Quand les parents se séparent

Vingt-cinq élèves âgés de 8 à 10 ans ont accepté de nous parler de leur vie familiale. Dans cette classe de troisième année, 16 enfants vivent encore avec leurs deux parents et neuf vivent dans des familles séparées. Comme le sujet est plutôt délicat, nous avons décidé de taire leurs noms.

Qu’est-ce qui a été le plus dur lorsque tes parents se sont séparés ?

• Le jour où je suis partie avec ma mère, pour aller habiter chez mes grands-parents, et que j’ai laissé mon père seul dans l’appartement. 

• Moi, c’est quand je me suis retrouvé chez mon père et que ma mère n’était pas là. Mes parents ne m’avaient rien dit et je ne comprenais pas. 

• Moi, j’ai vécu deux séparations. Celle de mes parents et dernièrement, celle de ma mère et de mon beau-père. 

Est-ce qu’il y a des points positifs quand des parents se séparent ?

• On a plus de cadeaux. 

• On a plus de monde autour de nous avec qui développer des liens.

• On fait plus d’activités. 

• Mes parents sont encore ensemble, mais ça doit être le fun de rencontrer les nouveaux beaux-pères et les nouvelles belles-mères. 

• On entend plus nos parents se chicaner. 

Aimerais-tu que tes parents reviennent ensemble ?

• Oui… Ensemble, ils auraient plus d’argent pour payer toutes les choses. 

• Oui, je les verrais plus souvent. 

• Mes parents ne sont plus ensemble depuis que je suis à la garderie, et bientôt, ils vont revenir ensemble. Je suis vraiment content.

Pourquoi les parents se séparent-ils ?

• Parce qu’ils se chicanent. 

• Parce qu’ils ont des problèmes. 

• Parce qu’ils ne sont plus bien. 

• Parce qu’ils se trompent.

Quels conseils donnerais-tu à des parents qui pensent se séparer ?

• Ils devraient faire des ententes. Par exemple : on ne se chicane plus si tu fais les paiements. 

• Les adultes devraient régler leurs chicanes comme le font les enfants quand ils se chicanent. 

• Les parents devraient se parler au lieu de divorcer. 

• Les enfants devraient leur rendre service en faisant des tâches, comme laver la vaisselle.

Pourquoi les adultes se chicanent ?

• Parce qu’un des deux veut un autre enfant et l’autre ne veut pas. 

• Parce qu’ils manquent de respect. 

• Ils se chicanent surtout à cause de l’argent.

Comment se passe la garde des enfants chez toi ?

• Je suis une semaine chez mon père et une semaine chez ma mère. 

• Pendant que je suis chez un, je ne m’ennuie pas de l’autre.

Crois-tu que c’est possible que des parents vivent ensemble toute leur vie ?

• Oui ! Mes parents sont ensemble depuis 13 ans. 

• Moi, ça fait 27 ans que mes parents sont ensemble. 

• Moi, ça fait 34 ans ! Mes parents se sont connus quand ils étaient enfants et ils sont devenus amoureux à l’adolescence. 

Aimes-tu tes beaux-parents ?

• Je n’aime pas ma belle-mère parce qu’elle se chicane toujours avec mon père. 

• Je n’aime pas ma belle-mère parce qu’elle a un autre enfant et tout est toujours de ma faute et jamais de la faute de son enfant. 

• J’aime mon beau-père. Il est drôle et il fait beaucoup d’activités avec moi. 

Comment réagirais-tu si tes parents se séparaient ?

• J’aurais de la peine de ne plus les voir les deux en même temps. 

• J’aurais peur de ne plus voir ma sœur si on devait se diviser pour aller avec un de nos deux parents. 

Réflexion d’adulte

D’abord j’ai été surprise de voir qu’il existait beaucoup plus d’enfants vivants avec leurs deux parents que l’inverse. Je m’attendais à ce que la majorité soit dans des familles reconstituées. 

Après la rencontre, certains sont venus me voir pour me parler en privé. « Il y a des questions de notre vie personnelle qu’on ne veut pas que tous nos amis sachent pour ne pas se faire parler de ça », m’ont confié quelques élèves. Certains ont seulement un ou deux amis au courant des problématiques familiales qu’ils vivent. Que ce soit un parent absent, des demi-frères et sœurs insupportables ou des gardes partagées empreintes de chicanes, les enfants doivent jongler avec une réalité qui semble les faire vieillir ou les assagir plus tôt. 

Souvent inquiets de laisser un de ses parents seuls, c’est à se demander si les rôles n’ont pas changé. Alors que le parent devrait être la personne rassurante, c’est plutôt le contraire qui survient quand l’enfant doit constamment rassurer son parent en lui disant que son rôle n’est pas menacé par la belle-mère trop cool ou le beau-père trop drôle !