Maryse, Marie-Joëlle, Laurie et Pascale font partie du programme de citoyenneté responsable de l’école secondaire des Grandes-Marées de La Baie. Pour leur dernière année au secondaire, elles ont choisi d’aller chercher le financement nécessaire pour faire vivre La Course du Grand défi Pierre Lavoie à 32 coureurs de leur école.

Un spectacle de Jean-Thomas Jobin au profit de La Course

Maryse, Marie-Joëlle, Laurie et Pascale font partie du programme de citoyenneté responsable de l’école secondaire des Grandes-Marées de La Baie. Pour leur dernière année au secondaire, elles ont choisi d’aller chercher le financement nécessaire pour faire vivre La Course du Grand Défi Pierre Lavoie à 32 coureurs de leur école.

La Course est le défi que Pierre Lavoie lance aux étudiants de niveau secondaire, collégial et universitaire. Les 12 et 13 mai, ils devront courir pendant 30 heures, à relais, sans arrêt, de Québec vers Montréal. 

« Nous travaillons très fort pour permettre à des élèves de notre école, dont Pascale, de prendre un virage santé. Par contre, ce projet coûte très cher. Comme moyen de financement, nous avons décidé d’organiser un spectacle-bénéfice avec l’humoriste Jean-Thomas Jobin, le 5 avril, à 20 h, à l’auditorium de notre école », explique le comité organisateur dans un courriel envoyé au Progrès. 

Pour Pascale, cette course a en quelque sorte changé sa vie. « J’ai déjà fait La Course en secondaire deux. Mon entraînement m’avait permis de perdre beaucoup de poids, soit 30 livres, et j’avais pris beaucoup de confiance en moi », confie Pascale, qui est restée très active. 

En tout, les organisatrices doivent amasser 15 000 $ pour couvrir les frais d’autobus, d’inscription et d’identification des vêtements, entre autres. Le spectacle de Jean-Thomas Jobin, si la salle est comble, devrait rapporter 80 % du montant. « Pour le reste, on vend du popcorn sur l’heure du midi », ajoute Marie-Joëlle. 

Les quatre amies consacrent donc leur dernière année au secondaire, à raison d’une heure par neuf jours en classe, en organisant des activités-bénéfices. « Pour y arriver, on doit aussi travailler en dehors des heures de cours », mentionne Laurie. 

« Le programme de citoyenneté responsable nous pousse à devenir de meilleurs citoyens. Chaque année de notre secondaire est marquée par un projet motivant. Par exemple, en quatrième secondaire, les élèves vivent un stage d’initiation à la coopération internationale », conclut Pascale.

Pour plus de renseignements concernant le spectacle de Jean-Thomas Jobin, contactez l’école des Grandes-Marées.