Grignotte et Râto les trouvent pas mal drôles, ces humains!

Rigolo, absurde... ou inquiétant!

Depuis plus de 15 ans, cette page est alimentée dans Le Progrès, et le temps est venu de faire vous rapporter les réflexions les plus drôles et absurdes que nous avons entendues ou lues concernant les animaux. Ça nous aide à comprendre pourquoi François Bellefeuille a lâché la médecine vétérinaire pour devenir humoriste !

• « Quand je mets trois biscuits dans ma poche de manteau et que j’en donne deux à mon chien, il sait qu’il en reste un. Qu’on ne vienne pas me dire que les chiens ne savent pas compter. » – Lu sur un groupe d’amateurs de chiens

• Un homme et une femme viennent d’adopter un chien qui les mord au sang quand vient l’heure des repas. S’ils passent à moins de trois pieds de son bol, le chien s’élance sur eux. Ayant des petits-enfants, le couple considère que le problème demande trop de gestion. Il décide de rapporter le chien au refuge. « Voyons ma petite dame, votre chien est seulement méchant deux fois par jour. Il n’y a rien là », lui répond le responsable du refuge.

• « On devrait organiser un tournoi où on pourrait tirer sur les chasseurs, juste pour voir un peu leur réaction », a écrit une personne, sur un site de défenseurs d’animaux. Elle a reçu beaucoup d’appuis. À se demander qui sont les plus dangereux entre les chasseurs et les amis des animaux !

• Une vieille dame flatte un de ses chats en nous racontant qu’elle aime ses nombreux chats autant que ses enfants, qu’elle a élevés avec beaucoup d’amour. En essayant de prendre une photo pour immortaliser ce beau témoignage, le chat bouge et ne collabore pas beaucoup. La dame s’impatiente et prend une grosse voix. « Arrête Kiki ! Arrête ! Maman va se fâcher. Hey ! Maman va être obligée de te battre là. Je vais te battre », s’exclame-t-elle en brusquant son animal.

• Une dame ayant à coeur le bien-être des chats publie, sur sa page Facebook, une photo d’un chat avec une oreille en moins, possiblement à la suite d’une engelure. « À toi mon écoeurant qui a abandonné son chat dehors ! Si on te pogne, tu vas en manger une maudite, compte sur moi », menace-t-elle. On a censuré quelques bouts, mais on remarque que les défenseurs d’animaux sont souvent agressifs.

• Sur Facebook, une personne demande la recette miracle pour apprendre à un chiot à arrêter de japper ? Quelqu’un lui répond ceci : « On peut lui dire, et surtout, lui montrer le mot ‘‘pas fort’’ ou ‘‘on parle pas fort’’. »

• Dans un parc, des gens parlent de l’éducation de leur chien. « Moi, quand je marche avec mon chien et que je croise un autre chien, il jappe. Je lui donne donc une gâterie, parce qu’il ne peut pas japper pendant qu’il mange, explique une dame. Depuis ce temps, quand mon chien croise un autre chien, il jappe et il attend sa gâterie. »

• « Moi, je mange juste des oeufs provenant de poules heureuses. » – Une personne presque végétarienne

• Quand elle envoie son chat dehors, et qu’il ne veut pas entrer, la famille de ce chat lui dit : « Attention ! Il y a un gros ours. » Et le chat entre tout de suite dans la maison. 

Souvent entendu 

• « Mon chien est super gentil. C’est le meilleur chien au monde. Je l’adore. Son seul défaut, c’est qu’il attaque tous les autres animaux. Mais à part ça, il est super fin. »

• « Mon chien a mordu le voisin, mais ce n’est pas de sa faute. C’est parce qu’il me protégeait. »

> Les gens ont tendance à pardonner facilement les mauvais comportements de leurs animaux adorés !

• « Je n’attache pas mon chien dans les lieux publics parce qu’il aime aller voir les autres chiens. Il est très sociable. »

> Ce raisonnement contrevient au règlement qui stipule qu’un chien doit être tenu en laisse dans les lieux publics. De plus, ce n’est pas tous les chiens qui sont sociables. Le chien en liberté sera en danger s’il rencontre un chien réactif.

• « Je ne peux plus garder mon animal, mais je vais le faire euthanasier parce que personne ne pourra s’en occuper aussi bien que moi. »


Envoyez-nous les réflexions comiques que vous avez entendues ou lues provenant d’attentionnés propriétaires d’animaux à picotte@lequotidien.com.