Carl Poulin a initié des élèves aux techniques de base pour réussir des graffitis. Natif de Sherbrooke, l’artiste a confié avoir expérimenté les graffitis illégalement sur des trains quand il était ado.

Des passionnés contaminent des élèves de Charles-Gravel

Le 22 novembre dernier avait lieu la Journée Passion de l’école secondaire Charles-Gravel. Une vingtaine d’ateliers s’étaient dressés dans différents locaux de l’école.

Peinture sur vitrine, coiffure, maquillage, photographie, tir à l’arc, cuisine, cirque, magie (…), bref les organisateurs de cette audacieuse avant-midi avaient mis le paquet pour offrir des ateliers répondant à tous les goûts. Quant aux animateurs, provenant du personnel ou de l’extérieur de l’école, ils avaient la tâche d’imprégner les élèves de première et deuxième secondaire de leur passion. 

La journée a débuté avec un rassemblement à l’auditorium où Marc-André Tremblay, le technicien audiovisuel de l’école, a rapidement obtenu l’attention des 300 élèves avec un solo de batterie. Amateur de musique, M. Marc-André prouve qu’il est possible de vivre de sa passion. S’en est suivi une démonstration de graffiti avec l’artiste Carl Poulin. Maude Lavoie, une élève de l’école, est montée sur scène pour déployer son talent en danse. 

Kiosques

Après cette mise en contexte destinée à permettre que les jeunes découvrent leurs intérêts, chacun s’est dirigé vers l’atelier choisi. Cette journée enrichissante s’est poursuivie sur l’heure du midi alors que tous les élèves étaient invités à venir visiter les différents kiosques tenus par des passionnés de musique, de skate, de lecture etc., qui envahissaient le deuxième étage de l’école.

Tout au long de leur parcours scolaire, les élèves de Charles-Gravel ont la possibilité de s’ouvrir sur le monde en saisissant l’opportunité de découvrir leurs intérêts, que ce soit en accueillant des gens passionnés par leur travail ou en vivant des stages d’observation en milieu de travail. D’autres iront jusqu’à faire des stages humanitaires dans d’autres pays.  

Prévention

Ce genre d’activité a comme mission de protéger les jeunes en leur permettant de trouver des outils pour éviter de sombrer dans le gouffre des dépendances. « Avoir une passion nous protège des dépendances. Cette semaine, nous avons mis en place un gros programme pour outiller les élèves afin de prévenir toute forme de dépendance », explique Tommy Duchesne, intervenant en prévention des toxicomanies. 

Évidemment, la conseillère en orientation, Élisabeth Tremblay, s’est aussi impliquée dans cette semaine chargée puisque son rôle est d’aider les jeunes à trouver leur voie.

Médias

Pendant des années, l’école secondaire Charles-Gravel se démarquait avec son option français-journalisme qui permettait aux élèves de créer un journal étudiant de qualité. Cette année, le Gravillon a pris une pause et sa disparition laisse un grand vide. C’est pourquoi quelques jeunes ont décidé de s’impliquer dans le téléjournal, qui est diffusé toutes les deux semaines, afin d’informer les élèves sur les différentes réalisations et activités de leur école. 

Intrigués par le monde des médias, lors de la journée des passions, cinq élèves ont eu la chance de suivre et d’assister le Progrès Week-end dans ses entrevues. Curieuse, Léa a pris les devants pour poser des questions dans les différents plateaux d’activités visités pendant que Laurie-Anne, Coline et Noémie prenaient des photos.