Imagine et Mireille Tremblay devront faire une croix sur la prochaine saison de compétition, car le cheval doit se remettre d'une opération à la suite d'une crise de coliques.

Un rendez-vous pour les propriétaires de chevaux

À la suite d'une crise de coliques, le cheval de Mireille Tremblay, hébergé au Centre équestre La Martingale de Saint-Honoré, a eu besoin d'une intervention chirurgicale à l'Hôpital équin de Saint-Hyacinthe. Pour l'aider financièrement, quelques propriétaires de chevaux de La Martingale ont pris l'initiative d'organiser une journée bien spéciale où les profits lui seront versés.
Tout a commencé le 21 février dernier, alors que le cheval de Mireille Tremblay avait des signes apparents de souffrance. Bien que 80% des chevaux se sortent indemnes d'une crise de coliques, le vétérinaire n'arrivait pas à apaiser les douleurs du beau Imagine, âgé de seulement neuf ans. Sa propriétaire devait prendre une décision rapidement... En pleine tempête, Mireille embarqua son cheval dans une remorque pour partir en direction de l'hôpital équin le plus près, soit à Saint-Hyacinthe. Le temps était compté, car la vie de l'animal était menacée. Les intestins du quarter horse croisé hanovrien s'étaient déplacés, ce qui nécessitait une chirurgie. La plaie de 45 centimètres de long devait par la suite être surveillée et nettoyée souvent pour éviter les infections. Au bout de six jours, Imagine était de retour dans sa région. Sa convalescence se poursuivra encore pour quelques mois. «Je fais des compétitions avec mon cheval, mais cette année je devrai faire une pause», explique Mireille.
La cavalière connaissait bien les symptômes de cette maladie puisqu'elle revivait un cauchemar vécu une quinzaine d'années auparavant alors que son ancien cheval avait eu besoin de la même intervention. La bête avait fini par être euthanasiée des suites d'une crise de coliques, dix ans après son opération. «Quand j'avais fait opérer mon premier cheval, il avait eu des complications et la facture montait à 7000$. Cette fois-ci je m'en sors avec 5000$», ajoute Mireille.
Un mois après son opération, Imagine va bien. Son état est stable, les risques d'infection sont passés, mais il reste fragile. Les vétérinaires ont du mal à trouver une raison précise aux coliques. «On dit que c'est multifactoriel... Ça peut être dû à l'alimentation, la déshydratation, le surentraînement», conclut Mireille.
Au Centre équestre La Martingale, quelques pensionnaires se sont réunis pour organiser une journée et un souper pour les passionnés de chevaux. Les profits iront à Mireille. L'évènement aura lieu le 5 avril dès 12h. Massothérapeute pour chevaux, maréchal-ferrant et vétérinaires seront sur place pour offrir différentes conférences. La journée, qui se veut conviviale, se terminera avec un bon souper.