Plusieurs photos rappellent à la famille de Nadine Tremblay combien elle était dévouée pour ses bêtes.

Nadine Tremblay vit à travers ses animaux

CHRONIQUE / Quand Carolyne Tremblay regarde son chien Woody, elle a l’impression que sa petite soeur est toute proche. « Elle me l’a offert il y a un an. Je vais tout faire pour garder ce chien, même si j’ai un peu de misère à gérer certains de ses comportements », mentionne-t-elle.

Le 6 avril dernier, Nadine Tremblay décédait des suites du cancer à l’âge de 51 ans, entourée de ses proches, et de quelques-uns de ses animaux, dans la résidence familiale de Saint-Bruno.

Heureusement, avant son départ, elle avait eu le temps d’informer ses parents et ses deux soeurs des soins que réclamaient ses trois chiens, son chat et ses deux chevaux. Elle avait même écrit, dans les moindres détails, toutes ses recommandations pour que sa famille poursuive son oeuvre. De la nutrition, en passant par la routine et les soins, elle n’avait rien laissé au hasard

« Nadine, qui aurait fêté ses 52 ans le 13 août, rêvait de voir ses animaux dans cette page du journal qu’elle lisait toutes les semaines », soulignent ses sœurs Carolyne et Sophie. Pour elles, ce témoignage est un hommage à celle qui a donné sa vie aux bêtes.

Sophie et Carolyne Tremblay ont respecté les choix concernant l’avenir des animaux de leur soeur Nadine, à la suite de son décès en avril dernier. Les voici entourées des inséparables chiennes labrador, Molly et Abie, que Nadine appelait affectueusement « ses filles ».

Jamais l’inséparable trio n’aurait cru perdre une des leurs aussi rapidement. « Notre petite soeur, qui a eu plusieurs opérations au coeur dès sa naissance, n’a jamais eu une très bonne santé, mais elle avait toujours déjoué les pronostics en gardant le sourire », poursuivent les filles aînées de la famille Tremblay.

Nadine partageait un appartement avec Sophie, à l’étage de la maison familiale, sous le même toit que ses parents, Lucien Tremblay et Danielle Lavoie, et à quelques pas de chez Carolyne. M Tremblay aidait beaucoup sa fille cadette dans la réalisation de ses rêves. Il avait d’ailleurs demandé une dérogation pour garder son cheval Tornade dans la petite cour de leur résidence, à Saint-Bruno.

« C’est certain que ses animaux ont quand même eu un choc quand elle est partie. Ils avaient une routine bien établie. Elle leur chantait même des chansons », relate Sophie. Sans connaître les dernières volontés de Nadine face à ses animaux, sa famille aurait été bien embêtée. « Pour sa jument Valentine, comme Nadine le souhaitait, on lui cherche une famille qui aura de grands espaces pour la faire courir », précise Sophie.

Même si elle avait une formation en santé animale, Nadine n’a jamais pu travailler dans son domaine en raison de sa santé fragile. N’ayant pas de conjoint ni d’enfant, toute sa vie tournait autour de ses animaux qu’elle chérissait du mieux qu’elle pouvait, avec les moyens qu’elle avait. Le nez dans les livres, elle était une référence quand ses proches avaient besoin de conseils pour l’éducation ou la santé de leurs animaux.

Les deux sympathiques femmes parlent de leur précieuse petite soeur avec amour en se replongeant dans les nombreuses photos leur rappelant combien elle aimait les bêtes. Dans son processus de deuil, Carolyne planche sur la rédaction d’un manuscrit racontant la vie de Nadine. « Quand je lui ai demandé comment elle allait revenir sur Terre, pour me donner des signes, elle m’a répondu en coccinelle. Alors j’ai aussi écrit un conte de coccinelle », confie celle qui a souvent utilisé l’écriture comme échappatoire.

« Notre soeur était spéciale. L’an passé, elle avait rêvé que le chien qui l’accompagnerait dans sa fin de vie serait orange. Comme de fait, un chiot orange est entré dans sa vie peu de temps après et elle avait choisi de l’élever sans jamais le réprimander. Elle voulait le laisser développer sa vraie personnalité. Ryley est énergique et on le laisse faire ce qu’il veut », concluent Sophie et Carolyne. Évidemment, pas question de donner Ryley. C’est M. Tremblay qui se charge de prendre soin du chien de sa fille.