Le Refuge des animaux de Chicoutimi propose quelques modèles de colliers pour chats.

Sensibiliser à la nouvelle réglementation

CHRONIQUE / Stéphanie Fortin et Lucie Jean, deux employées du Refuge des animaux de Chicoutimi, accueillaient le 11 janvier dernier les citoyens de Saguenay à leur kiosque, installé à Place du Royaume.

« On fait principalement la promotion de la nouvelle réglementation de Saguenay qui demande maintenant aux propriétaires de chats de munir leur animal d’une médaille, comme on le fait avec les chiens », mentionne Stéphanie Fortin. Les propriétaires de chiens nous disaient souvent qu’ils trouvaient injuste qu’ils soient les seuls à payer pour la gestion des animaux, alors qu’ils constatent que les chats occupent une grosse partie de notre travail au Refuge. »

Le Refuge des animaux de Chicoutimi accueille 2020 avec une toute nouvelle équipe. Steven Tremblay, Michel Bourgouin, Marc Villeneuve, Stéphanie Fortin et Lucie Jean sont prêts à faire appliquer la nouvelle réglementation au sujet de l’enregistrement des chats à Saguenay.

Pour les chats non stérilisés, la médaille est de 20 $. Quant aux chats stérilisés, ils bénéficient d’un prix réduit à 10 $. Il faut rappeler qu’en plus de freiner la surpopulation féline, la stérilisation réduit les risques de fugues et empêche l’apparition de certains comportements indésirables, tels que le marquage urinaire.

Les clients du centre commercial ont apprécié la présence du kiosque qui leur a permis d’échanger avec des personnes dévouées envers les animaux. La réaction des passants confirme l’intérêt et le souci de la population face au bien-être des animaux. Certains n’étaient pas encore au courant de la nouvelle réglementation et près d’une centaine en ont même profité pour payer la médaille de leur chat avec enthousiasme.

Pour faire la promotion de cette nouvelle réglementation, Stéphanie Fortin et Lucie Jean ont tenu un kiosque à Place du Royaume le 11 janvier dernier. Plusieurs ont démontré leur reconnaissance face à ces personnes qui travaillent pour le bien-être animal.

En plus de protéger davantage leur chat, à l’aide de cette médaille, les gens sont de plus en plus conscients que ce montant permet aussi de contribuer à la bonne gestion des animaux. Leur contribution maintient et améliore les services apportés aux animaux des secteurs de La Baie et Chicoutimi. Cette gestion n’est pas simplement reliée aux animaux de compagnie. Le Refuge est souvent appelé à intervenir, même auprès de bêtes sauvages.

Pour Stéphanie Fortin, la conjointe du propriétaire du Refuge des animaux de Chicoutimi, ce genre d’implication, en plein samedi, demande toute une logistique. Toutes les semaines, le couple, parent de quatre enfants, a une seule journée de congé, soit le dimanche. « Demain, je vais profiter de mon congé pour entrer dans l’ordinateur les médailles de chats qu’on a vendues aujourd’hui », précise Stéphanie.

La médaille de chat est plus petite que celle attribuée aux chiens. On peut la comparer avec une pièce de 0,25$.

Nouvelle équipe

Lucie Jean vient tout juste de se tailler une place au sein de l’équipe du Refuge des animaux, comme agente de sensibilisation et maître-chien. Cette nouvelle ressource permettra entre autres de guider les adoptants vers une meilleure cohabitation avec leur animal. D’ailleurs, lors de son passage à Place du Royaume, plusieurs lui ont demandé des trucs concernant l’introduction du collier à leur chat.

« Il faut y aller graduellement en mettant le collier au chat souvent, sur de courtes périodes. Pendant qu’il a son collier, on peut rediriger son attention ailleurs, en lui offrant par exemple, une portion de nourriture qu’il adore », suggère l’intervenante.

système rapide

Ça fait longtemps qu’il le dit. « Même s’il est micropucé, la médaille est le système le plus rapide pour redonner un animal à sa famille », répète Marc Villeneuve, le propriétaire du Refuge des animaux de Chicoutimi. L’homme, cumulant plus de 25 ans d’expérience dans ce domaine, remarque que la réalité concernant la gestion des chiens a positivement changé au cours des dernières années. Grâce à la stérilisation, les portées de chiots indésirées se font beaucoup plus rares et les chiens errants sont rapidement pris en charge par la population soucieuse de la sécurité. Dans les prochaines années, l’équipe du Refuge a bien espoir de voir un vent de changement aussi au niveau des chats, encore trop souvent abandonnés en pleine nature.