Dès qu’elle le peut, Alysson Duguay aime se réfugier dans ce monde imaginaire composé d’une soixantaine de chevaux de collection.

Deux semaines parmi ses chevaux

CHRONIQUE / Dans son monde imaginaire, Alysson Duguay n’a pas besoin de console de jeu vidéo. Dans sa maison, un centre équestre miniature s’est dressé et elle s’y réfugie dès qu’elle en a l’occasion.

Pour les prochains jours, faute d’aller à l’école pour des raisons qu’on connaît tous, elle a prévu s’amuser dans cet univers bien à elle.

Alysson n’a pas encore de vrais chevaux à elle, mais elle prend de l’expérience via des cours d’équitation qu’elle suit une fois par semaine depuis quatre ans.

La jeune fille de 11 ans, qui habite à Saint-Fulgence, collectionne les figurines de chevaux depuis l’âge de six ans. « J’ai découvert ça quand j’étais en première année et que mes amies avaient des chevaux de collection. Je venais de déménager et je me chercherais des choses à faire. J’ai commencé à demander ça pour ma fête et à Noël, raconte Alysson. Mais là, j’en ai beaucoup, alors je demande des livres. »

Sa collection de chevaux compte 62 spécimens, dont certains sont en quadruple. Bien que ses imposantes installations prennent une bonne partie de son sous-sol, ses parents se réjouissent de voir leur fille être capable de combler ses temps libres de cette façon.

Alysson Duguay croit que sa passion pour les chevaux lui vient de cette expérience avec Gadelle, une jument miniature qui vivait près de chez elle, quand elle était petite.

À l’aube de son adolescence, elle remarque que les jeunes de son âge sont peu nombreux à avoir un monde imaginaire comme le sien. « Ma meilleure amie Camille joue au même jeu que moi. Elle a aussi un centre équestre dans sa chambre, sur son bureau », poursuit-elle. Des fois, on se prête des chevaux quelques jours en disant qu’on les met en demi-pension, comme dans la vraie vie. J’entraîne son cheval et elle entraîne le mien. »

Organisée et structurée, elle améliore constamment l’aménagement de son ranch de rêve. « J’ai fabriqué plusieurs choses. Chaque cheval est dans un box identifié. Il a sa laisse et son licou que j’ai fait avec de la laine », raconte-t-elle fièrement.

Alysson n’a pas encore de vrais chevaux à elle, mais elle prend aussi de l’expérience réelle via des cours d’équitation qu’elle suit une fois par semaine depuis qu’elle a sept ans. « Des fois, j’écris des anecdotes qui se passent dans mes cours, quand ça va moins bien ou qu’il se passe quelque chose de drôle. »

Bébé, elle a fait ses premiers pas aux côtés d’une petite jument miniature qui s’appelait Gadelle et qui était sa voisine. Même si les souvenirs sont flous, Alysson croit que c’est ce qui a déclenché sa passion. Quant aux livres d’équitation, ils lui ont appris à aimer lire.

Comme elle aime aussi beaucoup jouer dehors, c’est en compagnie de ses chiens, Vagabond et Wolf, qu’elle aime passer du temps. « Je les entraîne comme s’ils étaient des chevaux. Surtout Wolf, (un jeune berger allemand de deux ans) qui a beaucoup d’énergie. Je le fais longer, il fait des sauts à obstacles et je lui apprends à faire des pas de côté. »

Organisée et structurée, Alysson fait preuve de débrouillardise en fabriquant elle-même plusieurs installations de son centre équestre miniature.
Alysson Duguay a un véritable ranch en format réduit à la maison.

+

QUESTIONS ET RÉPONSES À ALYSON

Quel est ton livre coup de coeur ?

ENCADRE-texte 1er paragraphe: Réponse : La trilogie Julianne et Jazz, écrit par Chantale D’Amours, une auteure Québécoise. Le deuxième tome est sorti le 3 mars dernier et je l’ai déjà fini. J’attends le troisième. Je lis vite quand ça parle de cheval ! Là, je suis en train de lire Mes amis les chevaux.

Q. Quel est ton film coup de coeur ?

R. Whisper. J’aime aussi la série Heartland.

Q. Quelle est ta race de cheval préférée ?

R. Le Canadien noir

Q. Western ou classique ?

R. Western, pour faire de la performance. J’aime mieux la selle western que la selle anglaise.

Q. Comment te vois-tu dans dix ans, alors que tu auras 21 ans ?

R. Je vais avoir des chevaux. Je vais peut-être avoir des études en santé animale. Comme j’aime aussi beaucoup les chiens, j’aimerais donner des cours canins et équins. 

Q. Que feras-tu avec ton cheval, lorsque tu en auras un à toi ?

R. J’aimerais surtout faire de la randonnée et un peu de compétitions. Je vais avoir des chevaux. Je vais peut-être avoir complété des études en santé animale. Comme j’aime aussi beaucoup les chiens, alors j’aimerais donner des cours canins et équins.