Après trois mois et demi de bons soins, la coordonnatrice du CIBRO, Mélanie Lapointe, jugeait que ce harfang des neiges était prêt à retrouver sa liberté. Il a été relâché par son parrain Éric Arsenault, directeur de l'environnement chez Arianne Phosphate.

Un harfang reprend sa liberté

Le 7 mars dernier, une douzaine de personnes s'étaient donné rendez-vous au Centre d'interprétation des battures et de réhabilitation des oiseaux (CIBRO) de Saint-Fulgence afin de voir un harfang reprendre sa liberté.
En novembre dernier, l'oiseau, trouvé affaibli en bordure de la route dans le secteur de Sainte-Rose-du-Nord, avait été confié au CIBRO. Une visite à l'Hôpital vétérinaire du Boisé s'imposait. L'oiseau fut par la suite parrainé par Éric Arsenault, directeur en environnement du projet d'Arianne Phosphate, qui a offert un généreux montant de 1000$ pour assurer les soins du harfang. «Je ne connaissais même pas l'existence de ce centre et quand je l'ai visité, il y a quelques semaines, j'ai été très impressionné», mentionne monsieur Arseneault. Le printemps approche et le CIBRO se prépare à recevoir les oiseaux qui reviendront plus difficilement de leur migration. Certains oiseaux trouvent le voyage plus dur que d'autres et sont retrouvés en mauvais état, exténués, parfois même déshydratés. Le CIBRO est là pour les dorloter pendant quelques semaines avec un seul objectif en tête: leur redonner la liberté. Notez que ce centre de réhabilitation est constamment à la recherche de parrains et de bénévoles pour assurer les soins des bêtes recueillies.