Jessy Dulude adore ses cours d’éducation physique, mais il trouve que les vestiaires du gymnase de l’école Sainte-Bernadette de Jonquière auraient besoin d’être rafraîchis.

Des vestiaires à rafraîchir

« Chère Mme Josée,

Je suis un élève de sixième année et je veux vous faire part de mon opinion sur le piètre état des vestiaires du gymnase. J’aimerais qu’on améliore la qualité de ceux-ci.

Premièrement, je pense que les vestiaires ne sont pas très hygiéniques. Par exemple, c’est sale, il y a des taches suspectes sur les murs et le plafond. Effectivement, ces taches sont tellement vieilles qu’on n’est pas capable de les identifier, on dirait presque du sang.

De plus, que dire de l’odeur nauséabonde, un mélange d’égout et de moisissure... Je ne suis pas certain que ce soit bon pour notre santé.

Ensuite, ce n’est pas un endroit très fonctionnel. En effet, on manque d’espace pour se changer et s’asseoir. Même chose du côté des filles. Il n’y a pas assez de cabines et elles doivent se changer à deux dans une même cabine.

Que dire du décor ! On dirait un hôpital désaffecté. Après toutes les rénovations que nous avons faites à l’école, ce serait essentiel de refaire les vestiaires.

Pour conclure, ma première suggestion, pour améliorer le vestiaire, serait d’enlever les douches inutiles qui sont présentes depuis environ 30 ans ! Aussi, je pense que vous pourriez rajouter des cabines du côté des filles et en enlever un peu du côté des garçons. Merci d’avoir lu ma lettre et j’espère que j’ai réussi à vous convaincre. Veuillez agréer, Mme Josée, l’expression de mon profond respect. »

– Jessy Dulude

L’an passé
Il y a un an, en mai 2017, dans le cadre du même travail, Angélique Martin avait adressé une lettre à Mme Josée pour proposer d’améliorer les vestiaires des filles du gymnase de son école. « Nous manquons d’intimité, surtout à notre âge, avec les changements qui nous arrivent, nous en avons besoin », écrivait la jeune fille de sixième année. Elle déplorait aussi le fait qu’il n’y avait pas assez de miroirs pour toutes les filles afin qu’elles puissent se coiffer après leur cours d’éducation physique. Des modifications avaient été apportées, notamment au niveau des miroirs. Malgré tout, si on se fie à Jessy, il reste encore du travail à faire.

La réponse de Mélissa
« Bonjour Jessy,

C’est vraiment une belle initiative que tu as prise. Tu finiras ton primaire en laissant peut-être ta trace ! Si Mme Josée décide de moderniser les vestiaires, ce sera en partie grâce à toi. Comme tu es en sixième année, et que tu finis ton primaire dans quelques jours, c’est certain que tu ne pourras pas profiter des changements des vestiaires, mais tu pourras dire que c’est toi qui en es l’instigateur. Au fond, c’est exactement comme ça qu’on contribue à faire changer les choses. Quand on sait aussi bien s’exprimer, dans le respect, comme tu l’as fait, c’est un succès assuré. J’espère que tu garderas l’habitude de donner ton opinion dans les différents médias de ta région. Les adultes devraient prendre exemple sur toi au lieu de juste chialer ! Je te souhaite d’en faire tout autant à ton école secondaire. » – Mélissa Viau

Tout comme ces jeunes de l’école Sainte-Bernadette, si tu as envie de donner ton opinion pour faire changer les choses ou simplement montrer ce que les jeunes de ton âge pensent, écris-moi à mviau@lequotidien.com. Évidemment, le tout doit être fait dans le respect. À bientôt !