Dans leur musée des années 60 à 89, Jolyane Castonguay, Megan Tremblay et Aurélie Lebeaume présentaient le stand des loisirs lors d'une exposition historique à leur école.

Notre-Dame-du-Rosaire: une belle rencontre pour les jeunes

CHRONIQUE / Depuis septembre, les élèves de l'école Notre-Dame-du-Rosaire de Chicoutimi-Nord suivent les traces d'un mystérieux personnage nommé Rosaire Simard qui aurait fréquenté leur école en 1965. Le 10 mars dernier, l'école retraçait enfin l'homme de 72 ans qui acceptait de venir jaser avec les élèves de NDR.
Les élèves de l'école Notre-Dame-du-Rosaire de Chicoutimi-Nord ont enfin retrouvé Rosaire Simard (ici personnifié par Yvon Guignard).
Tout a commencé en début d'année, alors que le concierge découvrait des objets enfouis dans le sous-sol de l'école, ayant appartenu au petit Rosaire Simard alors qu'il avait sept ans. « Il n'a vraiment pas l'air d'avoir 72 ans », s'étonnent les élèves. Le secret de monsieur Simard, pour garder une bonne santé physique, c'est de rester actif.
« Je n'arrête jamais. J'ai une ferme avec des chevaux, des poules et des vaches », précise l'agriculteur. Les élèves se sont laissés transporter en 1965 alors que monsieur Rosaire allait à l'école à pied au travers des petits chemins de sable. « Tous les matins, soeur Cécile commençait à nous enseigner en faisant une prière et on chantait ensuite le Ô Canada », poursuit le raconteur sous le regard ébahi des enfants. Quand l'inspecteur débarquait dans l'école, soeur Cécile pouvait enfin montrer combien ses élèves étaient brillants et obéissants. « L'inspecteur nous posait des questions et si nous n'avions pas la bonne réponse, soeur Cécile nous pinçait l'oreille », se remémore l'homme.
Cette école a trouvé une excellente façon de rendre l'histoire fascinante grâce à ce personnage qui leur a aussi inspiré un musée. En effet, pour fêter les 65 ans de leur école, un premier musée a vu le jour cet automne pour relater l'histoire du Québec, principalement au niveau culturel, des années 60 à 70. Le 10 mars dernier, ils récidivaient avec un deuxième musée des années 70 à 89.
En mai prochain, l'exposition finale invitera la population à venir voir les recherches des enfants et du dévoué personnel de l'école qui ont fouillé dans l'histoire de 1960 à aujourd'hui pour découvrir les jouets, les jeux, la musique, les transports, les émissions, les films, les objets et le matériel scolaire de chaque époque. « On aimerait retrouver les anciens travailleurs de l'école NDR pour participer à notre exposition du mercredi 17 mai », conclut Marie-Ève Émond, animatrice de vie spirituelle et d'engagement communautaire à NDR.
* Les enfants avaient vu juste. Yvon Guignard qui personnifiait Rosaire Simard n'a pas 72 ans, mais il a conservé la magie pour les enfants.