Véronique Boivin s'est inspirée de son chien Caramilk, retraité des compétitions d'agilité, pour donner des cours à son centre Vie de chien situé à St-Honoré.

Un camp de vacances pour chiens à Saint-Honoré

CHRONIQUE / Depuis le mois de juillet, le rêve de Véronique Boivin est exaucé. Elle vit à Saint-Honoré sur un terrain de 82 acres transformé en véritable camp de vacances pour animaux. Elle y offre un service de gardiennage, des cours d'agilité et des cours d'obéissance.
Il y a trois semaines, l'adjointe administrative quittait un emploi stable chez Rio Tinto pour une année sabbatique, afin de donner tout son temps à son entreprise.« Je veux voir si je peux en vivre », précise la propriétaire de Vie de chien Saguenay. Ce travail de bureau, qu'elle exerçait depuis 14 ans, cinq jours sur sept, lui apportait une stabilité et une sécurité financière, mais son rêve de travailler avec les animaux était encore plus fort. « Ici, dans mon entreprise, je ne compte pas mes heures. Je fais pas mal plus que 40 heures par semaine », lance la vaillante entrepreneuse en riant. Elle doit entretenir à elle seule un immense terrain, s'occuper de ses deux chevaux, de son chien et de ses pensionnaires canins.
Tout a commencé en novembre 2016, alors qu'elle quittait Chicoutimi pour déménager à Saint-Honoré. Elle venait de dénicher l'endroit idéal pour y implanter son projet. Cet ancien site d'élevage de cerfs bénéficiait de beaucoup de bâtiments et des enclos à perte de vue. Par contre, les bâtisses avaient besoin de beaucoup de rénovations pour leur donner la vocation désirée. « Je devais faire la finition intérieure, couler le béton, faire des divisions, passer l'électricité et amener l'eau dans les bâtisses qui allaient servir de chenil et de salle de cours », explique la propriétaire du centre Vie de chien.
Pendant tout le temps des rénovations, Véronique a maintenu son travail chez Rio Tinto. « Toutes les fins de semaine, beau temps mauvais temps, je travaillais avec mon beau-frère, Pierre-Luc Savard, et Jean-Guy Boudreault, un ami qui a de grandes compétences en rénovation », poursuit l'audacieuse femme d'affaires. En juillet dernier, l'ouverture de Vie de chien s'officialisait après un investissement de plus de 70 000 $.
Au centre canin Vie de chien, le site offre des possibilités sans limites ! Ouverte aux suggestions et aux besoins des propriétaires de chiens, Véronique a des idées plein la tête.
Garderie
Le chenil, servant de garderie, est divisé en deux sections et peut accueillir jusqu'à 18 bêtes. Les pensionnaires ont la radio et des veilleuses pour la nuit. Un système de caméras permet à l'attentionnée gardienne d'avoir un oeil sur les chiens 24 heures sur 24. Les chiens sont sortis au minimum quatre fois par jour. Chaque animal a sa feuille de route, avec ses habitudes et son tempérament. Ainsi, les clients réguliers n'ont pas à redonner ces informations toutes les fois qu'ils ont besoin de faire garder leur compagnon. Par sécurité, Véronique demande à ce que les chiens qu'elle héberge soient vaccinés. Les clients qui confient leur chien à la pension Vie de chien peuvent aussi payer pour des extras. Des jeux dans des parcs plus spacieux, des séances dans le parc d'agilité, des promenades en liberté et des baignades à l'étang sont offerts.
Formation
Véronique Boivin a grandi en suivant une de ses amies dans tous les événements canins, alors que la mère de celle-ci avait un élevage de bouviers bernois. « Je regarde aussi beaucoup de vidéo, je lis, je m'informe, mais au bout du compte se sont mes animaux qui m'apprennent le plus », explique Véronique, qui avoue avoir une facilité à connecter avec les bêtes. Sans doute grâce à son tempérament calme et respectueux. Elle a aussi fait beaucoup de compétitions d'agilité et de rallye-obéissance avec son caniche Caramilk maintenant âgé de 12 ans et retraité des compétitions.
Réhabilitation
Il y a 12 ans, Véronique Boivin adoptait un poulain de deux ans considéré comme complètement fou. « Il avait été battu. Il tremblait de tout son corps quand il voyait une selle. Ça prit deux ans et demi avant qu'il accepte une selle sur son dos sans paniquer », se remémore Véronique. Ce cheval, maintenant âgé de 14 ans, est devenu un compagnon calme et confiant qui adore les balades en forêt. Il vit paisiblement sur le site de Vie de chien.
Pour en savoir plus sur le centre canin Vie de chien Saguenay, visitez : www.facebook.com/viedechiensaguenay ou www.viedechien.net.