Râto a joué son premier rôle dans une vidéo dont la mission est de ne pas prendre exemple sur le personnage de Caloline !

L’humour pour sensibiliser les propriétaires de chiens

À l’aide d’un concours et d’une vidéo, Saguenay espère venir en aide aux deux refuges qui desservent son territoire en matière de gestion animale. On souhaite aussi rendre les propriétaires de chiens plus responsables.

Le problème, pour la SPCA Saguenay et le Refuge des animaux, c’est que leurs principaux revenus, qui découlent des licences pour chiens, entrent au compte-gouttes.

Une vidéo humoristique est donc en ligne depuis le 30 mai dernier. On découvre Caloline, un personnage, incarné par Mélissa Viau, qui représente les différents comportements et commentaires invraisemblables que peuvent avoir les propriétaires de chiens. Véronique Plourde représente la bonne citoyenne qui doit encaisser les maladresses de Caloline. Quant à Râto, il joue le rôle de Calamel, un petit chien mal encadré.

Ceux qui se donnent la mission d’être la voix des animaux ont parfois tendance à être agressifs. C’est le cas de Caloline, qui est toujours dans un état de confrontation, prête à faire la leçon aux gens. Elle aime, éduque et communique toutefois maladroitement.

Faire de l’argent
Caloline considère que la gestion animale et les soins vétérinaires sont des complots mis en place pour faire de l’argent sur le dos des animaux. Pour sauver de l’argent, elle demande même à un groupe Facebook d’analyser la crotte de son chien. Ces services répondent pourtant à des besoins. Le besoin de soigner, sauver, nourrir et protéger nos animaux… De l’éleveur, en passant par le refuge, la clinque vétérinaire et le centre équestre, ces gens qui aiment les animaux, et en font leur travail, vouent leur vie aux bêtes. Ils ont droit à un salaire et à une reconnaissance.

L’amour
Caloline croit que l’amour peut tout sauver, mais encore faut-il savoir aimer ! On ne peut pas sauver les animaux simplement en les aimant profondément. Surtout quand on aime mal comme Caloline. Les bêtes ont besoin de soins, d’encadrement, et certains de leurs comportements nécessitent l’intervention d’experts.

Chien battu
Avez-vous remarqué que, aussitôt qu’on ignore le passé d’un chien, on va pardonner ses mauvais comportements avec des suppositions de négligence et de violence ? Avec un animal, mieux vaut travailler dans le présent et trouver des solutions pour assurer un futur harmonieux. Parfois, le simple fait de chicaner verbalement et constamment un animal peut le plonger dans la confusion. Il n’est pas nécessaire de poser un geste de violence physique pour perturber mentalement un animal.

Les règlements
Que ce soit dans le monde des animaux ou ailleurs, plusieurs considèrent que les règlements sont pour les autres. Attacher un chien, même s’il est bien éduqué, est la meilleure façon de respecter les autres et de prévenir les accidents.

Éducateur canin
Caloline prétend être « éducatrice canine » … Bienvenue dans le monde de l’improvisation des titres ! Être éducateur canin, c’est comme n’importe quel autre métier. Tu peux porter le titre sans nécessairement être bon.

« golden noodle »
Dans cette vidéo, le personnage prétend que son chien est un golden noodle. Bienvenue dans le monde de l’improvisation des races ! Une race de chien ne se crée pas après deux ou trois portées de chiots. Ça prend des dizaines d’années avant de créer une race. Avec ces inventions de fausses races, viennent aussi de fausses croyances reliées à leur tempérament. Une race de chien, « fine » avec les enfants, n’existe pas. C’est une question d’éducation.

Trop de consignes
Les humains ont tendance à donner des consignes à leurs animaux sans leur avoir préalablement appris le comportement. Crier à son chien « viens » ou « aux pieds », s’il n’a jamais appris ces consignes, revient au même que de dire « patate ». Tous les chiens étant confrontés à de trop grosses émotions n’arriveront plus à exécuter les commandes qu’ils savaient pourtant si bien. Ça ne sert donc à rien de crier des ordres inutiles à son chien lorsqu’il n’est pas dans un état pour les assimiler.

Concours
Outre cette vidéo, Saguenay a aussi organisé un concours en partenariat avec Mondou. Les gens ayant déjà payé leur licence pour chien sont admissibles pour un panier cadeau d’une valeur de 400 $. Ceux qui paieront leur licence avant le 30 juin auront aussi la chance de gagner un deuxième ensemble cadeau de même valeur.

Liens pour la vidéo
Version longue : https ://www.youtube.com/watch ? v=iSFC2NDie4Q

Version courte : https ://www.youtube.com/watch ? v=CJmZHcuQs2k