Libre@dos

Marie-Ève propulsée par les petits

CHRONIQUE / Quand Marie-Ève Lapointe a été engagée à la petite école Vision Saguenay, en 2013, c’était pour laver les jouets, trois heures par jour, deux jours par semaine.

La jeune femme ne se doutait pas que son plus grand rêve allait se concrétiser dans ce milieu préscolaire pour les enfants de 18 mois à 5 ans.

Libre@dos

Des élèves donnent des jouets

CHRONIQUE / Les élèves de l’école Saint-Isidore/Saint-Denis de Chicoutimi ont fouillé dans leur coffre à jouets pour faire plaisir à d’autres enfants.

Le 15 novembre, une cinquantaine d’entre eux se rendaient à la Caserne de jouets Saguenay pour livrer plus de 150 trésors. Chaque jouet était accompagné d’une petite histoire, car cette démarche impliquait un projet d’écriture. Le président de la Caserne de jouets Saguenay, Mario Gagnon, a ouvert les portes aux enfants, émerveillés de voir tant de jouets ! « Il leur a même fait visiter sa collection de jouets antiques », souligne la directrice de l’école, Annie Gaudreault.

Libre@dos

Reconquérir les jeunes lecteurs

CHRONIQUE / Lors de mon passage au Salon du livre du Saguenay–Lac-Saint-Jean, en septembre, j’étais stupéfaite de voir à quel point les enfants d’âge primaire ne connaissaient plus les journaux.

Fini le bon vieux journal papier qui traîne sur le comptoir et qui attire la jeunesse, ne serait-ce que par son mot caché, sa caricature ou sa bande dessinée.

Libre@dos

Les Octogones bien représentés

CHRONIQUE / La province du Québec compte 11 Clubs Octogone dont six sont situés au Saguenay-Lac-Saint-Jean. On peut donc dire que notre région est riche en jeunes volontaires !

Cette organisation regroupe des adolescents âgés de 11 à 18 ans qui souhaitent s’impliquer dans leur communauté. Ils sont encadrés par les Clubs Optimiste. Ainsi, l’entraide intergénérationnelle permet à tous de s’épanouir davantage.

Libre@dos

Souvenirs d'horreur

Si certains croient que les fêtes traditionnelles sont moins soulignées dans les écoles, on peut dire que le Séminaire de Chicoutimi brise les statistiques. Dans cet établissement scolaire, les activités spéciales sont organisées par les élèves et, à voir le taux de participation frôlant les 100%, la recette est plus que gagnante. Virginie Houle, ministre des Communications au Séminaire de Chicoutimi, nous raconte comment s’est déroulée la fête de l’Halloween entre les murs de son école.

« Les zombies et les fées ont fréquenté la même école secondaire, le 31 octobre dernier. Dans le groupe, bien d’autres personnages comme des animaux de toutes sortes, des reines, des squelettes, des vampires et des sorcières ont pris d’assaut le Séminaire de Chicoutimi.

Les élèves avaient donc remplacé l’uniforme traditionnel par un déguisement original et amusant à regarder. L’ensemble du personnel de l’établissement d’éducation s’était également prêté au jeu puisqu’ils se sont présentés costumés à l’école. Ces derniers ont fait vivre aux élèves une multitude d’activités pour célébrer l’Halloween à la place de leurs cours habituels.

Libre@dos

De la course tous les jours

Tous les matins, de 7 h 50 à 8 h 10, une quarantaine d’élèves de la première à la sixième année de l’école Notre-Dame-du-Sourire de Jonquière font leur course matinale.

« Certains font parfois jusqu’à quatre tours de ce parcours qui passe sur la piste cyclable. Chaque tour donne presque un kilomètre », souligne Myriam Harvey, technicienne en éducation spécialisée. Adepte de course et instigatrice de ce projet, elle est la personne ressource qui court tous les matins avec les élèves.

Libre@dos

L’École régionale Riverside se lance dans le compostage

CHRONIQUE / L’École régionale Riverside de Jonquière a pris de l’avance sur le bac brun. Depuis le début du mois d’octobre, toutes les classes de niveau primaire ont leur petit récipient pour ramasser les restants de fruits et de légumes.

C’est Marie-Claude Genest et ses 19 élèves de la maternelle qui ont entraîné l’école dans cette aventure. « Ce projet ne devait pas être une surcharge pour les enseignants. C’est pourquoi nous avons plutôt impliqué les élèves. Tous les jours, un élève de chaque classe est mandaté pour aller vider le contenant de matière compostable dans un des deux bacs extérieurs », explique Mme Marie-Claude.

libre@dos

Illustrateur d’un livre à 14 ans

CHRONIQUE / Les illustrateurs s’entendent pour dire que le plus dur, dans ce domaine, est de décrocher des contrats. Du haut de ses 14 ans, Alex Desrosiers n’a pas eu à chercher pour qu’on vienne vers lui.

Ayant toujours espéré illustrer un livre, jamais Alex ne se doutait que son rêve allait se réaliser si tôt!

Libre@dos

Trois jours en forêt

CHRONIQUE / Voici ce qu’ont répondu les 15 élèves de 14 à 17 ans de l’école Riverside Regional High School, du secteur Arvida, qui ont accepté de passer trois jours en forêt.

«Je veux sortir de ma zone de confort.»

«Je souhaite avoir de nouveaux défis.»

«Je veux avoir du fun.»

«Je veux développer mon esprit d’équipe.»

«Je veux me faire de nouveaux amis.»

Libreados

Le Parti libéral l’emporte au Séminaire

Le 27 septembre, c’était jour d’élections au Séminaire de Chicoutimi, alors que les élèves vivaient une réelle simulation électorale, comme plus de 150 000 jeunes du Québec.

Avec un taux de participation de 92%, les deux principaux organisateurs de cette activité ont de quoi être fiers.