Les élèves de maternelle de Mme Mélanie Simard étaient bien contents de faire la rencontre de Râto et de sa marionnette. Remarquez les enfants qui imitent les dents de Râto !

Une marionnette pour comprendre les chiens

CHRONIQUE / Le 12 mars dernier, Râto débarquait dans la classe de maternelle de Mme Mélanie Simard.

En plus de raconter son histoire d’abandon, reliée à ses mauvais comportements et à ses différences, Râto a aussi présenté la marionnette qui a été fabriquée à son effigie par une talentueuse artiste du Saguenay.

Quand on demande aux gens s’ils se sont déjà fait mordre par un chien, il est étonnant de voir le nombre de mains se lever. Même si la majorité ne garde pas de séquelle physique, la plupart de ces incidents auraient pu être évités.

C’est pourquoi ces rencontres permettent d’apprendre aux petits et aux grands quelques trucs pour devenir meilleurs avec les animaux. Râto peut maintenant modéliser le langage des chiens grâce à sa marionnette. La peluche sert à démontrer certains signaux, issus du langage canin, qui peuvent conduire à une morsure. Les enfants prennent plaisir à se pratiquer à approcher la marionnette poliment.

Dès qu’ils croisent le regard de Râto, petits et grand sont d’abord intrigués par sa dentition. C’est donc un beau prétexte pour parler des différences et des préjugés. On remarque en effet que sa dentition, qui nous rappelle le chien qui grogne, amène un plus grand respect, car les gens pensent à tort qu’il est fâché. Ce problème, sans doute relié à une mauvaise génétique, ne lui occasionne pas d’inconfort, à part qu’il fait beaucoup de dégât quand il mange.

Après avoir apprivoisé cet aspect, qui lui donne finalement un air charmant, tout le monde souhaite impatiemment flatter le sympathique chien. Le toucher est une façon pour les humains de saluer et démontrer leur amour aux animaux. C’est cet aspect qu’il faut davantage travailler ! Le sens du toucher n’est pas un sens utilisé par les animaux pour se saluer. C’est même une façon de faire qui peut être agressante pour eux.

Ne pas toucher

Quand Râto débarque dans une école, ou tout autre lieu public, personne n’a donc le droit de le flatter. Non pas parce qu’il est méchant, mais plutôt pour mettre en pratique les notions de respect et de sécurité que comportent les ateliers qu’il présente. Une personne qui veut entrer en contact avec un chien ne devrait jamais prioriser le toucher, même pour le chien le plus bonasse de la Terre. Des études prouvent que les chiens n’aiment pas nécessairement se faire flatter n’importe quand, par n’importe qui. C’est avant tout l’humain qui en retire un certain plaisir, parce que le sens du toucher est très important pour lui.

Quand on leur demande si tous les chiens peuvent mordre, la plupart des élèves répondent non, croyant qu’on peut délibérément faire confiance à certains chiens, alors que c’est tout à fait faux.

Tous les chiens peuvent mordre pour se protéger s’ils ont peur ou s’ils ont mal. Si je dis aux enfants que mon chien est vraiment gentil et que je leur permets d’approcher ma marionnette, pendant qu’elle a un os dans la gueule, aucun enfant n’hésite à l’approcher en me faisant pleinement confiance. Ils apprennent donc certaines règles à respecter rigoureusement afin de devenir de meilleurs amis des animaux.

Pour en savoir plus concernant les rencontres avec Râto : www.facebook.com/melissaetrato.

Râto a maintenant une marionnette pour expliquer aux petits et aux grands le langage canin, afin de les aider à devenir meilleurs avec les chiens.

+

UNE CONCEPTION DE NANCY BERGERON

La conceptrice de la marionnette de Râto est Nancy Bergeron, une artiste peintre muraliste professionnelle de Saint-Fulgence qui s’est lancée dans la conception de marionnettes en 2017. 

« Je viens tout juste de recevoir un deuxième titre du Conseil des métiers d’art du Québec qui a jugé quatre de mes marionnettes et qui m’a acceptée comme artiste professionnelle », souligne-t-elle. 

Depuis deux ans, Nancy a conçu plus de 200 personnages. En décembre 2018, elle livrait sa toute première marionnette inspirée d’un vrai chien, soit Râto. 

La talentueuse artiste confectionne régulièrement des personnages sur commande pour répondre aux demandes des particuliers et des garderies. 

Suivant les tendances, elle note un engouement pour les marionnettes comme on voit dans la populaire émission de Passe-Partout. Pour en savoir plus, visitez sa page Facebook : www.facebook.com/fresquedart123.