beaucoup d’assurance. « M. Luis est un prof exceptionnel. Il est tellement fin, que je voulais faire quelque chose de spécial pour lui », raconte le jeune conférencier. 

Parmi les témoignages recueillis par Simon, des parents se sont dits rassurés de voir un enseignant capable de transmettre l’importance de bouger à leurs enfants. « M. Luis a même créé un sentiment d’appartenance à l’école en créant un nom et un logo. Nous sommes fiers d’être les Grizzlis », lance Simon, appuyé par son auditoire. Impliqué dans l’école, M. Luis ne se limite pas seulement au sport. Il est toujours prêt à collaborer, animer et organiser des projets spéciaux, comme le spectacle de Noël. « Rassembleur, dévoué, impliqué et surtout passionné par son travail, c’est un cadeau de l’avoir dans notre école depuis trois ans », témoigne la directrice, Mme Harvey. 

L’amitié entre Luis et son élève Simon s’est solidifiée au cours de l’année alors que Simon a fait une crise d’appendicite. « Comme je ne pouvais plus faire de sport pour quelques semaines, je suis devenu le stagiaire de M. Luis. Ça m’a donné envie de devenir prof d’édu », poursuit-il. Enseignant à la retraite, le grand-père de Simon était étonné par l’initiative de son petit-fils. « En 35 ans d’expérience dans l’enseignement, je n’ai jamais vu ça », confie Gilles Deschênes. La tradition risque donc de se poursuivre puisque la mère de Simon, Rebecca Deschênes, est aussi enseignante. 

À la fin de sa présentation, Simon a remis une médaille à M. Luis pour immortaliser ce moment. « C’est la plus belle chose, et la plus gentille, qu’on a faite pour moi. Ta famille doit être fière de toi », a souligné Luis Arseneau Valenti, applaudi par tous les élèves de l’école. 

Préparation 

Simon Gilbert a orchestré son hommage lui-même, de A à Z. Après avoir eu l’accord de la directrice de son école, il a parlé de son projet à ses parents. Son père, Sébastien Gilbert, étant un fidèle auditeur de KYK 95,7 Radio X, et sachant que l’animateur Mark Dickey avait déjà fait un hommage à Voivod, il proposa à son fils de le contacter pour le guider dans son hommage. Le généreux animateur accepta aussitôt d’entretenir une conversation téléphonique d’une trentaine de minutes avec le garçon de quatrième année. « Je ne suis pas un organisateur d’hommages, mais je lui ai donné des trucs pour le timing et qui cibler. Un peu comme un reportage en fait », précise Mark Dickey. De toute évidence, Simon a bien compris les grandes lignes pour réussir un hommage.

Simon Gilbert a remis une médaille à M. Luis en lui disant que c’était lui le vrai gagnant dans l’organisation des tournois dans son école.