Marie-Line Duchesne a accueilli la COVID-19 comme un vent de changement.
Marie-Line Duchesne a accueilli la COVID-19 comme un vent de changement.

Un nouveau service pour les 12 à 17 ans

Mélissa Viau
Mélissa Viau
Le Quotidien
CHRONIQUE / En mars, quand la COVID-19 a frappé, les établissements scolaires ont dû fermer leurs portes, obligeant les adolescents à s’adapter à l’école à distance.

Tentant de reprendre un rythme normal depuis quelques semaines, les écoles secondaires font leur possible pour gérer cette crise sanitaire et encadrer les élèves qui sont de retour en classe. Malheureusement, certains élèves ont cumulé du retard ou développé des craintes qui nécessitent plus de soutien.

Savais-tu que certains organismes, à l’extérieur de ton école, sont disposés à t’aider si tu en as besoin ?

C’est le cas du Centre d’intervention familiale Le Transit, situé à Jonquière, qui vient de mettre sur pied le projet Un coup de pouce. « C’est le fonds d’urgence et de soutien communautaire de Centraide Saguenay–Lac-Saint-Jean qui nous a permis de faire l’achat de quatre postes d’ordinateur et de quatre tablettes pour aider les jeunes de 12 à 17 ans de Jonquière et les environs », souligne Louise Mac Kay, directrice de l’organisme.

Si tu as besoin de support informatique pour faire des recherches ou d’un lieu calme pour faire tes travaux scolaires, Le Transit est le lieu parfait pour toi. Aménagés de façon à respecter la distanciation sociale, les spacieux locaux sont sur deux étages. « Ce n’est pas pour venir jouer à des jeux en ligne, mais bien pour travailler », précise la directrice.

En appelant au Transit, l’intervenant Pierre-Olivier Ouellet te répondra et planifiera avec toi un horaire pour tes besoins.

De plus, si tu as l’impression de toujours être en retard dans la remise de tes devoirs ou que tu as des problèmes dans l’organisation de ton horaire, l’équipe du Transit peut aussi t’aider. Les trois intervenants font preuve d’une grande capacité d’adaptation, selon les besoins de leur clientèle.

Cet organisme communautaire de Jonquière, qui existe depuis 26 ans, accompagne les parents et les jeunes en leur offrant du support pour maintenir, préserver et améliorer leurs relations familiales.

Nouvelle réalité d’une orthopédagogue

Dans le cadre de son projet Un coup de pouce, le Centre Le Transit offre aussi un soutien financier pour accéder à de l’aide en orthopédagogie.

Passionnée par son travail, l’orthopédagogue Marie-Line Duchesne a accepté de consacrer ses lundis et mardis soirs au Transit. Mais il faut faire vite, car les places sont limitées. En effet, l’organisme estime qu’une vingtaine d’élèves pourront bénéficier de ce service gratuitement.

« Mon service s’adresse aux élèves qui ont des difficultés d’apprentissage en français, en lecture, en écriture et en mathématiques. Je leur donne des stratégies efficaces pour développer leurs habiletés », explique Marie-Line Duchesne.

Le Centre d’intervention familiale Le Transit, de Jonquière, offre un coup de pouce aux jeunes de 12 à 17 ans qui ont besoin de support, de tranquillité ou de matériel informatique pour leurs études.

Tout comme toi, Madame Marie-Line a vu sa réalité professionnelle se transformer depuis la crise sanitaire. Mais comme elle est positive, elle y voit un vent de changement agréable et rempli de nouveaux défis. « Depuis la crise de la COVID-19, je fais uniquement du télétravail, qu’on appelle de la téléorthopédagogie. »

En n’accueillant plus d’élèves chez elle, l’orthopédagogue, qui a ouvert sa clinique dans sa résidence en 2009, avoue avoir retrouvé sa maison. « J’ai ressorti mon matériel d’art et j’ai dû m’adapter à la techno », confie celle qui adore explorer de nouveaux logiciels.

Les parents apprécient cette nouvelle logistique, qui désengorge leur horaire chargé. « Certaines familles devaient faire beaucoup de route pour venir me voir. »

En laissant l’enfant dans le confort de sa maison, les parents peuvent en profiter pour faire le souper ou d’autres tâches pendant que l’élève fait sa rencontre avec Madame Marie-Line.

La Clinique d’orthopédagogie Marie-Line Duchesne connaît un succès fou, l’obligeant même à avoir une liste d’attente. Le nouveau service à distance lui permet de rencontrer des jeunes de partout au Québec, si bien que, même après la crise sanitaire, l‘orthopédagogue prévoit continuer la formule à distance.

« Parfois, j’ai un client de Havre-Saint-Pierre et une heure plus tard, je suis en ligne avec un autre à Saint-Hyacinthe », conclut celle qui adore ses voyages virtuels à travers le Québec !

Dans le cadre du projet Un coup de pouce, la clientèle du Transit qui requiert les services d’orthopédagogie doit cadrer dans les critères suivants :

• Faire partie d’une famille à faible revenu ou vivant sous le seuil de la pauvreté ;

• Démontrer de réels besoins en orthopédagogie ;

• Être volontaire aux services en orthopédagogie.

Pour en savoir plus sur le Centre d’intervention familiale Le Transit, visite sa page Facebook (www.facebook.com/CentreLeTransit) et son site Internet (www.cifletransit.org).