Les 24 élèves de quatrième année et leur enseignante Fabienne Leblond peuvent être fiers de leur année scolaire. Avec toutes ces reconnaissances reçues, on peut dire qu’ils ont été entendus !

Des élèves félicités par le premier ministre

CHRONIQUE / Pour terminer l’année en beauté, des élèves de quatrième année de l’école Des Jolis-Prés et Notre-Dame de Laterrière ont reçu une lettre du premier ministre du Québec. Philippe Couillard les félicitait pour leur première place à la finale régionale du Défi OSEntreprendre.

Grâce à ce prix, les enfants et leur enseignante, Fabienne Leblond, ont reçu une bourse de 500 $ qui leur a permis de faire une sortie de fin d’année et de recevoir des cadeaux éducatifs. Leur projet consistait, pendant trois mois, à lancer des défis aux écoles de Laterrière et à leurs proches en proposant, par exemple, de fermer les lumières, de recycler davantage, de récupérer et de composter. Ils ont appelé leur projet « Des pas responsables pour diminuer notre empreinte ».

À quelques jours de terminer l’école, les élèves étaient heureux d’être en vacances, mais la nostalgie s’emparait de certains. « Avec tout ce qu’on a fait, c’est ma meilleure année », lance Hugo Bovin, qui espère revivre des années scolaires aussi dynamiques.

Tout au long de l’année, la mairesse de Saguenay, Josée Néron, a gardé les jeunes écologistes de l’école Des Jolis-Prés motivés en les félicitant plus d’une fois pour leurs initiatives. « Dans la dernière lettre que nous avons reçue, la mairesse nous appelle maintenant ses amis », ont remarqué les élèves, qui considèrent avoir créé un lien d’amitié avec Mme Néron à travers cette correspondance.

Voici la lettre du premier ministre : 
Gouvernement du Québec

Message du premier ministre

Aux participantes et participants du projet

Des pas responsables pour diminuer notre empreinte

Québec, le 6 juin 2018

C’est avec grand plaisir que j’ai appris que le projet Des pas responsables pour diminuer notre empreinte, des écoles Notre-Dame et Des Jolis-Prés, a remporté la finale régionale du 20e Défi OSEntreprendre dans sa catégorie.

En tant que premier ministre, et plus particulièrement en tant que responsable des dossiers jeunesse et responsable de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean, je suis très fier de constater toute l’audace, toute la créativité et tout le talent dont regorgent les jeunes de ma région.

Je souhaite souligner le travail des intervenants scolaires impliqués, qui, en permettant à nos jeunes de vivre de tels projets, contribuent au développement de leur esprit entrepreneurial, et surtout, à leur motivation, à leur réussite.

Je tiens également à m’adresser particulièrement aux élèves ayant participé à Des pas responsables pour diminuer notre empreinte. Vous avez toutes les raisons d’êtres fiers de faire partie des lauréats régionaux de ce concours qui fait rayonner la persévérance dont vous avez dû faire preuve dans l’élaboration de ce projet ainsi que tous les efforts que vous y avez mis.

Félicitations à chacune et à chacun d’entre vous ! Bravo ! – Philippe Couillard


+

LES IMMIGRANTS DEVRAIENT ÊTRE RESPECTÉS

Nathan Bergeron croit que les immigrants ont un rôle précieux à jouer dans notre communauté. Voici un texte d’opinion qu’il a écrit dans le cadre d’un travail de français.

 « Bonjour,

Je suis un élève de sixième année de l’école Sainte-Bernadette de Jonquière et je voudrais que nous arrêtions de maltraiter les immigrants.

D’après moi, toute personne sur Terre a le droit de débarquer dans un autre pays, mais malheureusement, ce n’est pas le cas. Certains pays ne veulent pas d’immigrants dans leur pays, par exemple les États-Unis.

Certains pays sont en guerre et les immigrants sont obligés de quitter leur pays. Aimeriez-vous débarquer dans un pays que vous ne connaissez pas, que vous ne savez pas la langue ? Bien sûr que non.

Puis, ils prennent des emplois qu’aucun Québécois ne veut. Ils veulent seulement avoir un travail pour avoir de l’argent, un abri et de quoi à se mettre sous la dent. En plus, certains ont un petit salaire. Ils devraient gagner plus d’argent.

De plus, ils aident à repeupler notre pays (le Canada). Nous avons en moyenne un enfant par famille au Canada tandis qu’eux (les immigrants), ils ont beaucoup d’enfants et font tout pour venir au Canada, car nous avons une bonne réputation et nous ne sommes pas en guerre.

En conclusion, je suis convaincu que vous allez arrêter de maltraiter les immigrants. Merci d’avoir lu ma lettre. » - Nathan Bergeron

Nathan Bergeron souhaite qu’on accueille les immigrants chaleureusement.