Hugo Boivin et Zachary Vandal présentent la lettre envoyée à la mairesse et la signature de tous les écoconseillers de l’école des Jolis-Prés de Laterrière. Ils sont bien contents de la réponse obtenue.

Des élèves écrivent à la mairesse

Les écoconseillers de l’École primaire des Jolis-Prés de Laterrière ont écrit à la mairesse pour dénoncer une situation inacceptable. Ils avaient remarqué que certains centres de loisirs n’avaient pas de bacs de récupération et ont décidé de soumettre leurs observations.

Les écoconseillers de cette école sont des élèves qui ont à coeur la santé de leur planète. Ils posent des gestes concrets pour réduire leur empreinte écologique dans leur école, mais aussi dans la communauté. Très jeunes, ils ont appris qu’ils pouvaient contribuer à changer le monde. 

Supervisés par l’enseignante de quatrième année Fabienne Leblond, les écoconseillers se sont inspirés, cette année, du thème « Les explorateurs », issus de leur programme de cirque. Ils ont monté le projet « SOS espèces avec les explorateurs ». Chaque groupe a choisi une espèce en danger qu’ils aimeraient sauver.

Régulièrement, ils envoient des communiqués pour encourager tous les élèves, le personnel de l’école ainsi que les parents à faire leur part dans la diminution des déchets. Au cours des dernières années, les écoconseillers de l’école des Jolis-Prés ont planté des arbres et ont sauvé un marais. Ils veillent aussi à ce que le recyclage soit bien fait, réduisent leur consommation d’électricité et utilisent des bouteilles d’eau réutilisables, entre autres.

Ils invitent tout le monde à suivre leur exemple et lancent parfois des défis dans l’école en donnant des trucs, par exemple pour se faire des dîners zéro déchet. Actifs et motivés, ils trouvent toujours de nouvelles idées pour se renouveler.

Lettre envoyée le 25 janvier à Josée Néron 

« Bonjour Madame la mairesse,

Nous sommes de jeunes sportifs. Nous fréquentons différents centres de loisirs sur le territoire de Saguenay. Nous désirons dénoncer une situation que nous trouvons fort désolante. 

Dans plusieurs arénas ou centres sportifs, il n’y a pas ou peu de bacs de recyclage, et trop souvent, aucune boîte pour récupérer les cannettes consignées. Alors, nous retrouvons toutes ces matières recyclables dans les poubelles. Cette situation contraste avec la promotion de la réduction des déchets que prône la Ville de Saguenay. De plus, il est très gênant de voir des poubelles pleines de plastique ou de cannettes lorsque nous accueillons des visiteurs de l’extérieur lors de nos nombreux tournois. 

Toutes ces cannettes consignées pourraient même devenir des moyens de financement pour des enfants plus démunis ou pour défrayer les coûts de certaines équipes sportives. 

Par contre, nous tenons à féliciter certains arénas qui ont pris l’initiative de placer des boîtes de récupération d’équipements de hockey usagés.

Nous vous demandons donc de remédier rapidement à cette situation inacceptable.

Merci beaucoup. »

– Hugo Boivin, Zachary Vandal et tous les écoconseillers 

de l’école des Jolis-Prés de Laterrière


Le 8 février, Hugo et Zachary ont reçu une réponse signée par la mairesse 

« Monsieur Boivin, 

Monsieur Vandal, 

Écoconseillers,

Pour commencer, je vous remercie d’avoir pris le temps de m’informer de l’absence de bacs de recyclage et de boîtes pour récupérer les cannettes dans certaines installations sportives de la ville de Saguenay.

Je crois qu’il est important que la Ville mette à la disposition des citoyens les outils nécessaires à la récupération et au recyclage à l’intérieur des bâtiments qui lui appartiennent. Je vais donc transmettre votre lettre à la Commission de l’Environnement et du Développement durable pour m’assurer qu’il y aura un suivi à votre demande.

Je vous prie de recevoir l’expression de mes sentiments les meilleurs. »

– La mairesse, Josée Néron