Potentiel de risque dans les parcs à chien

Quand vous amenez votre chien au parc canin, les possibilités qu’il contracte une maladie contagieuse ou qu’il se fasse blesser par un autre chien font partie des risques.

Par contre, il y a des comportements à adopter pour réduire ces risques, en commençant d’abord par la vaccination.

Nouvellement intégrés au Saguenay, depuis sept ans à Chicoutimi-Nord et depuis quelques mois à Jonquière, les parcs à chiens sont des formules qui demandent un peu d’adaptation.

Les bras croisés, les humains qui jasent en sirotant leur café oublient aussi de ramasser les besoins de leur animal ou de superviser les comportements qui dégénèrent. En reniflant des excréments contaminés, les chiens peuvent attraper certains parasites.

De plus, ce ne sont pas tous les chiens qui sont à l’aise dans ce genre d’endroit et ils ne sont pas tous compatibles entre eux. Il y a des bêtes qui aiment provoquer la chicane, qui communiquent mal, qui sont impolies, maladroites, réactives et qui finissent par mordre ou se faire mordre. Le chien agresseur n’est pas toujours l’unique coupable…

Il faut aussi se poser quelques questions… Est-ce que votre chien est réellement à l’aise dans ces rassemblements ? S’il repart épuisé, est-ce parce qu’il a eu du plaisir ou parce qu’il a vécu une situation de stress intense ? Si vous devez le pousser dans le parc, c’est signe que votre chien n’aime pas ça.

Si un chien n’a jamais fréquenté d’autres chiens, ou très peu, et que vous avez envie de lui donner sa liberté dans un parc clôturé, conçu à cet effet, mieux vaut y aller doucement. Commencez par choisir des heures moins achalandées. Juste les odeurs qui s’y retrouvent lui donneront beaucoup de travail. Au début, privilégiez la présence de chiens qu’il connaît. Ainsi, votre animal pourra découvrir ce nouvel environnement, avec des amis canins rassurants.

Notez que le parc canin n’est pas un bon outil si vous souhaitez solidifier votre lien avec votre chien. Dans ces endroits, vous habituez votre animal à aller vers les autres chiens et les étrangers, alors qu’il est beaucoup plus facile de gérer un chien qui n’a de yeux que pour vous !

Quelques mauvaises raisons d’aller au parc canin

Socialisation: on pense à tort que le parc à chiens est un bon endroit pour socialiser un chiot. La socialisation d’un chiot implique de lui faire vivre des expériences positives. Le parc risque d’être une épreuve traumatisante pour votre bébé chien. Même si vous y allez une seule fois, un petit épisode d’inconfort peut provoquer le déclenchement d’un mauvais comportement qui le suivra toute sa vie.

Première sortie : si vous venez d’adopter un chien, le parc à chien n’est vraiment pas la meilleure option comme première sortie. Avant de le laisser libre au travers d’inconnus, apprenez d’abord à le connaître et à développer un lien avec lui. Cette période peut prendre quelques semaines, jusqu’à quelques mois, dépendamment de votre méthode et du potentiel d’adaptation du chien.

Immersion : beaucoup de personnes ayant un chien réactif avec les autres chiens croient que l’immersion est une bonne stratégie pour améliorer un mauvais comportement. C’est faux. Si votre chien n’est pas à l’aise avec les autres, évitez à tout prix les parcs. Comme il n’arrivera pas à trouver de solutions, ses comportements risquent d’empirer. De plus, c’est très irresponsable d’imposer un chien à risque à d’autres personnes.

Énergie : certains croient que le parc à chien est la seule option pour dépenser efficacement l’énergie de leur animal. Il existe pourtant plein d’autres façons de faire travailler votre chien. Les sports attelés, la détection d’odeur, l’obéissance et l’agilité sont des disciplines qui sont doublement gagnantes si vous souhaitez solidifier votre complicité avec lui.

À ne pas faire dans un parc canin

• Ne gardez pas votre chien en laisse. Il risque de se sentir vulnérable et de très mal réagir face aux autres chiens en liberté.

• Ne tentez pas d’éduquer les chiens des autres.

• Cessez de pardonner les mauvais comportements de votre chien avec des explications douteuses.

• Ne quittez jamais votre chien des yeux. Ainsi, si une situation dégénère, vous allez pouvoir réagir en prévention plutôt que réparer les dégâts.

• N’amenez jamais de nourriture ou de jouets pour éviter de déclencher des chicanes.

• N’amenez pas un mâle non castré ou une femelle en chaleur. Vous n’avez aucun contrôle sur les hormones.