Chantal Dallaire est très fière de son lapin qui vient de fêter ses dix ans.

Un lapin en vie grâce aux soins vétérinaires

CHRONIQUE / Quand Chantal Dallaire a fait la connaissance de son lapin, en 2012, ce dernier avait alors trois ans et vivait dans une cage grillagée avec une poule. Blessé par le volatile, le pauvre animal n’avait que de la moulée de poule en guise de nourriture.

Attendrie par ce petit animal, elle proposa au propriétaire de la fermette de prendre ce lapin pour lui offrir une meilleure vie. « Depuis ce temps, Chance vit en liberté dans ma maison. Il dort avec moi et à droit à son assiette de légumes tous les jours », précise la dame de Chicoutimi Nord.

Chantal Dallaire et son lapin, Chance.

Chance a eu dix ans en septembre 2019. Selon Chantal, son secret repose sur les soins vétérinaires. « Je l’amène tous les trois mois chez le vétérinaire pour faire limer et couper l’unique dent principale qui lui reste. » Dépourvu de ses trois principales dents avant, Chance ne peut pas gruger comme les autres lapins. Sans soin vétérinaire, le petit rongeur serait décédé depuis bien longtemps.

Dernièrement, son précieux animal de compagnie a eu une infection à l’œil. « Je lui ai fait des compresses d’eau bouillie pendant une semaine et j’appliquais une crème antibiotique pour les yeux, que mon vétérinaire m’avait prescrite », souligne celle qui est toujours très alerte quand la santé de son lapin est en jeu. Après une semaine, tout était guéri ! »

« La moyenne de vie des lapins se situe entre huit et 12 ans, avec une espérance de vie pouvant aller jusqu’à 15 ans. Certains vétérinaires m’ont indiqué avoir eu comme patients des lapins de 13, 15 et même 16 ans pour le plus vieux », souligne Dr Michel Pepin, DMV. Ce ne sont pas tous les vétérinaires qui soignent les lapins, mais bon nombre peuvent quand même offrir de bons conseils. »

Chance est le troisième lapin qui agrémente la vie de Chantal. Tous ses lapins ont eu droit à des visites chez le vétérinaire pour soigner des problèmes de santé qui auraient pu être fatals. « En n’ayant pas beaucoup d’animaux, je peux leur offrir beaucoup d’attention », conclut celle qui espère que la fête de Pâques épargnera les adoptions sur un coup de tête.

Lucie Jean et Margot ouvriront la porte de leur maison, le 7 mars prochain, pour offrir une séance photo aux propriétaires d’animaux.

+

UNE SÉANCE PHOTO DE PÂQUES AU PROFIT DE LA SOCIÉTÉ CANADIENNE DU CANCER

Le 7 mars prochain, de 8 h à 16 h, Stéphanie Fortin et Lucie Jean invitent la population du Saguenay-Lac-Saint-Jean à une séance photo avec leurs animaux de compagnie, au profit de la Société canadienne du cancer.

Les deux amies et collègues travaillent ensemble au Refuge des animaux de Chicoutimi. « En décembre dernier, Lucie m’est arrivée avec l’idée d’offrir des séances photo thématiques au profit de la Société canadienne du cancer », se remémore Stéphanie. Passionnée de la photo, Stéphanie crut bon demander l’aide de son ami photographe, Stéphane Côté, qui accepta aussitôt.

Victimes de leur succès, qui avait attiré plus de 15 familles et permis d’amasser 575 $, les deux femmes récidivent en proposant un deuxième événement pour Pâques. « Certains donnent plus que les 20 $ qu’on demande », précise Stéphanie, touchée par la générosité des gens.

L’argent amassé sera remis lors de l’événement Les Pattes de l’espoir, prévu à l’automne 2020. Cette marche symbolique, avec des chiens, permet d’amasser des dons pour la Société canadienne du cancer.

La séance photo aura lieu au commerce de Lucie Jean, qui opère un salon de toilettage, situé au 1752 route 170, à Chicoutimi, tout près du Refuge des animaux de Chicoutimi. « Tout est pensé pour accueillir quelques animaux à la fois, sans toutefois causer de stress », assure Stéphanie Côté.

Pour réservation ou pour en savoir plus : www.facebook.com/events/499 564 500 732 096/