Paroles de grands, rêves de petits

Les adultes regardent souvent les enfants en leur balançant toutes sortes d’expressions. Par exemple, au lieu de leur dire qu’ils sont beaux, ils vont dire : « Tu vas en briser des coeurs ». Quand j’étais petite, mon grand-père disait que j’allais être la comédienne de la famille et que ma sœur allait être une briseuse de coeurs. J’essayais de comprendre. Pourquoi les adultes s’expriment-ils de cette façon ? C’est fou comme ils n’ont pas conscience du pouvoir qu’ils ont sur les enfants.

Comme je pensais que les adultes avaient toujours raison, mon grand-père devait avoir raison. J’allais devenir une comique, une comédienne, une personne connue ! Wow ! J’avais si hâte ! Fini le livre de Cendrillon et les histoires finissant par : « Ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants » ! Je ne devais pas compter sur un prince charmant pour aller vivre dans son château et dépenser sa fortune. En plus, j’avais déjà ma meilleure amie Véro avec qui je faisais des sketches et de l’impro. 

Ce que mon grand-père voulait dire, dans ma tête d’enfant, c’est que ma soeur était belle et qu’elle allait avoir plein de prétendants. Pendant que ma soeur allait se marier souvent et être pognée avec des ex qui l’aimaient encore, moi, j’allais faire rire le monde, avec mes palettes. Ça m’arrangeait dans un sens parce que je ne voulais pas me marier. Je ne voulais même pas avoir une vie d’adulte.

Quand je parle de mes palettes, je fais référence à ma dentition. Avec les dents que j’avais, je risquais plus de briser autre chose que des coeurs. 

Pendant que ma soeur se faufilait dans le buffet de Noël pour mettre du beurre sur ses lèvres, moi, je m’étampais du crémage dans la face en faisant semblant que je ne le savais pas.

D’ailleurs, si je n’avais pas eu de broches à 11 ans, je passerais sûrement pour la jumelle de Vincent Léonard, du duo humoristique les Denis Drolet. Mon amie Véro et moi rêvions de former un duo de filles drôles et jouer dans des films. Malheureusement, la vie s’est chargée de mettre 500 kilomètres entre elle et moi. OK, ce n’est pas une bonne raison. On va vous le faire, un jour, notre célèbre sketch de Ti-Coune et Georgette. En plus, Véro joue de la guitare, comme Sébastien Dubé des Denis Drolet. 

Je me souviens à quel point je croyais en ces projets d’avenir que me prédisaient les adultes. J’imagine tout le ravage que ça peut faire quand des adultes disent à des enfants qu’ils sont nés « pour un petit pain » et qu’ils ne feront rien dans la vie...

Finalement, je ne gagne pas ma vie comme humoriste, mais je divertis quand même les gens avec mes écrits et je ne fais pas tout à fait la vie d’une adulte traditionnelle... Même si elle ne s’est jamais mariée, c’est vrai que ma soeur en a brisé bien des coeurs ! 

Expressions

J’ai demandé à des enfants de dix ans de me dire ce que signifiaient, selon eux, ces expressions.

Tu vas aller loin dans la vie.

« Tu vas être bon et tu auras un bon métier. » – Alyssia

« Tu es persévérant. » – Stella-Rose

« Tu vas être bon plus tard comme adulte. » – Emy

« Tu fais des efforts dans la vie pour te rendre à la bonne place. » - Joseph

« Si tu persévères dans ton sport, tu vas aller loin. » – Élodie

Tu vas en briser des coeurs.

« C’est comme mon frère, il était beau quand il est né, et ça veut dire qu’il sera beau quand il sera plus vieux, et les gens vont beaucoup l’aimer. » – Mathis

« Tout le monde va te triper dessus. » – Élodie

Tu es l’enfant à papa (ou à maman).

« Ça veut dire que tu lui ressembles. » – Alyssia

« Ça veut dire que tu fais souvent la même chose que lui. Comme lorsque je vais à la pêche sur glace et que je pêche un poisson, je crie comme mon père. » – Gabrielle

« C’est quand tu nais et que tu es plus proche de ton père ou de ta mère. » – Mathis

« Quand mon père est fier de moi, il dit que je suis la fille à papa. » – Élodie

Tu as une vieille âme.

« Je me faisais dire ça quand je parlais, quand j’étais petite, parce que j’avais l’air plus vieille que mon âge. » – Isabelle, enseignante

« On m’a déjà dit que je parlais comme un vieux. » – Logan